Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< lectureanalytique8 fanatisme religieux >>


Partager

Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale



document rémunéré

Document transmis par : cloe3110-303460


Publié le : 13/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale
Zoom



$$$Sujet de dissertation :

La mort durant la Grande guerre (La Première Guerre mondiale 1914-1918)

Introduction :

Depuis la fin du XIXème siècle, des rivalités exacerbent les tensions entre les pays européens. Face à ces tensions, les pays européens se regroupent en alliances militaires au début du XXème siècle. Tout d’abord la Triple A composée de l’Autriche-Hongrie, de l’All, et de l’Italie qui rejoindra finalement la Triple E en 1915. La Triple E est constituée de la FR, du Royaume U et de la Russie. La Première GM débute en 1914 suite à l’attentat de Sarajevo désignant l’assassinat de l’héritier de l’empire d’Autriche Hongrie, François Ferdinand, par un nationaliste serbe. Cet évènement déclenche alors des hostilités entre les alliances, les puissances européennes s’engagent dans le conflit ainsi que d’autres pays de tous les continents. Cette guerre demande une mobilisation massive par ailleurs, jamais une guerre n’avait mobilisé autant d’H : 70 millions de combattants sont incorporés de 1914 à 1918. On note alors des pertes inimaginables. Les Soldats au front survivent dans des conditions atroces et les civils à l’arrière n’épargnent pas de la violence et de la brutalisation de la guerre. On dit par ailleurs qu’il n’y a plus de distinction entre l’arrière et les civils.

Dès lors,

Le bilan humain et matériel effroyable, le résultat d’une guerre industrielle

1) Une guerre industrielle

Le degré de violence atteint par les combats pendant la Première Guerre mondiale a des explications matérielles. Les guerres accélèrent l’innovation, en effet le climat de guerre impose une évolution de l’armement afin d’être plus performant. Les perfectionnements de l’artillerie moderne bouleversent la conduite de la guerre « des machines à tuer ». Cette violence est caractérisée par l’emploi d’armes d’une efficacité nouvelle avec le fusil à répétition (10 balles par minutes). Les grenades vont prendre une place grandissante dans l’équipement du soldat, les mitrailleuses ont jouées par ailleurs un rôle important et décisif, et sont typiques de la guerre industrielle.

Les moyens défensifs l’emportent sur les capacités offensives comme le dit Pétain « restons dans notre trou ». En effet ce rôle de l’artillerie fut capital, elle infligea 3/4 des blessures de la guerre. De plus, il ne faut pas oublier les premiers sous-marins, les avions et les chars d’assaut. Les avions vont en effet se développer ils servent à la reconnaissance aérienne et les bombardements des civils. On pourra citer en fin 1914 et en août 1918 les bombardements de Paris. Les chars firent leurs apparitions dans l’armée britannique en août 1916 lors de la bataille de la Somme, ils seront par la suite modifiés rendus plus maniable et plus léger par Renault. La démultiplication de la puissance de feu transforme le champ de bataille en un véritable enfer. Les armes nouvelles ont dém...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale Corrigé de 2278 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale" a obtenu la note de : aucune note

Les morts durant la Seconde Guerre Mondiale

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit