Devoir de Philosophie

dom juan

Publié le 03/02/2013

Extrait du document

juan
Pourquoi « le sous-titre « de la pièce est-il : « le festin de pierre « ? Le festin de pierre renvoie aux deux invitations à dîner qui sont lancées dans la pièce: la première, celle de Don Juan à la statue du commandeur, lorsqu'il visite son tombeau. La statue se déplace à l'acte IV, et vient souper chez Don Juan, sans hésiter à lui retourner l'invitation. Don Juan accepte, et c'est à l'acte V qu'il honore cette invitation, ce qui le conduit au châtiment et à la mort. Rappelons que traditionnellement Don Juan est considéré comme « l'homme de vent «, celui qui est toujours en mouvement, qui cherche à fuir toutes les lois et toutes les responsabilités, tandis que la statue du commandeur, souvenir du passé, père d'une femme qu'il a abandonnée, représente  les lois humaines et divines qui immobilisent ou écrasent. Cette opposition n'est pas égale, et d'emblée le titre de la pièce associe Don Juan et celui qui le punira. 3) Quelle relation entretiennent le maître et le valet tout au long de la pièce ? Les relations entre Sganarelle et Don Juan sont complexes et dépassent le cadre habituel des rapports entre maître et valet. Bien sûr, Don Juan se comporte en maître exigeant vis à vis de Sganarelle: il lui ordonne d'inviter la statue à l'acte III, veut se débarrasser sur lui des explications qu'il doit à Done Elvire à l'acte I et n'hésite pas à l'acte II à prendre les vêtements de son valet pour fuir, l'échange se révélant évidemment dangereux pour celui-ci. Il le menace également de coups dès que les reproches faits par Sganarelle l'agacent. Cependant il lui propose de souper avec lui,  et lui accorde une certaine liberté de parole, voire l'interpelle alors qu'il se trouve avec d'autres personnages, ce qui crée une complicité moqueuse entre le maître et le valet: « Le ciel, Sganarelle! «, acte I, scène 3, avec Done Elvire; « Tu pleures, je pense «, acte IV, scène 6, toujours avec Done Elvire). Don Juan se révèle entièrement devant son valet et exprime longuement devant lui sa manière de pensée (acte I et surtout acte V avec la grande tirade sur l'hypocrisie religieuse). Ainsi le valet apparaît comme une sorte de confident dont le maître a absolument besoin pour faire valoir sa singularité. Sganarelle, de son côté, est également ambigu. Bien sûr, il critique les comportements de son maître devant les autres et n'hésite pas à mettre en garde les femmes rencontrées par Don Jua...
juan

« Festin de Pierre Date de parution : 1665 Genre : Théâ tre (tragique, com édie) L’auteur : Moli ère. Il est n é le 15 janvier 1622. Il mourut le 17 f évrier 1673. C'est un auteur dramaturge   et un acteur de th éâ tre fran çais. Il est mari é à Armande B éjart. Moli ère est adepte de la libre­pens ée,   mais respecte les convictions religieuses. Il s'attaque principalement  à toute forme d'hypocrisie   comme celle du libertin. L’intrigue :  Acte I, sc ène 1  : Sganarelle apprend  à Gusman,  écuyer d'Elvire, la r éalit é sur Don Juan en disant de   lui qu’il est « le plus grand sc élérat que la terre ait jamais port é » et « un  épouseur de toutes mains ». Acte I, sc ène 2  : Sganarelle fait comprendre  à Dom Juan que sa vie n'est pas normale et que les   libertins seront punis. Dom Juan avoue avoir quitt é Elvire apr ès avoir rencontr é un couple tout juste   mari é dont il est jaloux et d ésireux de la femme. Il pr évoit de l'enlever lors d'une balade en bateau. On   apprend qu'il a tu é un commandeur. Dom Juan se rend compte qu’Elvire est aussi l à. Acte I, sc ène 3  : Elvire arrive et veut se faire expliquer le d épart de DJ. Face  à son absence   d'excuses ou de repentir, elle se doute qu'il a rencontr é une autre femme. Dom Juan cherche des   excuses qu’Elvire ne croit pas. Acte II, sc ène 1  : Pierrot, paysan, raconte  à sa femme, Charlotte, comment il a sauv é deux personnes   de la noyade. Acte II, sc ène 2  : Dom Juan s éduit Charlotte et lui propose de se marier avec lui. Sganarelle est   choqu é qu'il prenne encore des femmes pour des objets alors qu'il vient d' échapper  à la mort.  Acte II, sc ène 3  : Pierrot s'oppose  à Dom Juan apr ès avoir appris la proposition en mariage qu'il a   faite  à sa promise. Dom Juan lui donne un soufflet et Pierrot d écide d'aller chercher la tante de   Charlotte. Acte II, sc ène 4  : Mathurine, premi ère paysanne  à qui Dom Juan a promis d’ épouser, arrive. Charlotte   et Mathurine se disputent pour savoir laquelle il va  épouser. Dom Juan leur fait croire  à toutes les deux   qu'il l' épousera. Sganarelle tente de les pr évenir du vrai visage de Dom Juan. Acte II, sc ène 5  : Dom Juan apprend de La Ram ée que des hommes  à cheval le cherchent. DJ   demande  à Sganarelle de se v êtir de ses v êtements, il refuse pour ne pas se faire tuer  à la place de   son ma ître. Acte III, sc ène  1 : Sganarelle est d éguis ée en m édecin de campagne et Dom Juan en paysan. Ils   traversent la campagne tout en parlant de la m édecine  à laquelle Dom Juan ne croit pas et de la   religion  à laquelle il ne croit pas non plus. Acte III, sc ène 2  : Ils demandent leur chemin  à un pauvre  à qui Dom Juan veut bien donner une pi èce   d'or en se faisant prier. Ils entendent une bagarre, et s'approchent. Acte III, sc ène 3  : Dom Juan sauve un homme de la mort. Il s'av ère  être Don Carlos, l'un des fr ères   d’Elvire qui cherche Dom Juan lui­m ême. Dom Juan lui fait croire qu'il est un de ses amis et accepte   de le lui pr ésenter. Acte III, sc ène 4  : Don Alonse, fr ère de Don Carlos et d’Elvire, arriver et reconna ît Dom Juan. Il veut   le tuer, Don Carlos s'oppose  à lui en reconnaissance  à l'acte de Dom Juan. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles