LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Une cr ... Bernard Préel, L'état de la France et ses hab ... >>


Partager

Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : une lecture poétique

Littérature

Aperçu du corrigé : Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : une lecture poétique



Publié le : 11/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : une lecture poétique
Zoom

chapitre 16 des Fleurs bleues. Le sire de Ciry, l’un des gendres du duc d’Auge, annonce, en 1789, qu’il émigre. Il ajoute : « Je quitte la France aux nouveaux parapets » (p. 214). Cela signifie : la France révolutionnaire, dont les prétendus nouveaux parapets ne peuvent servir de protection aux yeux d’un tenant de l’Ancien Régime, attaché à l\'ordre. La référence est claire. La phrase fait écho aux vers de Rimbaud dans « Le Bateau ivres » : « Fileur éternel des immobilités bleues/Je regrette l’Europe aux anciens parapets » (v. 83-84).

Mais, en même temps, elle en prend le contre-pied. De là viennent l’intérêt et le plaisir de la lecture.

| Immobilité et mouvement

Le monde poétique de Queneau, dans Les Fleurs bleues, comme celui de Rimbaud, se situe entre immobilité et mouvement, entre esclavage ou routine et liberté.

Le Bateau ivre était une péniche libérée, abandonnée par ses haleurs4, ou en rupture de ban avec eux. Après s’être abandonné à ce qu’il prenait pour sa liberté — en réalité à la fureur de l’océan — il éprouve le désir de s’anéantir ou de revenir à son état d’immobilité initial. La péniche de Cidrolin, au contraire, reste très longtemps immobile. Son propriétaire, à l’opposé de Lalix, n’a aucune envie de bouger. C’est le duc d’Auge, son compagnon de rencontre, qui coupe les amarres, et ce sont les gens de sa suite, Empoigne et les ecclésiastiques, qui font office de haleurs.

Cidrolin n’a nulle envie avouée de rester sur sa péniche à partir du moment où elle tend à devenir un bateau ivre. Il préfère, on l’a vu, sauter dans le canot avec Lalix, pour regagner le rivage. Simple




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2986 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : une lecture poétique" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit