LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< République populaire de Mongolie de 1950 à 19 ... Si le grain ne meurt, Gide (résumé & analyse) >>


Partager

Italie de 1950 à 1959 : Histoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Italie de 1950 à 1959 : Histoire



Publié le : 13/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Italie de 1950 à 1959 : Histoire
Zoom

La question de Trieste

 

En politique étrangère, l’Italie doit faire face essentiellement à la question de Trieste. Rattachée à l\'Italie en 1918, la région de Trieste est, en vertu du traité de Paris signé le 10 février 1947, un «territoire libre», neutre et démilitarisé, sous contrôle de l’ONU, divisé en deux zones. La première zone, comprenant la ville de Trieste, est sous administration anglo-américaine; la seconde, au sud de la ville, est sous administration yougoslave. L\'Italie exige que cette région lui soit rendue. Dans un premier temps, la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis soutiennent cette revendication à laquelle s’opposent l’Union soviétique et la Yougoslavie. Mais depuis la rupture entre Tito et Staline, les puissances occidentales aspirent à un compromis. Après la démission d\'Alcide De


La politique intérieure

 

Mario Scelba dirige un cabinet centriste composé de la Démocratie chrétienne, du parti libéral (PLI), du parti républicain (PRI) et des sociaux-démocrates (PSDI) de Saragat. Dès 1954, on observe une «ouverture à gauche». Pietro Nenni, le chef du parti socialiste italien (PSI), qui se déclare prêt à prendre part au gouvernement, rompt à cet effet son alliance avec les communistes.

 

L’ouverture à gauche est sensible lors de l’élection présidentielle de 1955, après la démission de Luigi Einaudi : le courant de droite de la Démocratie chrétienne soutient Cesare Merzagora, tandis que la faction de gauche appuie Giovanni Gronchi, qui est élu président.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1082 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Italie de 1950 à 1959 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit