Aube de Rimbaud Illuminations

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< COMMENTAIRE SUR LES SENTENCES,Guillaume dR ... >>


Partager

Aube de Rimbaud Illuminations

Littérature

Aperçu du corrigé : Aube de Rimbaud Illuminations



Publié le : 18/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Aube de Rimbaud   Illuminations
Zoom

Le projet poétique qui consiste à saisir ce moment fugace qu\'est l’aube n’est certes pas nouveau. Ni dans la tradition de la poésie classique, ni dans le projet proprement rimbaldien. Du Bellay (15221560) et Vincent Voiture (1597-1648), après Pétrarque (1304-1374), se sont emparés du thème de« la belle matineuse » pour chanter le lever d’une femme dont la beauté éclipse celle de l’aube. Dans le poème de Rimbaud, l’aube et la femme se confondent et le poète, loin d’en décrire la beauté, tente simplement de la saisir. Il le fait en abandonnant la « vieillerie poétique », en renonçant au vers rimé ou



Aube


Illuminations

J’ai embrassé l’aube d’été.

 

Rien ne bougeait encore au front des palais. L\'eau était morte. Les camps d’ombres ne quittaient pas la route du bois.J’ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les 5 pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.

 

La première entreprise fiit, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.

 

Je ris au wasserfall blond qui s’échevela à travers les sapins: à la cime argentée je reconnus la déesse.

 

10 Alors je levai un à un les voiles. Dans l’allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l’ai dénoncée au coq. À la grand’ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.

 

15 En haut de la route, près d’un bois de lauriers, je l’ai entourée avec ses voiles amassés, et j’ai senti un peu son immense corps. L\'aube et l’enfant tombèrent au bas du bois.

 

Au réveil il était midi.


Il s\'agit dans « Aube » d\'« embrasser » (l. 1), d\'« entreprendre » (I. 6), d’« entourer » (l. 16). C\'est là le seul moyen de saisir l\'aube, de la « sentir un peu » (l. 16). Seul le passé composé pouvait dire la délicatesse et la fugacité du geste amoureux: il n’énonce pas un résultat, il décrit une action passée dont on ne sort pas indemne. L’enfant, parce qu’il a saisi dans le bref temps d’une illumination le corps de l\'aube, sans pour autant en pénétrer les mystères, n\'est plus un enfant. Il est devenu le « je » du sujet lyrique qui seul peut à nouveau embrasser l\'aube entre deux octosyllabes (l. 1 et 18).



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Aube de Rimbaud   Illuminations Corrigé de 4031 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Aube de Rimbaud Illuminations" a obtenu la note de : aucune note

Aube de Rimbaud Illuminations

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit