NoCopy.net

L independance des etats unis d'amerique

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le président des États-Unis est-il un Chef de ... Les institutions des etats-unis d'amérique >>


Partager

L independance des etats unis d'amerique

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : L independance des etats unis d'amerique



Publié le : 28/10/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L independance des etats unis d'amerique
Zoom

certain manque d’unité entre les Etats. Sur les 2,5 millions d\'habitants de colonies, seul un faible pourcentage se porta volontaire pour se battre contre les Anglais. Les États refusèrent de pourvoir au ravitaillement et à l\'habillement des troupes de l\'Armée continentale. Les soldats souffrirent de la faim et du manque de vêtements. L\'élaboration des Articles de la Confédération souleva des oppositions entre les tenants d’un État central relativement fort et les partisans d’une autonomie importante des États fédérés et souverains. Les premiers furent d’abord appelés « nationalistes » puis « fédéralistes ». Les débats portèrent également sur la répartition de la charge fiscale, la manière de voter et l\'expansion vers l\'Ouest.

B. La période confédérale (1781-1789)
À partir de 1781 siégea un nouveau Congrès, en remplacement du Second Congrès continental. Cependant, les membres de la nouvelle assemblée ne changeaient guère. Les domaines de

compétence du Congrès étaient alors peu étendus : postes, poids et mesures, monnaie, citoyenneté. Une monnaie fut fondée en 1785, le dollar, en remplacement des livres britanniques et des différentes unités monétaires étrangères qui circulaient alors en Amérique du Nord. L\'émission de papier monnaie se poursuivit après la guerre. La grande affaire fut la constitution. La Convention de Philadelphie se réunit entre mai et septembre 1787 pour rédiger la Constitution américaine. Les 55 délégués discutèrent de l\'esclavage, de l\'équilibre entre les pouvoirs et du poids politique des États fédérés. Le projet de constitution fut adopté le17 septembre 1787, et signé par 39 représentants sur 55 et ratifié par les 3/4 des États le 21 juin 1788. Le texte organisait les nouvelles institutions d\'un État républicain et fédéral dans lequel les pouvoirs étaient séparés et s\'équilibraient. C\'était la première fois dans l\'Histoire que le fédéralisme était appliqué dans un pays aussi vaste : les États fédérés conservaient leurs pouvoirs politique, juridique, économique, social et fiscal tout en admettant la supériorité de la loi fédérale. Son originalité réside dans la combinaison de la République et de la démocratie ainsi que par un système présidentiel qui n\'avait jamais été imaginé jusqu\'ici. Par la formule du préambule « Nous le peuple », la constitution entérinait également la naissance d\'une nation. Si le texte de la constitution fut le résultat d\'un compromis, il fut critiqué par les antifédéralistes, parce qu\'il abandonnait le principe d\'unanimité des États ; aussi, trois représentants refusèrent de signer la constitution pendant la convention de Philadelphie. La Caroline du Nord refusa de ratifier la constitution le 1er août 1788 parce qu’elle ne comportait pas de Déclaration des droits (elle la ratifia finalement le 21/11/1789). Le Maryland, refusa de signer la constitution de 1787 parce qu’elle ne condamnait pas l’esclavage explicitement. Le Rhode Island fut le dernier État à difficilement ratifier la constitution en 1790. La constitution était prévue pour entrer en vigueur dès ratification par les 3/4 des états, ce qui fut fait en 1788.

C. La période fédéraliste. (1789-1801)
Le premier congrèsfédéral fut élu en janvier 1789 ; en avril, George Washington fut choisi à l\'unanimité pour être le premier président des États-Unis qui s\'installa à New York, capitale provisoire du pays, où il prêta serment sur la Bible le 30. En septembre, une Déclaration des Droits (Bill of Rights) fut ajoutée à la Constitution par le Congrès ; elle fut ratifiée le 15 décembre 1791. Les débats se poursuivaient au sujet du rôle de l\'État fédéral : les fédéralistes se regroupèrent autour d\'Alexander Hamilton et réclamaient un État central fort ; ils étaient contre l\'égalitarisme. Les « antifédéralistes » ou « républicains » réunirent les partisans de la décentralisation autour de Thomas Jefferson. La Révolution française accentua les différences entre les deux « partis » : alors que les fédéralistes rejetaient la tournure radicale que prenaient les événements en 1793, les Républicains s\'enthousiasmaient pour l’égalité et la démocratie française. George Washington préféra rester neutre vis-à-vis de la France et de son ennemie la Grande-Bretagne qui demeurait le principal partenaire commercial des États-Unis. Le traité de Jay en 1794 fut considéré comme une trahison envers la France. La période vit l\'affermissement des institutions américaines : dans un contexte difficile d\'endettement après la guerre d\'indépendance fut fondée une banque des États-Unis en 1791. Le cours de la monnaie remonta. Les inégalités se creusèrent car les terres confisquées pour endettement étaient revendues aux plus riches. Une partie des loyalistes revint après la guerre et récupéra ses terres.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L independance des etats unis d'amerique Corrigé de 4530 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L independance des etats unis d'amerique" a obtenu la note de : aucune note

L independance des etats unis d'amerique

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit