Commentaire et corpus

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< MONDIALISATION Dissertation : parler est ce communiquer? >>


Partager

Commentaire et corpus

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire et corpus



document rémunéré

Document transmis par : Lilousa-287372


Publié le : 25/3/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Commentaire et corpus
Zoom



Ce corpus nous présente 3 récits de batailles ayant eu lieu à différentes époques : allant du XIème siècle au XXème siècle. Le texte A La Chanson de Roland date du Xième siècle par un auteur inconnu qui a été traduite en 1979 par Pierre Jonin. Ce texte est une chanson de geste racontant la bataille qui oppose le compte Roland aux Sarasins. Le texte B La Chartreuse de Parme écrit par Stendhal en 1839, conte l&apos;histoire de Fabrice Del Dongo jeune italien qui s&apos;immisce ici parmi les hussards français à la bataille de Waterloo. Il est un très grand naïf et ne connait pas véritablement la guerre et ses horreurs... il la découvre alors lors de ce court extrait.

Le dernier extrait Le Chevalier inexistant d&apos;Italo Calvino écrit en 1959, nous raconte l&apos;histoire d&apos;un jeune chevalier Raimbaut qui a rejoint l&apos;armée français de Charlemagne pour se battre contre les Sarrasins. Il participe uniquement à cette bataille pour venger son père.

Finalement, comment chaque texte se distingue des autres par son registre ?

Après la lecture des 3 textes nous pouvons dire qu&apos;ils n&apos;ont pas le même objectif.

En effet, dans ces trois textes racontant une bataille, il ne s&apos;y trouve qu&apos;un seul qui soit épique, la Chanson de Roland : « la bataille est prodigieuse » l.1 ; « le compte Roland se dépense sans compter » l.2 ; « il fait un énorme massacre de Sarrasins » l.22. Il y a le champs lexical de la guerre : « éperonne » l.6; « cuirasse blanche » l.10 ; « champ de bataille » l.20. Il n&apos;en faut pas plus : ici la bataille opposant Roland aux Sarrasins est faite d&apos;éloge. Roland est un véritable héros « Roland l&apos;abat raide mort » l.15. Ce texte est écrit au présent, ce qui permet de nous faire vivre le moment « frappe » l.3 ; « résiste » l.4, ce sont ces verbes d&apos;actions qui font vivre le texte.

Cette puissance est en opposition à Fabrice Del Dongo de la Chartreuse de Parme.

On découvre un héros qui n&apos;en ai pas véritablement un, on parle d&apos;anti-héros. Ce personnage est peureux « nous avouerons que notre héros était fort peu héros en ce moment » ; pour lui la guerre était totalement autre chose, là il découvre en un « champ jonché de cadavres » l.15 et est « scandalisé de ce bruit qui faisait mal aux oreilles ». Del Dongo n&apos;est pas le centre ...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire et corpus Corrigé de 1827 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire et corpus" a obtenu la note de : aucune note

Commentaire et corpus

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit