LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les Fleurs bleues de Raymond Queneau : les ho ... Glossaire des termes de grammaire, de rhétori ... >>


Partager

Maupassant, Farce Normande, Les Contes de la Bécasse. Vous ferez de ce texte un commentaire composé que vous organiserez à votre gré.

Littérature

Aperçu du corrigé : Maupassant, Farce Normande, Les Contes de la Bécasse. Vous ferez de ce texte un commentaire composé que vous organiserez à votre gré.



Publié le : 11/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Maupassant, Farce Normande, Les Contes de la Bécasse.  Vous ferez de ce texte un commentaire composé que vous organiserez à votre gré.
Zoom

Analyse du sujet

Parties du programme abordées :

Le xixe siècle.

Le roman.

La nouvelle.

Analyse du sujet : .

Thème : scène de description : une noce à la campagne.

Points d\'histoire liiléraire : connaître quelques éléments sur Maupassant (la Normandie, etc.).

Conseils pratiques î Malgré les apparence, texte assez difficile à commenter (justement parce qu\'il semble «facile».

L\'analyse du style est essentielle (voir le libellé). Par ailleurs, le libellé ne fournit pas de vrai plan.

Se méfier : ne pas «idéaliser» le monde campagnard (le regard de Maupassant est «critique»).

Nature du sujet : pointu.

Difficulté : ***



Puis on se remit en route sous les pommiers déjà lourds de fruits, à travers l’herbe haute, au milieu des veaux qui regardaient de leurs gros yeux, se levaient lentement et restaient debout, le mufle tendu vers la noce.

Les hommes redevenaient graves en approchant du répas. Les uns, les riches, étaient coiffés de hauts chapeaux de soie luisants, qui semblaient dépaysés en ce lieu ; les autres portaient d’anciens couvre-chefs à poils longs, qu’on aurait dit en peau de taupe ; les plus humbles étaient couronnés de casquettes.

Toutes les femmes avaient des châles lâchés dans le dos, et dont elles tenaient les bouts sur leurs bras avec cérémonie. Ils étaient rouges, bigarrés, flamboyants, ces châles ; et leur éclat semblait étonner les poules noires sur le fumier, les canards au bord de la mare, et les pigeons sur les toits de chaume.

Tout le vert de la campagne, le vert de l’herbe et des arbres, semblait exaspéré au contact de cette pourpre ardente et les deux couleurs ainsi voisines devenaient aveuglantes sous le feu du soleil de midi.

La grande ferme paraissait attendre là-bas, au bout de la voûte des pommiers. Une sorte de fumée sortait de la porte et des fenêtres ouvertes, et une odeur épaisse de mangeaille s’exhalait du vaste bâtiment, de toutes ses ouvertures, des murs eux-mêmes.

Comme un serpent, la suite des invités s’allongeait à travers la cour. Les premiers, atteignant la maison, brisaient la chaîne, s’éparpillaient, tandis que là-bas il en entrait toujours par la barrière ouverte. Les fossés maintenant étaient garnis de gamins et de pauvres, curieux ; et les coups de fusil ne cessaient pas, éclatant de tous les côtés à la fois, mêlant à l’air une buée de poudre et cette odeur qui grise comme de l’absinthe.

Maupassant, «Farce Normande-, Les Contes de la Bécasse, 1883.

Vous ferez de ce texte un commentaire composé que vous organiserez à votre gré. Vous pourrez par exemple étudier comment, par le jeu des sensations, des images et des rythmes, l’écrivain confère humour et intensité poétique à cette évocation d’une noce de campagne.


Le thème de la «noce» est un sujet privilégié pour les artistes ; peintres (le vieux Breughel) ou écrivains (Flaubert dans Madame Bovary) s\'y sont, entre autres, intéressés. Si la noce populaire et parisienne inspira le Zola de l\'Assommoir, c\'est vers la Normandie et sa verte campagne que se tourne Maupassant pour nous décrire,



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2479 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Maupassant, Farce Normande, Les Contes de la Bécasse. Vous ferez de ce texte un commentaire composé que vous organiserez à votre gré. " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit