NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Gene Kelly, invitation à l'euphorie Les « rois-soleil » de Christian Jacq >>


Partager

La marquise de Sévigné, ou l'esprit de la lettre

Littérature

Aperçu du corrigé : La marquise de Sévigné, ou l'esprit de la lettre



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La marquise de Sévigné, ou l'esprit de la lettre
Zoom

Elle fut reconnue, de son vivant, comme l’un des meilleurs esprits de son époque. Elle figure depuis lors parmi les classiques de la littérature française, au même titre que ses contemporains, Racine, Molière ou La Fontaine. Et, pourtant, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, morte à Grignan il y a trois siècles, le 17 avril 1796, n\'a jamais composé une seule œuvre, jamais publié un livre.

 

Elle s\'est contentée, comme tout un chacun, d\'écrire des lettres.

 

A sa fille, à ses cousins, à ses amis.

 

Les nombreux ouvrages qui ont été publiés à l\'occasion de son tricentenaire ont pour ambition de sonder le mystère et l\'évidence de cette gloire.

 

Une démarche qui conduit à se poser une redoutable question : qu\'est-ce qu\'un écrivain ?



Un homme n\'est-il pas fol, qui croit être sage en ne s\'amusant pas et ne se divertissant de rien ? » Portraitiste : « Le petit duc de Rohan est à l\'extrémité d\'avoir bu deux verres d’eau de vie après avoir bien bu du vin. Voilà une belle espérance pour M. et Mme de Soubise. Pour moi, sachant comme il traitait Mme de Rohan, j\'en suis toute consolée. » Romancière de sa passion maternelle, polisseuse d\'épi-grammes : « M. de Morangis est mort ; voilà les Barillon bien affligés et bien riches. Cela fait taire les sentiments de la nature. » Ou encore mémorialiste. De la même façon, le lecteur perçoit scs brusques changements d\'humeur, la marquise pouvant être coléreuse, ironique, tendre, passionnée, frivole, grave en l\'espace de quelques lignes : « Vous me demandez, ma chère enfant, si j\'aime toujours bien la vie. Je vous avoue que j\'y trouve des chagrins cuisants.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1220 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La marquise de Sévigné, ou l'esprit de la lettre" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit