Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dans son essai « Le Roman », préface de Pierr ... La Peau de chagrin de Balzac - pages 89 et 90 ... >>


Partager

Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro)

Littérature

Aperçu du corrigé : Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro)



Publié le : 19/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro)
Zoom

Oh, et ce ruban dérobé !... (elle l\'enlève de sa robe, et le sert dans sa main) Ce petit page... Ce petit Chérubin... (elle regarde autour d\'elle, préoccupée) Quel trouble il m’inflige ! Ses regards insistants, son innocente gentillesse... Et ce ruban qu\'il dérobe, qu\'il semblait tant porter dans son cœur ! (elle regarde le ruban) Ce simple ruban ! Il le vole, l\'enjoué, en clamant ses désirs à Suzon... Et le voilà qui se blesse, et quel meilleur remède qu\'un ruban de la Comtesse ? (elle imite Chérubin et enroule le ruban autour de son bras)C\'aurait pu être un geste si insignifiant... Le jeune garçon n\'avait peut-être aucun autre morceau d\'étoffe à appliquer... Mais non ! C\'est bien parce que c\'était mon ruban... Et quel ruban ! Mon ruban de nuit... (son visage s\'empourpre) Quel heureux trouble de se sentir à nouveau désirée, aimée ! Ses regards me dévorent, ses mains ne demandent qu\'à m\'attraper... Et cette si douce romance ! Oh, ces larmes dans ses yeux, cette déchirure face à son départ, oh qu\'il m\'aura émue... Son adoration me dépasse et me plaît, il y a si longtemps qu\'on n\'a pas fait attention à moi... Mais ai-je le droit d\'être troublée par son amour et son émoi ? Ce si jeune enfant... Si bon et joli ! L\'éloignement du Comte crée en moi des sentiments interdits... Ah, si celui-ci pouvait faire de même ! Me désirer comme si j\'étais à nouveau inaccessible, sous le joug d\'un autre! Mes désirs les plus fous n\'appellent qu\'Almaviva... Ai-je donc une autre solution que de punir sa jalousie, que de piéger ses amours nouvelles ? J\'y vois une pleine réussite, une satisfaction sans nom... Et peut-être se sentira t-il coupable, malheureux de ses actes ? (elle sort un miroir et s\'observe) Espérons, Rosine, espérons ! Peut-être retrouvera t-il les traces d\'un amour s\'étant enfui... (elle entend des valets se rapprochant) Les voilà qui reviennent. Nous verrons si mes espoirs étaient infondés... (elle se retire)




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro) Corrigé de 1615 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro)" a obtenu la note de : aucune note

Ecrit d'invention : monologue de la comtesse (le mariage de figaro)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit