NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lucien >>


Partager

Métamorphoses, les («transformations »)

Littérature

Aperçu du corrigé : Métamorphoses, les («transformations »)



Publié le : 9/7/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Métamorphoses, les («transformations »)
Zoom

Métamorphoses, les («transformations »). 1. Poème épique latin, en quinze livres, la seule œuvre d’Ovide composée en hexamètres qui ait survécu, et la plus longue (plus longue que l\'Énéide de Virgile). Le poème est essentiellement fait d’une série de récits légendaires classiques et proche-orientaux ; bien qu’il prétende raconter des transformations miraculeuses subies par des personnages tirés pour la plupart de la mythologie grecque et romaine, la transformation n’a parfois qu’une importance mineure dans le récit. On a souvent cherché dans Les Métamorphoses un sens plus profond et une unité significative au-delà du désir de distraire, mais aucune suggestion n’a emporté l’adhésion. Les récits sont reliés entre eux, souvent de manière ténue et recherchée, par un jeu d’associations ou d’oppositions. La progression est chronologique à partir de la transformation du Chaos en un univers ordonné ; après une série de récits sur les dieux et les héros de, la mythologie grecque, on passe à ce qui était considéré comme de l’histoire — Énée et Didon, Numa et Égérie, les doctrines de Pythagore —, puis à l’époque d’Ovide, en finissant par la mort et l’apothéose de Jules César. Le récit oriental des amants babyloniens Pyrame et Thisbé sort du domaine de la légende classique. Le poème est composé avec grand soin, et c’est à cette œuvre qu’Ovide confia ses espoirs de gloire immortelle. Il semble l’avoir composée à partir des environs de 2 apr. J.-C. et ne l’avait pas totalement revue lorsqu’il fut exilé en 8 apr. J.-C. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 372 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Métamorphoses, les («transformations »)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit