NoCopy.net

LE CYCLE ROMANESQUE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CONGÉS par Jean Bodel (résumé & analyse) COUSIN Victor : sa vie et son oeuvre >>


Partager

LE CYCLE ROMANESQUE

Littérature

Aperçu du corrigé : LE CYCLE ROMANESQUE



Publié le : 22/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

LE CYCLE ROMANESQUE
Zoom

CYCLE ROMANESQUE. C’est le critique Albert Thibaudet (1874-1936) qui emploie le terme roman-cycle pour caractériser les variétés particulièrement géantes du roman-fleuve — l’expression était de Romain Rolland — entre les deux guerres : en se référant aux cycles épiques qui groupaient des œuvres consacrées aux membres d’un même lignage, il voulait souligner le rythme dans la quantité même, et les structures analogiques ou récurrentes que gommait le concept de fluvialité. Claude-Edmonde Magny, dans son Histoire du roman français depuis 1918 (1950), parle encore de «surroman », de geste ou de somme romanesque pour désigner des ouvrages qui traduisent « la totalité d’une expérience humaine » et « une vision complète » d’un moment de la vie sociale.

 

Du roman-fleuve au cycle romanesque

 

Comme l’épopée, dont il descend, le roman a subi, dès ses enfances, des accès d’hypertrophie : PAstrée (1632-1633) d\'Honoré d’Urfé compte cinq mille pages, Artamène ou le Grand Cyrus (1649-1653), une des nombreuses productions de Madeleine de Scudéry, atteint, avec dix tomes, plus de treize mille pages. Cette tendance toute naturelle à un genre informel qui peut, à sa guise, accumuler aventures, descriptions, réflexions psychologiques et morales se trouve, à l’époque classique, contrariée par le prestige du modèle tragique, qui exige une action ferme, resserrée, unitaire; elle s’épanouit au XIXe siècle, surtout à l’étranger (Léon Tolstoï, la Guerre et la Paix, 1865-1869; Thomas Mann, les Buddenbrook, 1901...). Mais, en France, l’intumescence se concilie le plus souvent avec une forme dramatique qui permet au roman de conserver une exposition claire, une intrigue simple, avec peu de personnages et de péripéties, un dénouement qui résolve les problèmes initiaux; chaque œuvre se trouve alors réduite au statut de partie d’un ensemble plus important, ou d’épisode d’un « super-roman » : la Comédie humaine de Balzac met en jeu des « personnages reparaissants », 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : LE CYCLE ROMANESQUE Corrigé de 1094 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LE CYCLE ROMANESQUE" a obtenu la note de : aucune note

LE CYCLE ROMANESQUE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit