LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

Alfred de MUSSET, Poésies nouvelles, « A Ninon ».

Littérature

Aperçu du corrigé : Alfred de MUSSET, Poésies nouvelles, « A Ninon ».



Publié le : 11/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Alfred de MUSSET, Poésies nouvelles, « A Ninon ».
Zoom

Alfred de MUSSET, Poésies nouvelles, « A Ninon ».

1. Si je vous le disais pourtant, que je vous aime,

2. Qui sait, brune aux yeux bleus, ce que vous en diriez ?

3. L\'amour, vous le savez, cause une peine extrême ;

4. C\'est un mal sans pitié que vous plaignez vous-même ;

5. Peut-être cependant que vous m\'en puniriez.

6. Si je vous le disais, que six mois de silence

7. Cachent de longs tourments et des voeux insensés :

8. Ninon, vous êtes fine, et votre insouciance

9. Se plaît, comme une fée, à deviner d\'avance ;

10. Vous me répondriez peut-être : Je le sais.

11. Si je vous le disais, qu\'une douce folie

12. A fait de moi votre ombre, et m\'attache à vos pas :

13. Un petit air de doute et de mélancolie,

14. Vous le savez, Ninon, vous rend bien plus jolie;

15. Peut-être diriez-vous que vous n\'y croyez pas.

16. Si je vous le disais, que j\'emporte dans l\'âme

17. Jusques aux moindres mots de nos propos du soir :

18. Un regard offensé, vous le savez, madame,

19. Change deux yeux d\'azur en deux éclairs de flamme ;

20. Vous me défendriez peut-être de vous voir.

21. Si je vous le disais, que chaque nuit je veille,

22. Que chaque jour je pleure et je prie à genoux ;

23. Ninon, quand vous riez, vous savez qu\'une abeille

24. Prendrait pour une fleur votre bouche vermeille ;

25. Si je vous le disais, peut-être en ririez-vous.

26. Mais vous n\'en saurez rien. Je viens, sans rien en dire,

27. M\'asseoir sous votre lampe et causer avec vous ;

28. Votre voix, je l\'entends ; votre air, je le respire ;

29. Et vous pouvez douter, deviner et sourire,

30. Vos yeux ne verront pas de quoi m\'être moins doux.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1698 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Alfred de MUSSET, Poésies nouvelles, « A Ninon »." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit