NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<<

BOBATE ALIA

LS1
Fiche de lecture jodelet 2006 >>


Partager

En quoi peut-on dire que tout roman est le récit

Littérature

Aperçu du corrigé : En quoi peut-on dire que tout roman est le récit



document rémunéré

Document transmis par : clemlfve-310912


Publié le : 14/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
En quoi peut-on dire que tout roman est le récit
Zoom

Intro

Le roman est une œuvre d’imagination en prose, assez longue, qui présente et fait vivre dans un milieu des personnage donnés comme réels, nous fait connaître leur psychologie, leur destin, leurs aventures. Il a émergé au XVIe siecle mais était vu comme invraisemblable, immoral, irréaliste. Dès le siècle des lumières, le roman prend diverses formes pour masquer cette origine fictive perçue comme irrationnelle et c’est au XIXe siecle qu’il connait son apogée : le triomphe du roman s’appuie sur l’ambition de rivaliser avec le monde réel, en racontant et en décrivant ce qui se passe partout. Finalement, au XXe et XXIe siecles le roman se diversifie, beaucoup d’auteurs se tournent vers l’imaginaire ou le merveilleux, le roman historique vit un renouveau, il expérimente de nouvelles techniques et ne cesse d’explorer de nouvelles voies. Comme le définissait très bien Eric-Emmanuel Schmitt, « Une rencontre, c\'est quelque chose de décisif, une porte, une fracture, un instant qui marque le temps et crée un avant et un après. ». Alors en quoi peut-on dire que tout roman est le récit d’une rencontre ? Nous aborderons dans un premier temps une rencontre imaginaire puis nous verrons que le roman est l’histoire d’une rencontre et finalement que ces rencontres sont symboliques.

 

Premièrement tout roman est une rencontre imaginaire. En effet le roman est tout d’abord une rencontre entre l’auteur et son personnage. C’est lui qui le façonne, qui le dessine et c’est donc lui qui choisit chaque élément de son personnage et qui a le pouvoir de décider ce qu’il va renvoyer. Il peut choisir de donner une apparence irréelle et plutôt comique à son personnage comme dans Gargantua de Rabelais où Gargantua est un géant, ou bien une apparence plus simple comme dans Le rouge et le Noir de Stendhal où Julien Sorel est un garçon cultivé, intelligent et rêveur. L’auteur découvre donc son personnage en l’imaginant, chaque détail compte et, quand il est créé, tous deux peuvent se rencontrer pour écrire une histoire. L’auteur n’apprécie pas toujours son personnage, c’est le cas de Flaubert qui aura tendance à se moquer d’Emma Bovary dans son roman Mme Bovary, mais c’est ainsi que le roman peut évoluer et transmettre le point de vue de celui-ci. Lorsqu’on est dans le cas d’une autobiographie, l’auteur fait une rencontre avec lui-même, il fait une introspection et peut revenir sur son vécu avec du recul, comme dans Vipère au poing d’Hervé Bazin ou bien Manon Lescaut d’Abbé Provost.

Ensuite le roman est une rencontre entre le personnage et le lecteur. Après avoir été construit par l’auteur, c’est le lecteur qui va rencontrer le personnage, et cette rencontre est importante puisqu’elle va permettre au lecteur de se faire une première idée du roman. Leur rencontre se fait généralement dans l’incipit ; le lecteur peut alors avoir différentes impressions. Il peut le trouver terrifiant comme dans le roman Fahrenheit 451, Montag est présenter comme un pyromane un peu sadique mais il peut également avoir de la pitié ou de la compassion pour lui comme dans Le Dernier Jour d’un condamné de Victor Hugo où le protagoniste semble désespéré ou bien dans Une bouteille dans la mère de Gaza de Valérie Zenatti où Tal semble vivre une vie difficile et terrifiante. Cette rencontre va permettre au lecteur de se forger une opinion, il va lui donner envie ou non d’apprendre à connaitre un peu plus le personnage. Cette rencontre permet parfois au lecteur de s’identifier au personnage, par exemple dans L’étranger de Camus lorsque Meursault dit qu’il ne va pas voir sa mère car cela lui prend tout son dimanche, il dit à voix haute ce que la plupart des gens pensent sans oser le dire. 

Finalement le roman est une rencontre entre le lecteur et l’auteur. C’est en lisant le roman que le lecteur peut rencontrer fictivement l’auteur, il peut en comprendre ses idées, sa perception 




Signaler un abus


Corrigé : Corrigé de 2178 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En quoi peut-on dire que tout roman est le récit" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit