Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Les di ... Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : une le ... >>


Partager

Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman

Littérature

Aperçu du corrigé : Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman



Publié le : 11/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman
Zoom

classer parmi les comparses, mais les comparses secondaires, en quelque sorte. Tout, avec lui, paraît s’effilocher et se perdre. Par exemple, il demande une coupe de champagne au patron du bistrot. Mais est-elle réelle, est-elle vraie, cette coupe de champagne ? Queneau, dès la phrase suivante, passe à un emploi métaphorique du mot et à un cliché du langage : « lorsque la coupe est pleine » (p. 98). Il est très occupé (p. 99), comme celui qui, dans Les Gommes, porte le même prénom que lui, l’homme d’affaires Albert Dupont.

Pour qu’il trouve une gouvernante, Albert renverrait volontiers Cidrolin à un bureau de placement (p. 100). Pourtant, il a une activité louche qui ressemble fort à celle d’un proxénète : beaucoup de « petites » passent entre ses mains avant de se retrouver dans un « bordel argentin » ou dans un « harem pétrolier ». Son univers semble aux antipodes de la péniche de Cidrolin, cette « demeure chaste et pure3 » où, exceptionnellement, il placera l’une de ses protégées, Lalix, nouvelle Marguerite de Faust.

Entremetteur, Albert ne veut pas que Cidrolin oublie la commission qui lui est due, même s’il lui consent un rabais de vingt pour cent (p. 102). Cidrolin, d’ailleurs, ne s’attarde pas auprès de lui (p. 103). Albert n’aura été qu’un passant parmi d’autres dans Les Fleurs bleues. Lalix, quand elle parle de lui, lui donne du « monsieur Albert » (p. 143). Au moment où elle s’apprête à quitter Cidrolin, dans le chapitre 20, elle n’a sans doute pas d’autre solution que de « retourner voir monsieur Albert » (p. 263). Elle se retrouve dans un café, où elle ne sait dire que : « J’attends monsieur Albert » (p. 265). Mais monsieur Albert n’est plus qu’un homme de l’ombre. Et par bonheur c’est le canot « fleur bleue », non le harem pétrolier, qui récupérera Lalix à la fin de l’aventure.

Le Nouveau Roman, refusant de « faire concurrence » à l’état civil, à la manière de Balzac, donc de doter chaque personnage d\'une

3. Allusion, p. 101, au célèbre air de Faust, l\'opéra de Charles Gounod : Salut ! demeure chaste et pure. »




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman Corrigé de 2015 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman" a obtenu la note de : aucune note

Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une critique du Nouveau Roman

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit