NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< NATURALISME - Histoire de la littérature LES SOURCES LITTÉRAIRES DE LA MYTHOLOGIE GRÉC ... >>


Partager

LA NOUVELLE - Histoire de la littérature

Littérature

Aperçu du corrigé : LA NOUVELLE - Histoire de la littérature



Publié le : 30/1/2018 -Format: Document en format HTML protégé

LA NOUVELLE - Histoire de la littérature
Zoom

Mais certains écrivains s\'aventurent sur d\'autres voies et exploitent la brèche de la nouvelle-instant ouverte par Maupassant et aussi par des écri­vains étrangers largement traduits et largement lus comme la Néo-Zélandaise Katherine Mansfield ( 1 888- 1 923 ), ou comme Je Russe Tchékhov ( 1 860­1904). C\'est le cas de Paul Morand (Fermé la nuit, 1 923), d\'Alain Robbe­Grillet (Instantanés, 1 969) et surtout de Marcel Arland ( 1899- 1 986) qui a théorisé et mis en pratique dans son œuvre cette notion d\'instant qu\'il privilé­gie au détriment de celle d\'histoire. Selon lui, c\'est «le triomphe de la nou­velle que de sembler n\'être faite de rien - sinon d\'un instant, d\'un geste, d\'une lueur qu\'elle isole, dégage et révèle, qu\'elle emplit de sens et de pathé­tique». Les nouvellistes affectionnent aussi la finale ouverte qui laisse l\'his­toire en suspens, contraignant ainsi le lecteur à poursuivre en lui la lecture.

Enfin, la nouvelle est illustrée également et avec plus de succès par des auteurs indifférents aux problèmes théoriques comme Jean-Paul Sartre (Le Mur, 1 939) et Albert Camus (L\'Exil et le Royaume, 1 957). Ceux-ci ont trouvé dans le récit court une forme littéraire appropriée au message philoso­phique qu\'ils voulaient transmettre.

 

Aujourd\'hui, en France, la situation de la nouvelle reste paradoxale. On lit avec intérêt les traductions des nouvelles étrangères des Argentins Borgès et Cortazar, de l\'Italien Moravia et de bien d\'autres. En revanche, on boude les nouvelles françaises. Pourquoi ? Parce que le public est indifférent ? Parce que les éditeurs sont réticents ? Ne serait-ce pas plutôt parce que la nouvelle française n\'est pas vraiment parvenue à se dégager du trop lourd héritage du x:xe siècle ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1609 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LA NOUVELLE - Histoire de la littérature" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit