NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

Gargantua: La satire des « vices » du temps

Littérature

Aperçu du corrigé : Gargantua: La satire des « vices » du temps



Publié le : 13/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Gargantua: La satire des « vices » du temps
Zoom

Claude Chappuys, bibliothécaire du roi), « Tenaud » (chap. xvi, p. 150, Jean Thenaud, moine proche de François Ier), le « commandeur jambonnier de Bourg » (chap. xvii, p. 156, Antoine du Saix, responsable de l\'ordre monastique de Saint-Antoine à Bourg-en-Bresse)..,

Dans le cadre de la satire, ces allusions amicales jouent un rôle de contrepoint, voire d’antidote : à côté des moines nuisibles (chap. xl), il existe certes des moines imaginaires comme Frère Jean, mais aussi des moines réels comme Jean Thenaud (en qui certains voient d’ailleurs le modèle de Frère Jean), qui œuvrent positivement pour la société. De même, deux « commandeurs jambonniers » figurent dans Gargantua : l’imaginaire, personnage malhonnête qui tente de dérober les cloches, et le réel, « amy » de Rabelais, te second exorcisant la présence néfaste du premier.

Ces allusions constantes à la réalité interdisent de voir dans Gargantua un roman exclusivement bouffon. Sous les plaisanteries de la fiction se dissimule la vérité, qui est dénoncée dans toute sa gravité.

DÉNONCER LES THÉOLOGIENS

La cible plus dangereuse de la satire rabelaisienne est la Sorbonne. Cette toute-puissante faculté de théologie cherchait à conserver ses importants privilèges octroyés dans le passé. Elle s’agrippait à son indépendance, allant jusqu’à censurer les écrits de la propre sœur de François Ier, Marguerite de Navarre1, pour leur contenu évangélique. Le Quartier latin, où était Implantée cette université, avait ainsi quasiment ses propres lois, où l’autorité royale devait s’imposer par la force. L’épisode du vol des cloches de Notre-Dame et du discours ridicule du vaniteux Janotus




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3198 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Gargantua: La satire des « vices » du temps" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit