Un amour de Swann de Proust (commentaire)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Un amour de Swann de Proust - résumé de l'oeu ... ORIGINE DE LA FAMILLE, DE LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE ... >>


Partager

Un amour de Swann de Proust (commentaire)

Littérature

Aperçu du corrigé : Un amour de Swann de Proust (commentaire)



Publié le : 28/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Un amour de Swann de Proust (commentaire)
Zoom

Mouvement

 

Le récit présente une structure chronologique, en évoquant successivement les deux premières entrevues des personnages, à «quelque temps» de distance. Mais il s’attache surtout à épouser le mouvement des impressions de Swann: l’évocation des circonstances de leur rencontre aboutit chez lui à un constat d’indifférence (première phrase), qui trouve son analyse et sa justification dans le portrait d’Odette (deuxième et troisième phrases), avant de se nuancer très légèrement dans le sourire qui clôt leur deuxième face-à-face (quatrième et cinquième phrases).



Une rencontre

 

Mais, tandis que chacune de ces liaisons, ou chacun de ces flirts, avait été la réalisation plus ou moins com plète d\'un rêve né de la vue d\'un visage ou d\'un corps que Swann avait, spontanément, sans s\'y efforcer, trouvés charmants, en revanche, quand un jour au théâtre il fut présenté à Odette de Crécy par un de ses amis d \'autrefois, qui lui avait parlé d\'elle comme d\'une femme ravissante avec qui il pourrait peut-être arriver à quelque chose, mais en la lui donnant pour plus difficile qu\'elle n\'était en réalité afin de paraître lui-même avoir fait quelque chose de plus aimable en la lui faisant connaître, elle était apparue à Swann non pas certes sans beauté, mais d\'un genre de beauté qui lui était indifférent, qui ne lui inspirait aucun désir, lui causait même une sorte de répulsion physique, de ces femmes comme tout le monde a les siennes, différentes pour chacun, et qui sont l\'opposé du type que nos sens réclament. Pour lui plaire elle avait un profil trop accusé, la peau trop fragile, les pommettes trop saillantes, les traits trop tirés. Ses yeux étaient beaux, mais si grands qu\'ils fléchissaient sous leur propre masse, fatiguaient le reste de son visage et lui donnaient toujours l\'air d\'avoir mauvaise mine ou d\'être de mauvaise humeur. Quelque temps après cette présentation au théâtre, elle lui avait écrit pour lui demander à voir ses collections qui l\'intéressaient tant, « elle; ignorante qui avait le goût des jolies choses », disant qu\'il lui semblait qu\'elle le connaîtrait mieux quand elle l\'aurait vu dans \"son home\" où elle l\'imaginait «si confortable avec son thé et ses livres », quoiqu\'elle ne lui eût pas caché sa surprise qu\'il habitât ce quartier qui devait être si triste et « qui était si peu smart pour lui qui l\'était tant». Et après qu\'il l\'eut laissée venir, en le quittant, elle lui avait dit son regret d\'être restée si peu dans cette demeure où elle avait été heureuse de pénétrer, parlant de lui comme s\'il avait été pour elle quelque chose de plus que les autres êtres qu\'elle connaissait et semblant établir entre leurs deux personnes une sorte de trait d\'union romanesque qui l\'avait fait sourire.

 

Folio, pp. 17-18




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Un amour de Swann de Proust (commentaire) Corrigé de 2465 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Un amour de Swann de Proust (commentaire)" a obtenu la note de : aucune note

Un amour de Swann de Proust (commentaire)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit