Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Edgar Morin, L'Esprit du temps Les Fleurs bleues comme roman policier >>


Partager

Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre

Littérature

Aperçu du corrigé : Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre



Publié le : 11/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre
Zoom

Français qui, « joyeux, candides, gracieux et bien-aimés ont pris pour symbole et emblème la plus blanche de toutes les fleurs : le lis ». Pour Rabelais, le bleu fait passer de la terre au ciel, et il résume en quelques mots cette signification, comme s’il était désireux d’aller vite sur ce point : « Et diray en un mot que le bleu signifie certainement le ciel et choses célestes, par mesmes symboles que le blanc signifiait joye et plaisir. »

Ainsi, le rouge, le vermeil, évoque le sang répandu et se charge d’une valeur sacrificielle. Mais c’est aussi la couleur du feu. L’armure peut être vermeille. Et, dans la symbolique des pierres précieuses, le rouge du rubis est complémentaire du vert de l’émeraude.

GLISSEMENTS

L’expression « les fleurs bleues » apparaît trois fois dans le roman : dans le titre, dans le chapitre 1 et dans le dernier chapitre, dont elle constitue les derniers mots. On aurait tort de mettre les trois occurrences sur le même plan.

Quand elle naît de la conversation entre le duc d’Auge et Sthène, Queneau procède encore par le recours à l’approximation, cet-à-peu-près qui lui est cher et sur lequel il compte pour amuser son lecteur. C’est à Baudelaire qu’il faut revenir encore une fois, à un poème des Fleurs du Mal, « Moesta et errabundaB », qui invite au voyage, à l’éloignement : « Loin ! Loin ! Ici la boue est faite de nos pleurs ! »

La citation est reprise, à une variante près : le glissement phonétique de pleurs vers fleurs. En même temps, l’invitation au voyage tourne à l’invitation au cliché : fleurs pourrait appeler « Fleurs du Mal », mais le mot appelle, moins littérairement, « fleurs bleues ». L’effet est d’autant plus plaisant que c’est le cheval parlant qui ajoute l’épithète, tout en faisant preuve d’agacement. [Le duc] — Loin ! Loin ! Ici la boue est faite de nos fleurs. [Sthène] — ... bleues, je le sais. Mais encore ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre Corrigé de 2711 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre" a obtenu la note de : aucune note

Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : Signification du titre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit