Les grands penseurs du socialisme russe

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Charles Baudelaire (1821-1867) « Les fleurs ... Vocabulaire >>


Partager

Les grands penseurs du socialisme russe

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Les grands penseurs du socialisme russe



document rémunéré

Document transmis par : jacks4401


Publié le : 10/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Les grands penseurs du socialisme russe
Zoom



Les grands penseurs du socialisme en Russie



Le socialisme en Russie a été le théâtre d’une bataille idéologique durant le début du XXe siècle. En effet dès 1902, de hautes voix s’élèvent pour réclamer des traditions plus populistes. Elles viennent du Parti socialiste révolutionnaire qui de surcroît, sera l’instigateur de plusieurs attentats à l’encontre du gouvernement tsariste de l’époque. Une recrudescence sociétale visant à la socialisation des terres et l’organisation des paysans dans le mir, c’est-à-dire l’autonomie locale de la classe paysanne afin d’assurer la survie mutuelle et le partage de nourriture. Les socialistes révolutionnaires qui atteindront finalement leur apogée avec la collaboration des mencheviks et des bolcheviks lors de la révolution russe d’octobre 1917 où le régime du tsar Nicolas II est renversé. Ces alliances marquent le début d’un double pouvoir, mais dont les embryons bourgeois et populaires sèment une instabilité au sein du gouvernement quant à la poursuite de la guerre sur le territoire. Ainsi, ce renversement politique contribuera malgré tout à de nouveaux dysfonctionnements et une montée de l’agitation sociale. Le socialisme en Russie est une idéologie de plusieurs penseurs souhaitant un renouveau de la société et dont la source remonte à un combat contre le capitalisme et la modernité.

I - Biographie de Vladimir Oulianov dit Lénine

Le nom de Lénine a souvent été associé à l’insurrection communiste qui s’était emparée du pouvoir politique au début des années 1900. C’est un adepte de la philosophie marxiste, dont l’idée essentielle vise à prétendre que les conflits sont le moteur de l’histoire. La société avance grâce aux antagonistes, notamment la lutte des classes qui oppose les pauvres (les travailleurs) et les riches (ceux qui détiennent le capital, les moyens de production). Dans la société bourgeoise, ce conflit va de mal en pis, puisque les pauvres ou prolétaires sont de plus en plus nombreux. De ce fait, le capitalisme court à sa perte selon cette pensée et mène à une dictature du prolétariat, état transitoire menant au communisme.

Vladimir Oulianov dit Lénine naît dans la famille d’un fonctionnaire qui a été anobli par le tsar. Toutefois, son frère aîné sera pendu pour avoir comploté contre la vie du souverain. Il devient avocat après des études marquées par la diffusion d’idées socialistes révolutionnaires. Après avoir rejoint la capitale Saint-Pétersbourg à la fin du XVIIe siècle, il travaille activement auprès du cercle des socialistes ouvriers. Cependant, son penchant vers des idéaux en totale opposition avec la vision politique « tsariste » le contraint à être emprisonné entre 1895 et 1896, puis exilé en Sibérie de 1897 à 1900. La découverte de la doctrine marxiste avec sa compagne Nadejda Kroupskaia elle aussi d’origine bourgeoise va être un tournant pour Lénine qui à la suite de son exil, rejoindra la Suisse pour écrire « Que faire (1902) » un ouvrage destiné à sa vision de l’organisation d’un parti révolutionnaire où il fait valoir sa différence vis-à-vis de la doctrine marxiste qui voyait le communisme comme l’aboutissement de la lutte ouvrière. Ses idées l’emportent au sein du POSDR, à savoir le parti ouvrier social-démocrate de Russie en 1903. Son courant radical favorable à la dictature du prolétariat se nomme désormais « bolchevik » (dérivé du terme russe signifiant majoritaire), par opposition aux « mencheviks » (minoritaires), socialistes modérés partisans d&apos;une alliance avec la bourgeoisie démocrate.

Suite à la chute du tsar lors de la révolution d’octobre 1917, Lénine revient en Russie après avoir connu de nouveau l’exil en Finlande afin de proposer ses « Thèses d&apos;Avril » et le programme de son parti. Il vise à la paix immédiate, le pouvoir aux soviets, les terres aux paysans et les usines aux ouvriers. Cependant, les thèses troublent la majorité des bolchéviques par leur radicalisme, mais elles rencontrent l’adhésion des soldats et des paysans, las d’une guerre sans issue qui a causé de graves pénuries (économiques, alimentaires) et la vie à 2.5M de personnes. Malgré cette mobilisation, le nouveau premier ministre Alexandre Kerenski ordonne son arrestation et Lénine, doit de nouveau s’exiler. De retour sur le sol russe en octobre 1917, qui verra la « Révolution d’octobre », il orchestre sa dictature et la terreur de masse est institutionnalisée par le décret de la « terreur rouge » du 5 septembre 1918. Pendant plus de trois ans, la Russie véhicule un cauchemar sans précédent, marqué du sceau des camps de travail forcé, famine, exécutions. L’installat...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les grands penseurs du socialisme russe Corrigé de 3304 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les grands penseurs du socialisme russe" a obtenu la note de : aucune note

Les grands penseurs du socialisme russe

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit