LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vous étudierez le thème de l’hospitalit ... Commentaire de l’excipit de Bel-Ami >>


Partager

Un personnage romanesque peut-il captiver le lecteur en étant immoral ?

Littérature

Aperçu du corrigé : Un personnage romanesque peut-il captiver le lecteur en étant immoral ?



Publié le : 21/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Un personnage romanesque peut-il captiver le lecteur en étant immoral ?
Zoom

Il en sera en revanche de même pour la lectrice avec Scarlett O’hara dans autant en emporte le vent. La jeune femme séduira plusieurs hommes, et n’hésitera pas à prendre en mains les affaires de son mari, lorsque celui-ci sera incapable de les régler. Cette catharsis attire donc le lecteur, Le caractère immoral peut aussi susciter l’admiration du lecteur. Sans pour autant s’identifier au personnage, il éprouvera de l’admiration pour le comportement, aussi immoral soit-il du personnage. On peut supposer que le lecteur sera subjugué par l’ascension de Rastignac dans Le père Goriot de Balzac. Il sera en effet charmépar les dons et les talents fera preuve le personnage pour arriver à ses fins. Sans s’identifier forcément, parce que ce ne sont pas ses valeurs il sera séduit par la réussite du personnage. Nous pouvons aussi citer le cas de Georges Duroy, dans Bel-ami de Maupassant ; comme pour le personnage du Don Juan, le lecteur (et non la lectrice qui de nouveau discréditerait ces agissements) admirera les conquêtes successives de Georges Duroy. De plus, les charmes de Duroy faciliteront son ascension sociale. Le lecteur s’amusera aussi de la façon dont Duroy manipule la jeune Suzanne Waltern. Bien que le journaliste lui mente et agisse de manière immorale, il met la jeune femme dans une situation très cocasse aux yeux du lecteur. La jeune femme, persuadée des sentiments du jeune homme à son égard, l’aidera à mettre en scène son propre enlèvement.
Il est donc clair que pour plusieurs raisons, le personnage romanesque immoral peut-être un personnage captivant pour le lecteur. Il peut représenter un moteur essentiel à l’intrigue, un personnage complexe pour lequel on éprouve de l’empathie, un modèle d’admiration ou encore un personnage libérateur par le biais de la catharsis. Cependant, la notion d’immoralité peut être variable d’une personne à une autre. Bien que les exemples que nous avons pris lors de cette démonstration ne soit ambiguë, le comportement d’autre personnage peuvent l’être……. Stendhal à dit que ‘’ le roman est un miroir que l’on promène le long d’un chemin ‘’.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1400 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Un personnage romanesque peut-il captiver le lecteur en étant immoral ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit