LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : L̵ ... Edgar Morin, L'Esprit du temps >>


Partager

Charles Baudelaire, Petits Poèmes en prose — commentaire composé

Littérature

Aperçu du corrigé : Charles Baudelaire, Petits Poèmes en prose — commentaire composé



Publié le : 11/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Charles Baudelaire, Petits Poèmes en prose — commentaire composé
Zoom

Vous ferez de ce texte un commentaire composé dans lequel vous pourriez étudier, par exemple, comment la présentation des personnages et la composition du texte rendent pathétique le drame qui se joue.



Analyse du sujet

Parties du programme abordées :

Le xixe siècle.

Baudelaire. -

Analyse du sujet :

Thème : la vieillesse.

Points d\'histoire littéraire : le regard personnel de Baudelaire sur les «déclassés» (ici, la vieille) ; compassion et lucidité.

Conseils pratiques : Sujet difficile, car le texte semble très simple et «clair». Éviter la paraphrase. Faire la part belle à l\'analyse du style et surtout à l\'étude du vocabulaire (difficultés inhérentes au genre : le poème en prose). \' -

Nature du sujet : pointu.

Difficulté : * * *

Sujet

Le désespoir de la vieille

La petite vieille ratatinée se sentit toute réjouie en voyant ce joli enfant à qui chacun faisait fête, à qui tout le monde voulait plaire ; ce joli être, si fragile comme elle, la petite vieille et, comme elle aussi, sans dents et sans cheveux.

Et elle s\'approcha de lui, voulant lui faire des risettes et des mines agréables.

Mais l\'enfant épouvanté se débattait sous les caresses de la bonne femme décrépite, et remplissait la maison de ses glapissements.

Alors la bonne vieille se retira dans sa solitude éternelle, et elle pleurait dans un coin, se disant :

— «Ah ! pour nous, malheureuses vieilles femelles, l\'âge est passé de plaire, même aux innocents ; et nous faisons horreur aux petits enfants que nous voulons aimer !»
Charles Baudelaire, Petits Poèmes en prose, 1862.


La vieillesse, ses drames, sa solitude, est un sujet rarement abordé par la poésie traditionnelle. Celle-ci se tourne plutôt vers la beauté «classique», l\'épanouissement de la maturité physique ; elle préfère les hommes et les femmes en bonne santé, sur le malheur desquels, peut-être, le lecteur s\'apitoiera davantage. Ce n\'est pas une des moindres originalités de Baudelaire que de s\'intéresser aux exclus, aux marginaux, aux oubliés de la vie : pauvres et miséreux en tout genre, comme les «Petites Vieilles» des Fleurs du Mal ou ce «Désespoir de la Vieille» publié dans le Spleen de Paris :



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1085 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Charles Baudelaire, Petits Poèmes en prose — commentaire composé" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit