NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< GASSENDI : sa vie et son oeuvre Chine de 1950 à 1959 : Histoire >>


Partager

République FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE de 1950 à 1959 : Histoire

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : République FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE de 1950 à 1959 : Histoire



Publié le : 13/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

République FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE de 1950 à 1959 : Histoire
Zoom

L’ère Adenauer

 

L’histoire de la République fédérale d’Allemagne des années cinquante est largement dominée par la forte personnalité de Konrad Adenauer, catholique ardent, ex-maire de Cologne destitué par le régime nazi. En 1949, la majorité constituée par la CDU (Union démocrate-chrétienne) et son équivalent bavarois la CSU (Union sociale-chrétienne) étant trop faible, il s’assure la majorité absolue au Bundestag en s’alliant avec les libéraux (FDP) et le parti allemand (DP). Le chancelier est toutefois obligé d’élargir cette coalition aux partis des réfugiés (GDB/BHE) lorsque la coalition CDU/CSU perd la majorité aux élections législatives du 6 septembre

 

1953. Le 15 septembre 1957, la CDU et la CSU sont de nouveau largement majoritaires et le gouvernement de Konrad Adenauer ne compte plus alors que deux ministres du parti allemand. Le parti d’opposition social-démocrate (SPD) conduit par Kurt Schumacher revendique, quant à lui, la réunification de l’Allemagne. Au congrès de Bad Godesberg du 13 novembre 1959, le SPD se démarque de l’idéologie marxiste pour devenir un parti de gauche modéré. L’opposition extra-parlementaire (APO), un mouvement d\'extrême gauche antimilitariste, tente d\'empêcher le rapprochement du SPD et de la CDU, mais en vain. Quant au parti communiste (KDP), il a été interdit par le tribunal constitutionnel le 17 août 1956.

 

L’intégration dans le bloc occidental et la question allemande

 

Les accords de Petersberg signés entre la Haute Commission tripartite alliée et Adenauer le 22 novembre 1949 avaient autorisé le gouvernement fédéral à établir des relations diplomatiques et commerciales avec les autres États et à prendre part aux décisions concernant la Ruhr. En 1950, Konrad Adenauer suggère de créer une union franco-allemande en adhérant au plan Schuman, élaboré par Jean Monnet, qui proposait de placer la production du charbon et de l’acier en Europe sous une haute autorité commune, et devait ainsi aboutir à la fondation de la CECA en 1951. Le chancelier Adenauer, qui redoute une intervention armée de l’Allemagne de l’Est, demande également un renforcement des troupes des Alliés occidentaux et la participation de contingents allemands dans une éventuelle armée européenne. Cette décision, prise sans la consultation de son gouvernement, provoque la démission du ministre de l’intérieur Gustav Heinemann. Cette question fait l’objet de nombreux débats, car l’opinion publique n’est pas encore préparée à la contribution de l’Allemagne à la défense européenne. Le SPD vote lui aussi la loi sur la constitution de l’armée fédérale. En octobre 1950, le président du Conseil français René Pleven lance l\'idée d’une Communauté européenne de défense (CED) qui suscite un écho favorable à Bonn. En revanche, les propositions répétées du gouvernement de la RDA en vue de consultations interallemandes sont systématiquement refusées par le gouvernement de Bonn qui exige l\'organisation d’élections générales préliminaires. Celles-ci n’auront jamais




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1660 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "République FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE de 1950 à 1959 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit