NoCopy.net

Le mal dans Macbeth

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Macbeth est-il l'allégorie du mal ? Question : Macbeth est-il confronté à un mal ... >>


Partager

Le mal dans Macbeth

Littérature

Aperçu du corrigé : Le mal dans Macbeth



Publié le : 30/10/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le mal dans Macbeth
Zoom

Le destin intervient donc d’une double manière dans Macbeth : en tant que puissance, et en tant que discours. Mais Macbeth n’est pas unenquêteur comme Œdipe, lui se place délibérément du côté de l’aveuglement, et ne cherche qu’à se rassurer. La parole du destin est essentiellement perverse, « maîtresse d’erreur et de fausseté » : elle intègre et préprogramme en quelque sorte les erreurs de son destinataire, condamné à être d’abord un outil, puis un jouet du destin.

Remarque sur Hécate : il y a une polémique shakespearienne pour savoir quel est le rôle d’Hécate dans la pièce, et pourquoi elle intervient : Hécate, (« celle qui étend son pouvoir au loin », est liée au monde des Ombres et à la magie – elle était représentée avec 3 têtes portant des torches) est la divinité tutélaire des sorcières (évoquée une première fois par Macbeth p. 131h). Quand elle intervient (III, 5 ; 152-3), c’est pour reprocher aux sorcières d’avoir agi en faveur de Macbeth qui lui n’agit que pour lui-même (Macbeth l’enfant innocent), et non pour le Mal. Le sens de l’intervention d’Hécate, c’est une réorientation : faire de Macbeth un jouet du destin et du Mal, et précipiter sa perte. Certains interprètent l’intervention d’Hécate comme une véritable clé de la pièce, ouvrant sur le règne du désordre et le Mal ; d’autres pensent qu’il s’agit d’un simple rajout, emprunté à The Witch, de Middleton. Peut-être s’agit-il d’un rajout qui est aussi une clé…




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le mal dans Macbeth Corrigé de 4831 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le mal dans Macbeth" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Le mal dans Macbeth

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit