NoCopy.net

les Vikings

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LES BOURBONS: D'Henri IV à Charles X VERCORS : sa vie et son oeuvre >>


Partager

les Vikings

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : les Vikings



Publié le : 11/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
les Vikings
Zoom

ACTEURS MAJEURS DANS L\'HISTOIRE DE L\'EUROPE

On appelle Vikings les Scandinaves impliqués dans la grande expansion outre-mer entre le VIIIe et le xie siècle. Le mot viking pourrait venir du vieux norrois vik, «baie» : le vikingr serait alors celui qui fréquente les baies.

Dans l\'imaginaire collectif, les Vikings font figure d\'abominables ravageurs païens : tel est le portrait qu\'en brossèrent, dans leurs écrits, les clercs du Moyen Âge. Mais cette image est biaisée, car les religieux, premières victimes des Vikings, étaient aussi les seuls à maîtriser l\'écriture. Si la violence des razzias

Scandinaves est indéniable, elle n’eut aucune incidence sur le développement de l\'Occident. En revanche, les Vikings ont initié de nouveaux courants d\'échange et remis en circulation les métaux précieux jusque-là immobilisés par les monastères. À ce double titre, ils furent des acteurs majeurs dans l\'histoire de l\'Europe.

AVANT LES RAIDS

Dans un monde Scandinave extrêmement étendu, on distingue trois sous-ensembles.

La Suède

Elle est née vers le viie siècle de la réunion du peuple Götar d\'une part, du peuple Svear (autour d\'Uppsala) de l\'autre, sous la tutelle d\'un roi unique héritier des rois d\'Uppsala.

Les Svear sont à la tête d\'un empire maritime où ils pratiquent un commerce prospère.

La Norvège

C\'est une mosaïque de petits royaumes, séparés les uns les autres par de vastes espaces déserts, et sur lesquels règne un petit roi ou un grand propriétaire foncier. Il faut attendre le IXe siècle pour voir le succès d\'une unification sous l\'égide du roi Harald «à la Belle Chevelure» après sa victoire navale du Hafrsfjord.

Le Danemark

Bien qu\'il reste assez peu de vestiges archéologiques, on estime que le Danemark fut probablement unifié avant le début du IXe siècle. Aux alentours de 800, le roi Godfred affronte l\'armée de Charlemagne, preuve de l\'existence d’un royaume suffisamment puissant et confiant en lui-même. Les frontières d\'alors couvrent l\'actuel royaume danois, le sud du Schleswig (aujourd\'hui allemand) et les provinces suédoises de Scanie et de Halland. Au milieu du x\' siècle en tout cas, le Danemark est sous l\'autorité d\'un roi unique, Harald «à la Dent bleue».

Une unité culturelle

Malgré le morcellement politique en royaumes et petits États, ce monde Scandinave de quelque 2 millions d\'habitants apparaît culturellement uni : on y parle une même langue - le norrois -, on y mène une vie rude d\'agriculteurs sédentaires, on y vénère les mêmes dieux rassemblés dans le Walhalla (l\'au-delà viking) et on célèbre, grâce aux chansons des bardes, des ancêtres guerriers communs.



De plus, à partir du xie siècle, les Norvégiens maîtrisent suffisamment le repérage sur les étoiles pour atteindre le Groenland.

Une culture qui valorise le risque, les voyages et les richesses. Dans la société viking, l\'ascension sociale n\'est possible que par le prestige militaire et l\'amas de trésors. Or les expéditions prédatrices en Europe permettent l\'un et l’autre.

L\'attraction du grand commerce : au xie siècle, alors qu\'une riche voie commerciale s\'ouvre entre les ports de Frise et le Rhin, les Vikings veulent en être. Comme commerçants ou comme pillards.

LES NORVÉGIENS

Ils privilégient deux axes : le sud, vers l\'Europe, et l\'ouest vers le Groenland, puis l\'Amérique du Nord.

Vers le sud

• Les Norvégiens conquièrent d\'abord les régions les plus proches de leurs bases de départ d\'autant plus facilement qu’elles sont quasi désertes : nord de l’Écosse, îles Shetland, Orcades et Hébrides. Les raids (strandhaag) sur les côtes sont aussi brefs que violents : quelques drakkars débarquent un commando, qui assaille un monastère, tue les résistants, pille maisons et bâtiments sacrés, incendie ce qui peut l\'être.

Les guerriers rafflent non seulement les objets précieux accumulés dans des monastères souvent très riches, mais aussi les animaux domestiques, voire les hommes et les femmes, destinés à être revendus comme esclaves.

• En 839, une flotte dirigée par Thorgisl se lance à l\'assaut d\'un plus gros morceau : l\'Irlande. Â la tête d\'une puissante armée, Thorgisl conquiert toute l\'île, y est couronné et fonde la ville de Dyflinn - la future Dublin. Mais, en 851, un débarquement de Danois, auxquels se rallient les Irlandais, marque le début d\'une longue série d’affrontements. Les Norvégiens en sortent vainqueurs et fondent un




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : les Vikings Corrigé de 3636 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "les Vikings" a obtenu la note de : aucune note

les Vikings

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit