NoCopy.net

JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Je veux avoir derrière moi le delta comme un ... CôTE-DE-L’OR de 1900 à 1909 : Histoire >>


Partager

JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre

Littérature

Aperçu du corrigé : JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre



Publié le : 27/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre
Zoom

JOUHANDEAU Marcel (1888-1979). Marcel Jouhan-deau était le fils d’un boucher de Guéret, homme dur, violent, volage. Son enfance fut entourée d’affections féminines : sa mère, sa grand-mère Blanchet, la boulangère, tante Alexandrine. C’est à dix ans qu’il découvrit le plaisir, et toute sa « vie sensuelle et sentimentale, écrit-il, n’a été que le recommencement de cet assassinat ». L’influence d’une jeune fille, qui avait été carmélite, et celle de Mme Alban, une dame mûre qui veut l’orienter vers la prêtrise, colorent de spiritualité son adolescence. En 1908, il se rend à Paris, pour y poursuivre ses études. Il deviendra, en 1912, professeur de sixième au pensionnat Saint-Jean de Passy, et il y enseignera durant trente-sept ans, appréciant cette vie modeste et l’indépendance qu’on lui laisse en dépit de toutes les routines...

 

L’amitié jouera un grand rôle dans sa jeunesse — amitiés sensuelles, qui se bornent souvent à de furtives rencontres; amitiés féminines surtout, plus durables et plus enrichissantes — celles d’Éliane et de Véronique Pincengrain, celle de MmE Laveine, qui deviendra dans ses livres « la duchesse », celle aussi de Marie Laurencin.

 

S’il a brûlé, en 1914, tous ses premiers écrits, il envoie à Gallimard, en 1919, la première partie de la Jeunesse de Théophile. C’est ainsi que commencera sa carrière littéraire. La Nouvelle Revue française publie, en octobre 1920, les Pincengrain, et la Jeunesse de Théophile paraît l’année suivante. Jouhandeau devient l’ami de Gide, de Jean Paulhan, de Roger Martin du Gard, qui l’admirent et qui l\'aident. Ses ouvrages se succèdent avec une belle fécondité : citons Monsieur Godeau intime (1923), Prudence Hautechaume (1927), Astaroth (1929), Images de Paris (1934 et 1956), Chaminadour (1934),




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre Corrigé de 1324 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

JOUHANDEAU Marcel : sa vie et son oeuvre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit