Devoir de Philosophie

Les caprice de Marianne, Albert De Musset.

Extrait du document

musset
LA 1 - Les Cap rices de Marianne : Acte I, scène 1, 5ème séq uence « Octa ve-C oelio « de C oelio « Malheur à celui qui... « à C oelio : « ... sur sa ja lousie « : un d ouble p ortrait tout en opposition Quel p ortrait des deux p ersonnag es nous d resse ce p assag e ? Int rod uction : - Alfred d e Musset, auteur romantique // un théâtre pour être lu - Les Cap rices d e Marianne : enjeu d e la p ièce ; présentée comme comédie - L'extrait : Une très long ue scène d'exposition où les personnag es p rincipaux apparaissent : Maria nne, Octa ve, C oelio, C laudio. Le d ébut d e la scène nous a app ris l'a mour d ésesp éré que porte Coelio à une Ma rianne ind ifférente. Il s'ag it d e la p remière appa rition d'Octa ve et d e la première rencontre entre les d eux amis. - Rep rise de la q uestion et annonce du plan Lecture Exp lication I - Coelio, un êt re mélancoliq ue et t ourmenté 1 - un êt re mélancolique a) son asp ect : « ce la rg e habit noir «L. , sa pâleur relevée par Octa ve « un pied de bla nc sur les joues « L. b) p résenté ainsi pa r son ami Octa ve : oxymore « g ra cieuse méla ncolie « L. c) l'extrême sensibilité que C oelio avoue da ns sa tirad e : « Il me manq ue le repos... « L. . Tout lui est souffrance, tout lui est ob sta cle. Il définit le tourment continu qu'il subit pa r la métap hore lyriq ue : il lui ma nque « la douce insoucia nce q ui fa it de la vie un miroir où tout glisse « L. , par l'exp ression hyp erbolique « une d ette pour moi est un remord s « L. , pa r l'antithèse d ésig nant l'amour « pa sse-temps « L. , pour les autres, sentiment qui « troub le ( sa) vie entière « L. p o ur lui. 2 - un amour passionné a) la force de cet amour : affirmé dès les premières rép liques : hyp erbole : il est amoureux « p lus que ja mais d e la b elle Ma ria nne « L. b) l'exp ression du troub le a moureux : tirad e...

Liens utiles