NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les saints TURNÈBE Odet de (vie et oeuvre) >>


Partager

La Société des Nations: La première organisation internationale pour la paix

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La Société des Nations: La première organisation internationale pour la paix



Publié le : 8/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La Société des Nations: La première organisation internationale pour la paix
Zoom

Traité de Versailles Bureau international du travail Création de la SDN Cour permanente de justice internationale Centre international de coopération intellectuelle Admission de l\'Allemagne Création de la Banque des règlements internationaux Annexion de la Mandchourie par le Japon L\'Anschluss Exclusion de l’URSS Création de l\'ONU



LA PAIX, ENTRE DEUX GUERRES

 

Les concepts de sécurité collective et de maintien de la paix ont fait l\'objet depuis le XIVe siècle de nombreuses études menées par des hommes d\'État, des intellectuels reconnus ou des philosophes et utopistes. De nombreux projets de « paix perpétuelle » ont été formulés en Europe à partir du xviiie siècle. Parmi les plus fameux figurent le Projet pour rendre la paix perpétuelle en Europe (1713) de l\'ecclésiastique français, l\'abbé de Saint-Pierre, et le Projet philosophique de paix perpétuelle (1797) du philosophe allemand Emmanuel Kant, qui contribuent à nourrir la réflexion des milieux politiques d\'une Europe déchirée par les guerres.

LES ANTÉCÉDANTS AU XIXe SIÈCLE

 

• Le xixe siècle est marqué par une succession de traités internationaux et d\'alliances politiques qui visent à garantir une paix durable. Un régime de paix collective est même pour la première fois ébauché, lors du congrès de Vienne en 1815.

• À la fin du siècle, en 1899, le tsar

Nicolas II convoque à La Haye la première conférence de la paix à laquelle il convie les plus grandes puissances d\'Europe (Russie, France, Grande-Bretagne et Allemagne).

Celle-ci propose de « trouver les moyens les plus efficaces d\'assurer à tous les peuples les bienfaits d\'une paix réelle et durable » en prônant notamment une réduction des armements, la création de forces armées supranationales ainsi que l\'instauration d\'une cour internationale pour arbitrer les conflits.

• Une seconde conférence à La Haye, en 1907, sur l\'initiative du président américain Théodore Roosevelt, ne parviendra pas à garantir la paix universelle, malgré l\'adoption de nouvelles conventions.

L\'idée de construction de la paix pour éviter la guerre ne trouvera finalement son expression juridique qu\'au lendemain de la Première Guerre mondiale, en 1920, avec la création de la Société des Nations (SDN).

LE PACTE DE LA SDN

Créée le 10 janvier 1920, la SDN est une organisation internationale permanente qui se fixe comme objectif de trouver des solutions pacifiques aux conflits entre États, par le biais de l\'arbitrage et de la mise en place de sanctions collectives contre les parties récalcitrantes.

Cette idée juridique et politique de « police des nations », avancée dès 1910 par le diplomate français

LE PRÉAMBULE DU PACTE DE LA SDN

• « Les Hautes Parties contractantes, Considérant que, pour développer la coopération entre les nations et pour leur garantir la paix et la sûreté, il importe :

- d\'accepter certaines obligations de ne pas recourir à la guerre,

- d\'entretenir au grand jour des relations internationales fondées sur la justice et l\'honneur,

- d\'observer rigoureusement les prescriptions du droit international, reconnues désormais comme règle de conduite effective des Gouvernements,

- de faire régner la justice et de respecter scrupuleusement toutes les obligations des Traités dans les rapports mutuels des peuples organisés, Adoptent le présent Pacte qui institue la Société des Nations. »


THOMAS WOODROW WILSON

Thomas Woodrow Wilson (1856-1924) est le vingt-huitième président des États-Unis (19131921). Prix Nobel de la paix en 1919, il a joué un rôle majeur dans la création de la Société des Nations.

Fils d\'un pasteur presbytérien, Wilson est élevé dans la rigueur. Diplômé de droit en 1879, il est d’abord avocat à Atlanta (18821883), puis professeur d’université dans plusieurs établissements dont l\'Université de Princeton (1890-1910) dont il devient le recteur (1902-1910).

En 1910, il est élu gouverneur démocrate de l\'État du New Jersey. Commence alors une brillante carrière politique qui le mène à la présidence des États-Unis (1912-1921). Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, d’abord favorable à la neutralité, il tente sans succès d\'offrir aux belligérants ses services de médiation ou de bons offices. Assez vite, la guerre sous-marine menée par l’Allemagne l\'oblige à déclarer la guerre à celle-ci, le 2 avril 1917.

Lors de la discussion du traité de paix de Versailles en 1919, il parvient à faire adopter son programme définissant les objectifs de paix - les « quatorze points », -qui appelle notamment à la fin du colonialisme et à l\'autodétermination des peuples et qui propose, dans son dernier point, la « création d\'une ligue des nations sous engagements spécifiques permettant aux membres de se garantir mutuellement indépendance politique et intégrité territoriale ».

Wilson, déjà affaibli par la maladie, ne parvient pas à convaincre le puissant courant isolationniste. Le Sénat américain refuse de ratifier le traité de Versailles et se prononce contre l\'adhésion des États-Unis à la Société des Nations.

Battu par le candidat républicain conservateur Warren Harding, Wilson quitte la Maison-Blanche en 1921.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3268 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La Société des Nations: La première organisation internationale pour la paix" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit