NoCopy.net

Commentaire - Electre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< la crise mondiale de la pilule L'homme nait-t-il libre ou le devient-t-il ? >>


Partager

Commentaire - Electre

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire - Electre



document rémunéré

Document transmis par : Zaira-275384


Publié le : 8/4/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Commentaire - Electre
Zoom



HEGENHAUSER

Maëlle

1ES1

Commentaire littéraire



Giraudoux est un écrivain et diplomate français né en 1882 et mort en 1944. Soldat durant la première guerre mondiale, celui-ci se met à écrire des romans et ne s&apos;intéressera au théâtre qu&apos;après la rencontre de Louis Jouvet qui mettra en scène ses principales œuvres comme Electre. Electre relève du mythe antique. L&apos;histoire se passe durant la guerre de Troie, le roi Agamemnon y part dix ans durant. Clytemnestre, la reine, trouve le temps long et prend le pouvoir avec son amant Egisthe. Lorsque le roi rentre, il est assassiné par ces deux derniers. Dans le passage que nous allons étudier (Acte II scène 8) Clytemnestre fait une tirade dévoilant un portrait moral et physique péjoratif du roi Agamemnon tout en avouant la haine qu&apos;elle lui porte. Nous pourrons donc nous demander comment, dans cette tirade, Clytemnestre dévoile la haine portée au roi Agamemnon ?

Pour répondre à cette problématique nous allons nous concentrer sur la haine évoquée par la reine puis nous verrons de quelle manière elle perçoit le roi.

En effet, Clythémnestre a recours à la haine pour parler d&apos;Agamemnon. Dès la première ligne nous pouvons voir la présence répétitive de l&apos;anaphore « oui » l.1 permettant de rythmer les phrases. Cette répétition montre l&apos;insistance de Clytemnestre qui dit ce qu&apos;elle pense réellement et sincèrement, c&apos;est une sorte de libération. Ici, en l&apos;occurrence, elle admet qu&apos;elle ne l&apos;aimait pas et que c&apos;était une personne indigne et répugnante pour elle. La violence de la tirade est renforcée par la ponctuation « ! » l...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire - Electre Corrigé de 1270 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire - Electre" a obtenu la note de : aucune note

Commentaire - Electre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit