LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Étudiez l'affrontement entre la conscience et ... Le Procès de Kafka : miroir du XXe siècle ? >>


Partager

Le non-sens et l'absurde dans Le Procès

Littérature

Aperçu du corrigé : Le non-sens et l'absurde dans Le Procès



Publié le : 5/8/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le non-sens et l'absurde dans Le Procès
Zoom

Le non-sens et l'absurde dans Le Procès

À l'aube du XXIe siècle, il est difficile d'apprécier si l'impression d'absurde que génère la lecture de Kafka provient du texte même ou si elle est l'héritage de la philosophie qui s'affirme à partir des années 1940. Pourquoi ne pas mettre en dialogue Le Procès avec Le Mythe de Sisyphe, de Camus, qui se termine par « L'espoir et l'absurde dans l'oeuvre de Franz Kafka «? Le philosophe définit l'absurde comme le non-sens ou encore « le divorce entre l'homme et le monde «. L'écriture qui dévoile l'insensé délivre-t-elle un message ou est-elle le reflet de l'in-signifiance, c'est-à-dire de l'impossibilité du sens ?





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 976 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le non-sens et l'absurde dans Le Procès" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit