LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Paraguay : une démocratie encore fragile Bangladesh : une contestation permanente depu ... >>


Partager

Inde : la défaite du Congrès

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Inde : la défaite du Congrès



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Inde : la défaite du Congrès
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Inde : la défaite du Congrès



Les élections indiennes d\'avril-mai 1996 ont volontiers été interprétées comme le chant du cygne du Parti du Congrès, dont le nombre de sièges est passé de 232 à 135 sur un total de 542.

 

En termes de suffrages exprimés (29,7 % des voix contre 36,5 % en 1991), le Congrès demeure le premier parti de l\'Inde mais, même s’il peut rebondir, il ne sera probablement plus en mesure de gouverner seul.

 

En ce sens, les onzièmes élections générales marquent un tournant : l\'entrée de l\'Inde dans l\'ère postcongressiste.



L\'« après-Congrès » se caractérise principalement par une régionalisation accrue du système des partis. D\'une part, les deux partis de la coalition de gauche, le National Front (dont le pivot est le Janata Dal, parti paysan et des basses castes) et le Left Front (dont les communistes constituent l\'ossature), sont en fait très dépendants des zones où ils sont le mieux implantés : les partis communistes sont retranchés au Bengale-Occidental et au Kérala ; le Janata Dal, en déclin, est replié sur ses zones du Bihar et du Karnataka ; le Samajwadi Party n\'existe véritablement qu’en Uttar Pradesh. D\'autre part, les partis régionalistes sont les véritables vainqueurs du scrutin puisqu\'ils ont remporté un cinquième des sièges à pourvoir, si l\'on tient compte des alliés du BJP. Cette fragmentation du paysage politique condamne l\'Inde à des gouvernements de coalition, du moins en ce qui concerne cette législature. Après la tentative infructueuse de A.B. Vajpayee, le leader du BJP, Deve Gowda




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 784 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Inde : la défaite du Congrès" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit