NoCopy.net

Etude de style

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Robinson Dissertation sur la croyance >>


Partager

Etude de style

Littérature

Aperçu du corrigé : Etude de style



document rémunéré

Document transmis par : sarahvimond-285004


Publié le : 18/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Etude de style
Zoom

ETUDE DE STYLE
Dans l’évolution du roman de mœurs et d’étude sociale au XIXe siècle, Maupassant est tenu pour un
des représentants les plus accomplis de l’esthétique dite « réaliste ». Il est, du reste, lui-même à l’origine de la
notion d’ « illusion réaliste ». La thèse qu’il soutient est que l’effet de réel n’est en fait que le produit d’un art du
romancier. Dans la mesure où il lui est impossible de retranscrire toute la réalité, ce dernier est amené à faire des
choix, à ordonner, à orchestrer le réel. Ce passage de Bel-ami illustre bien le fonctionnement de la narration
réaliste. Il s’agit d’une scène stéréotypée de rencontre qui met en jeu les codes d’écriture les plus représentatifs
de ce type d’esthétique. On étudiera donc successivement le topos de la rencontre, la relation entre le narrateur
omniscient et son personnage, et cette composante obligée de l’écriture descriptive qu’est le portrait.
I- Le topos de la rencontre
1) La composition de la scène
La scène narrative correspond avant tout à un certain traitement de la durée narrative. Le temps de la
fiction coïncidant à celui de la narration, la progression du récit épouse ici au plus près la succession
chronologique des événements sans ellipse. Le passé simple, temps de la succession chronologique, domine
naturellement, et alterne avec l’imparfait, temps de la description. On distingue nettement deux parties : une
partie narrative (1-23) et une partie descriptive (24-32).
Le paragraphe est chez Maupassant l’instrument de la segmentation du temps. Chaque § distingue des
étapes dans la progression : cela est clairement marqué par les initiales qui mettent un verbe en relief (il balbutia,
il rougit, il avait envie, il s’assit). De telle manière que chaque geste du personnage est souligné, avec un grand
souci du détail.
Le découpage en § permet également de distinguer ce qui est de l’ordre des actes et les réactions
intérieures du personnage. C’est précisément cette alternance entre actes et mouvements subjectifs qui contribue
à créer cette impression de dilatation du temps et de ralenti, qui est une des composantes de ce topos narratif
2) La focalisation
En conformité avec le canon dominant de l’esthétique réaliste, nous sommes ici en présence d’un
mélange de focalis...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Etude de style Corrigé de 1759 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Etude de style" a obtenu la note de : aucune note

Etude de style

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit