NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< De l'interprétation de la nature de Diderot ( ... CRITIQUE D'ART & LITTERATURE >>


Partager

DAUDET Léon : sa vie et son oeuvre

Littérature

Aperçu du corrigé : DAUDET Léon : sa vie et son oeuvre



Publié le : 22/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

DAUDET Léon : sa vie et son oeuvre
Zoom

DAUDET Léon (1867-1942). Polémiste, critique, romancier et mémorialiste, Léon Daudet est d\'abord le fils de son pèie [voir Daudet Alphonse}. Enfant, il rencontre tout ce que l’époque compte de grands noms : peintres, politiciens, hommes de science, écrivains (Barbey d’Aurevilly, Zola, Flaubert, Gambetta, Maupassant ou Edmond de Goncourt). Après son baccalauréat, il opte pour la médecine : il croit encore à la Science, à toutes les valeurs de ce « stupide xixe siècle » qu’il dénoncera plus tard. Il épouse civilement la petite-fille de Hugo, Jeanne. Bientôt, pourtant, ses intérêts vont ailleurs : il lit Drumont, et cet antiboulangiste devient antisémite et antidreyfusard. Entre-temps, il a écrit dans le Figaro et le Journal, publié les Morticoles (1894), où il attaque la médecine des mandarins — résumé, pour lui, de toutes les tares de la société contemporaine. Dernière rupture avec son passé : il divorce de Jeanne et épouse sa cousine Marthe Allard — à l’église, cette fois.

 

Après la Libre Parole et le Soleil, Daudet achève son « chemin de Damas » à 1’Action française, aux côtés de Charles Maurras, défendant les traditions et réclamant « la France aux Français ». Dans son journal ou à la Chambre (1919-1924), constamment, Léon Daudet se bat. Lorsque le corps de son fils Philippe est découvert dans un taxi, il ne croit pas au suicide, et il l’écrit; condamné à six mois de prison, il s’évade et s\'exile. Durant toute la IIIe République, il tape infatigablement sur ses têtes de Turcs, Malvy, Caillaux, Doumergue, Barthou, Poincaré — et surtout Briand. Mais aussi, il défend ceux qu\'il apprécie : Clemenceau, par exemple, dès lors qu’il incarne la France et la mène à la victoire; Pétain, en 1940, tiendra à ses yeux ce rôle de l’homme providentiel. Sur le plan littéraire, Daudet écrit de nombreux romans : il y traite des problèmes de tous ordres, médicaux, psychologiques ou psychologico-sociaux : l’inceste, l’adultère, la tare héréditaire, le divorce et l’enfant du divorce fournissent la matière de Suzanne ( 1896), des Deux Étreintes (1900), de l\'Hérédo (1916), etc. On notera aussi les Kamtchatka (1895) et le Voyage de Shakespeare l’année suivante. Mais ni ses romans, ni ses essais, ni ses livres politiques ne comptent aujourd’hui parmi ses ouvrages les plus lus : on leur préfère plutôt ceux où il s’intéresse au monde littéraire de son époque, qu’il observe avec intelligence et humour (Alphonse Daudet, 1898: Fantômes et vivants, 1914, qui ouvre la




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 856 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "DAUDET Léon : sa vie et son oeuvre" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit