NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< 1995: La Coupe de l'America change d'hémisphè ... ÉMIGRATION (littérature de l') >>


Partager

François Mitterrand, chef d'État

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : François Mitterrand, chef d'État



Publié le : 6/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
François Mitterrand, chef d'État
Zoom

Quatorze années au sommet de l’État français, après quatre décennies d’activités multiples et notoires dans les plus hautes sphères de la vie publique : une telle performance fait de François Mitterrand, non le plus grand, mais le plus « long » des hommes d’État français de ce siècle, et, naturellement, à cause de cette longévité et aussi de contradictions, incidents, scandales, victoires et défaites éclatantes, l’un des plus controversés.



complu sa jeunesse et qui l’a d’abord mené à Vichy, pour devenir en 1965 le chef d’une gauche qui allait englober jusqu’au Parti communiste (« J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer. »). Poser la question de la sincérité du « socialisme » de François Mitterrand n’est pas très pertinent : stratégie et convictions républicaines, tactique et sens de la justice, opportunisme et opportunités, se conjuguent ici pour aboutir à l’entrée à l’Élysée, en 1981, du premier chef d’État français se réclamant de l’idéologie socialiste. Quitte à ne pas la mettre en pratique ? Il est vrai qu’après deux années d’initiatives marquées par le constant souci de rééquilibrage social et de volontarisme réformateur, la décision prise par le chef de l’État, en 1983, de préférer les règles de la solidarité européenne - peu propices aux audaces - à la refonte sociale ouvrit la voie à une ère marquée, compte tenu de quatre années de « cohabitation » avec la droite, par le souci dominant de stabilité monétaire, qui ne passe pas pour la règle d’or du socialisme. Timidité au sommet de l’État ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2523 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "François Mitterrand, chef d'État" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit