LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La rencontre amoureuse : thérèse et laurent r ... Ecrit d'invention : monologue de la comtesse ... >>


Partager

Dans son essai « Le Roman », préface de Pierre et Jean (1888), Maupassant écrit : « […] si le Romancier d’hier choisissait et racontait les crises de la vie, les états aigus de l’âme et du c½ur, le Romancier d’aujourd’hui écrit l’histoire du c½ur, d e l’âme et de l’intelligence à l’état normal. Pour produire l’effet qu’il poursuit, c’est-à-dire l’émotion de la simple réalité, et pour dégager l’enseignement artistique qu’il en veut tirer, c’est-à-dire la |révélation de ce qu’est véritablement l’homme contemporain devant ses yeux, il devra n’employer que des faits d’une vérité irrécusable et constante. » Vous réfléchirez à ce propos en vous aidant du corpus mis à votre disposition, de vos connaissances littéraires et personnelles.

Littérature

Aperçu du corrigé : Dans son essai « Le Roman », préface de Pierre et Jean (1888), Maupassant écrit : « […] si le Romancier d’hier choisissait et racontait les crises de la vie, les états aigus de l’âme et du c½ur, le Romancier d’aujourd’hui écrit l’histoire du c½ur, d e l’âme et de l’intelligence à l’état normal. Pour produire l’effet qu’il poursuit, c’est-à-dire l’émotion de la simple réalité, et pour dégager l’enseignement artistique qu’il en veut tirer, c’est-à-dire la |révélation de ce qu’est véritablement l’homme contemporain devant ses yeux, il devra n’employer que des faits d’une vérité irrécusable et constante. » Vous réfléchirez à ce propos en vous aidant du corpus mis à votre disposition, de vos connaissances littéraires et personnelles.



Publié le : 19/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Dans son essai « Le Roman », préface de Pierre et Jean (1888), Maupassant écrit : « […] si le Romancier d’hier choisissait et racontait les crises de la vie, les états aigus de l’âme et du c½ur, le Romancier d’aujourd’hui écrit l’histoire du c½ur, d e l’âme et de l’intelligence à l’état normal. Pour produire l’effet qu’il poursuit, c’est-à-dire l’émotion de la simple réalité, et pour dégager l’enseignement artistique qu’il en veut tirer, c’est-à-dire la |révélation de ce qu’est véritablement l’homme contemporain devant ses yeux, il devra n’employer que des faits d’une vérité irrécusable et constante. » Vous réfléchirez à ce propos en vous aidant du corpus mis à votre disposition, de vos connaissances littéraires et personnelles.
Zoom

Le héros est ordinaire et il évolue dans un décor familier, dans un cadre ordinaire. Pierre et Jean de Maupassant, est une peinture de la vie en Normandie au XIXème siècle. En effet, Maupassant, à travers le récit de la vie de ses héros, nous montre ce qu’était réellement la vie à cette époque. Il est de même pour toutes les œuvres de Zola qui se déroule dans le cadre réel, ordinaire de la fin du XIXème siècle. Dans Germinal (1884) par exemple, histoire de la vie des mineurs avec un souci de réalisme qui rend son histoire plausible, « Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d’une obscurité et d’une épaisseur d’encre, un homme suivait, seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètre de pavé coupant tout droit, à travers les champs de betteraves» quand
Tout le monde peut devenir un héros, si l’on écrit un livre en le plaçant comme personnage principale

Tout héros est extraordinaire, car il a un livre qui lui est dédié.
En effet, dans tous les livres le héros est le personnage principal qui est la où l’action se passe, il se démarque toujours. Dans Germinal de Zola, l’histoire s’ouvre avec l’ouvrier, le personnage principal, il n’y aurait pas d’histoire sans lui. Il est de même dansCandide ou l’Optimisme de Voltaire, toute l’histoire porte sur le héros, sur ces aventures. Les personnages secondaires, tels que Pangloss, s’ils se trouvent séparé du héros, disparaissent, on ne connaît leurs histoires que s’ils retrouvent le héros.
Si l’on écrit un livre, c’est que l’histoire vaut la peine d’être lu, que l’histoire apporte quelque chose. Dans les Fables de la Fontaine, les protagonistes sont bien souvent des animaux, ce qui n’empêche qu’il soit des héros, les fables apportent toujours une morale, un enseignement, une critique de la société . Dans L’étranger de Camus, le héros est totalement insignifiant et devrait donc ne pas attirer l’attention. Mais le narrateur s’étend sur sa personnalité, sur des anecdotes de sa vie, pour essayer de nous faire comprendre sa personnalité. C’est un héros marginal, mais un héros tout de même !
Tout personnage principal est un héros.

Pour conclure, nous pouvons dire que le romancier inscrit ses personnages dans un cadre réel, il nous les montre comme normaux, ce qui n’empêche qu’un héros de roman est toujours extraordinaire, vu que son histoire est digne de figurer dans un roman. Mais, le romancier peut-il, à travers le portrait mélioratif de son héros, faire réfléchir le lecteur sur ses propres idéaux ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1289 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dans son essai « Le Roman », préface de Pierre et Jean (1888), Maupassant écrit : « […] si le Romancier d’hier choisissait et racontait les crises de la vie, les états aigus de l’âme et du c½ur, le Romancier d’aujourd’hui écrit l’histoire du c½ur, d e l’âme et de l’intelligence à l’état normal. Pour produire l’effet qu’il poursuit, c’est-à-dire l’émotion de la simple réalité, et pour dégager l’enseignement artistique qu’il en veut tirer, c’est-à-dire la |révélation de ce qu’est véritablement l’homme contemporain devant ses yeux, il devra n’employer que des faits d’une vérité irrécusable et constante. » Vous réfléchirez à ce propos en vous aidant du corpus mis à votre disposition, de vos connaissances littéraires et personnelles." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit