Maynard, Sonnets. Commentaire

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vieille chanson du jeune temps; Victor Hugo, ... Jean Giono, Le Hussard sur le toit. Commentai ... >>


Partager

Maynard, Sonnets. Commentaire

Littérature

Aperçu du corrigé : Maynard, Sonnets. Commentaire



Publié le : 12/11/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Maynard, Sonnets. Commentaire
Zoom

Vous proposerez de ce texte un commentaire composé. Vous pourriez, par exemple, étudier par quels procédés l’auteur entrelace renonce ment à la vie de la Cour et aspiration à la retraite.

 

Mais ces indications ne sont pas contraignantes, et vous avez toute latitude pour organiser votre exercice à votre gré. Vous vous abstiendrez seulement de présenter un commentaire juxtalinéaire ou séparant artificiellement le fond de la forme.



Adieu, Paris, adieu pour la dernière fois.

 

Je suis las d’encenser l’autel de la Fortune,

 

Et brûle de revoir mes rochers et mes bois,

 

Où tout me satisfait, et rien ne m’importune.

 

Je n’y suis pas touché de l’amour des trésors.

 

Je n’y demande pas d’augmenter mon partage.

 

Le bien qui m’est venu des pères dont je sors,

 

Est petit pour la Cour, mais grand pour le village.

 

Depuis que je connais que le siècle est gâté,

 

Et que le haut mérite est souvent maltraité,

 

Je ne trouve ma paix que dans ma solitude.

Les heures de ma vie y sont toutes à moi.

 

Qu’il est doux d’être libre, et que la servitude Est honteuse à celui qui peut être son Roi !

 

Maynard, Sonnets.


Plan détaillé

 

Introduction

 

St-Amant, Théophile de Viau, Racan, Maynafid (ou Mainard), ces poètes talentueux et d\'un grand charme de la période préclassique, ne sont plus guère connus, ni étudiés ...

 

Est-ce à cause de la renommée et emprise exceptionnelle de Malherbe à propos duquel Boileau s\'exclame :

 

« Enfin Malherbe vint ! Et le premier en France Fit sentir dans ses vers une juste cadence... » ?

 

Pourtant cette période toute de contrastes est fort attachante et Maynard en est un parfait représentant.

 

Car souvent il est d\'une truculence inattendue annonçant les Baroques. Il fut d’ailleurs ami de Théophile de Viau qui s’élevait contre Malherbe au nom de la liberté.

 

Mais en même temps Maynard suivait avec ferveur les « petites conférences » du maître et il applique avec exigence toutes les règles poétiques de celui dont il est le disciple sans faille.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Maynard, Sonnets. Commentaire Corrigé de 2403 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Maynard, Sonnets. Commentaire" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Maynard, Sonnets. Commentaire

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit