L’Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La satire sociale dans les Fablers de La Font ... >>


Partager

L’Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine

Littérature

Aperçu du corrigé : L’Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine



Publié le : 12/9/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L’Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine
Zoom

L\'enrichissement des thèmes

 

À personnage nouveau, situation nouvelle. L\'Orient suscite des sujets de réflexion spécifiques. Il constitue un ailleurs si lointain qu\'il devient le lieu de tous les possibles et, plus particulièrement, de l\'intrusion du surnaturel dans le réel. Par tradition culturelle, l\'Orient passait en effet pour plus ésotérique1 que l\'Occident. Ses sages étaient réputés. Ainsi,

 

[...] certain Mogol vit en songe un Vizir

 

Aux Champs Élysiens possesseur d\'un plaisir

 

Aussi pur qu\'infini, tant en prix qu\'en durée2.

 

(Le Songe d\'un habitant du Mogol, XI, 4.)

 

Les Souhaits (VIl, 5) ont de leur côté des esprits comme personnages principaux.

 

La création par Colbert de la Compagnie des Indes en 16633 associe l\'Orient au commerce maritime. \" Trafiquants » et aventuriers, mus par le désir de s\'enrichir, partent pour ces contrées de l\'autre bout du monde ou en reviennent (VIl, 11 ; VIII, 18 ; X, 13). Le thème de la mer, des périls de la navigation et de l\'ambition cupide4 en découlent tout naturellement.

 

UNE SOURCE DE DÉPAYSEMENT

 

Sujet d\'actualité, l\'Orient n\'en demeure pas moins mal connu du grand public français du XVIIe siècle. Le mot reste nimbé de mystère et, par là même, séduit l\'imagination. Il devient propice à la rêverie poétique.

 

| La poésie des noms

 

La Fontaine n\'était pas géographe. Son Orient reste imprécis, parfois fictif. Mais en poète, La Fontaine connaît le pouvoir évocateur et



Dans une autre fable \" quatre chercheurs de nouveaux mondes » (X, 15) surgissent dès le premier vers. L\'imprécision géographique, le recours au pluriel, suggèrent l\'existence de régions inconnues, dans lesquelles un \" aventurier •• parfois :

 

Rencontre une esplanade, et puis une cité.

 

Un cri par l\'Eléphant est aussitôt jeté.

 

(Les Deux Aventuriers et le Talisman, X, 13.)

 

Le récit se colore de romanesque et de splendeurs. Une fable entière ou quelques vers élargissent ainsi la vision.

 

LA FABLE ET LE CONTE

Entre la fable et le conte a toujours existé une étroite parenté. Les deux genres sont des récits. La Fontaine est lui-même venu à la fable par le conte, en publiant dès 1665 des Contes et Nouvelles en vers. Le Livre Xli des Fables contient d\'ailleurs deux contes mythologiques (Daphnis et Alcimadure, Xli, 24 et Philémon et Baucis, Xli, 25). De son côté, depuis Les Contes des Mille et une Nuits, l\'Orient était globalement considéré comme l\'un des berceaux du conte. Aussi n\'est-il pas étonnant que, pour toutes ces raisons, les fables orientales présentent une tonalité particulière. Elles se rapprochent du conte, pour mieux dessiner un idéal de perfection.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L&#8217;Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine Corrigé de 1596 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L’Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine" a obtenu la note de : aucune note

L&#8217;Orient et le merveilleux dans les Fables de La Fontaine

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit