La guerre russo-finlandaise

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LES INVASIONS BARBARES: Trois siècles de pres ... La guerre de Trente Ans : La dernière guerre ... >>


Partager

La guerre russo-finlandaise

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La guerre russo-finlandaise



Publié le : 10/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La guerre russo-finlandaise
Zoom

Attaque de la Finlande par l\'URSS Exclusion de l\'URSS de la SDN Victoire finlandaise à Suomussalmi Grande offensive russe dans l’isthme de Carélie Traité de Moscou et fin de la «guerre d\'hiver» Début de la « guerre de continuation » Prise de Vyborg par les Soviétiques Mannerheim, président de la République Traité de paix avec l\'URSS



DEUX GUERRES EN UNE

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Finlande se retrouve par deux fois en guerre contre l\'URSS. La première campagne, provoquée par l\'attaque soviétique, est connue sous le nom de « guerre d\'hiver » et dure de novembre 1939 à mars 1940. Vaincue, malgré l\'aide matérielle de plusieurs pays étrangers, la Finlande est contrainte à d\'importantes concessions territoriales. Lors de la seconde campagne, ou « guerre de continuation », qui débute en juin 1941, la Finlande tente de récupérer les territoires perdus, avec l\'appui de l\'Allemagne nazie. Le traité de paix de septembre 1944 lui redonne ses frontières de mars 1940.

UN LOURD CONTENTIEUX HISTORIQUE

La « guerre d\'hiver » est la conséquence directe de la signature du pacte germano-soviétique d\'août 1939 - Moscou entend s\'assurer des bases stratégiques en Finlande pour consolider la défense de Leningrad (auj. Saint-Pétersbourg). Elle s\'inscrit toutefois dans un contexte historique russo-finlandais lourd de tensions.

En décembre 1917, le régime bolchevique reconnaît l\'indépendance de la Finlande. En janvier 1918, la tentative des communistes finlandais, aidés par Moscou, d\'instaurer une république populaire provoque une guerre civile. Le gouvernement bourgeois soutenu par la Suède et l\'Allemagne écrase la révolte communiste dont les chefs s\'exilent en URSS. Au cours de la guerre civile russe, le gouvernement finlandais avait aussi appuyé les activités contre-révolutionnaires de l\'Allemagne. Une absence totale de confiance préside donc aux relations entre les deux pays.

Après que l\'Armée rouge a envahi la Pologne orientale en septembre 1939, en application du pacte germano-soviétique, Moscou veut se garantir contre toute menace susceptible de venir de pays situés au nord-ouest de l\'URSS.

Entre le 28 septembre et le 11 octobre 1939, les républiques Baltes se voient contraintes de signer des traités d\'assistance mutuelle qui permettent à l’URSS d\'installer des garnisons et des bases sur leurs territoires. L\'étape suivante consiste pour Moscou à conclure un accord similaire avec Helsinki.



LA LIGNE MANNERHEIM

 

C\'est ainsi que se nomme la ligne fortifiée construite par les Finlandais en travers de l\'isthme de Carélie, entre Koïvisto, sur le golfe de Finlande, et Taipale, sur le lac Ladoga. Cette ligne fortifiée s\'étend sur une centaine de kilomètres, à quelques dizaines de kilomètres

 

de la frontière soviétique.

 

Partout où n\'existe aucun obstacle naturel, tel que lacs et marais, de larges fossés camouflés, des barrages de mines, des chicanes de blocs de rocher enfoncés dans le sol visent

 

à interdire la progression de blindés.

 

L\'attaque soviétique de décembre 1939 bute dans un premier temps contre cet obstacle. Celui-ci disparait toutefois dès lors que le golfe de Finlande et le lac Ladoga sont pris par les glaces, permettant aux Soviétiques de déborder

 

la ligne Mannerheim par des mouvements enveloppants.

 

De plus, à partir de février 1940, l\'emploi massif de l\'artillerie lourde par les Soviétiques aboutit à percer une brèche dans la ligne Mannerheim dans la région

 

de Summa.

 

Les Finlandais se replient alors sur une deuxième ligne beaucoup moins organisée à quelques kilomètres en arrière.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La guerre russo-finlandaise Corrigé de 3038 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La guerre russo-finlandaise" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

La guerre russo-finlandaise

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit