LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sujet : Dans « Le voyage », Baudelaire affirm ... Comment faire une fiche de lecture ? >>


Partager

Commentaire Les Caprices de Marianne, scène 6 Acte II

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire Les Caprices de Marianne, scène 6 Acte II



Publié le : 8/11/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Commentaire Les Caprices de Marianne, scène 6 Acte II
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Commentaire Les Caprices de Marianne, scène 6 Acte II




Or il n’y a pas qu’une seule et unique mort dans cette scène. Bien qu’Octave n’ai pas été la victime de l’époux de Marianne, celui-ci s’éteint peu à peu suite à de douloureux ressentiments. La

mort de Coelio laisse en effet chez son ami un sentiment amer d’ingratitude, « je ne suis qu’un lâche » ligne 19, et de culpabilité étant donné le fait qu’il était censé mourir à sa place, répétition de «  c’est moi » ligne 24 à 25, dont il ne sait se débarrasser et qui le fait souffrir à un tel point que la vie perd de son sens. Le jeune homme est éprit de remords mortels. Octave, ainsi, en voyant son ami décédé, considère sa vie comme achevée, ou plus précisément sa vie heureuse, sa vie de bonheur et de plaisirs dont il se sépare par l’anaphore «  Adieu la gaieté […] Adieu les bruyants repas […] Adieu Naples et ses femmes […] Adieu l’amour et l’amitié ! » ligne 25. 

 

Cette dernière scène est donc un véritable dénouement car les annonces des destins funestes par les allusions de Coelio ont bien étés réalisées et elle présente l’évolution des personnages : Marianne qui, au début de l’œuvre, est vertueuse et finie avec un peu plus de tempérament, s’opposant à Octave, d’abord libertin et s’éteignant avec un style poétique inspiré de Coelio et voué à une fin de vie fade et douloureuse. Ce changement de personnalité pour ce dernier provoque la pitié, et cette double mort dans cet aboutissement de la pièce en fait ainsi un véritable dénouement tragique.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1088 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire Les Caprices de Marianne, scène 6 Acte II" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit