RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< RICARDOU Jean : sa vie et son oeuvre RICHAUD André de : sa vie et son oeuvre >>


Partager

RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre

Littérature

Aperçu du corrigé : RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre



Publié le : 1/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre
Zoom

RICCOBONI Mme, née Marie-Jeanne de Laboras de Mézières (1713-1792). Romancière née à Paris. Son père ayant été convaincu de bigamie, le mariage de ses parents fut dissous; elle resta seule avec une mère jalouse qui l’envoya au couvent et la maltraita. « Je me mariai pour quitter ma mère » (lettre à Garrick) : en 1734, elle épousa ainsi le fils du célèbre Lélio, l’acteur Antoine François Riccoboni, qui la fit aussitôt débuter à la Comédie-Italienne. Sa carrière théâtrale fut peu glorieuse; dans son Paradoxe du comédien, Diderot la cita à l’appui de sa thèse : « Personne ne parle mieux de l’art, personne ne joue plus mal ». Persécutée derechef, cette fois par un mari violent et débauché, elle le quitta en 1755. Ses premiers romans, qui dénoncent avec vigueur la perfidie ou la légèreté masculines, Lettres de mistriss Fanni Butlerd (1757), issues peut-être d\'une aventure personnelle, l\'Histoire du marquis de Cressy (1758), les Lettres de milady Juliette Cateshy ( 1759), une Suite de la Vie de Marianne de Marivaux, commencée vers 1750 et publiée en 1761, lui valurent son indépendance (elle quitta les Italiens en 1761), 



Histoire d\'Ernestine. — Ernestine. jeune orpheline sans fortune, exerce pour vivre le métier de peintre en miniatures. Le marquis de Clémengis se prend de passion pour elle, mais les préjugés lui interdisent de l\'épouser, et son « âme noble et délicate » se refuse au libertinage. Entre eux se noue un lien d\'amitié amoureuse et le marquis, à l\'insu de la jeune fille, lui donne des biens considérables : situation ambiguë, que la malice mondaine a tôt fait de mal interpréter. Constatant avec effroi la réputation que lui vaut son inexplicable fortune, qu\'elle croit elle-même due à un héritage. Ernestine se retire au 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre Corrigé de 1183 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre" a obtenu la note de : aucune note

RICCOBONI Mme : sa vie et son oeuvre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit