Le roman et l'Histoire

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'histoire du rock analyse du monologue de Figaro >>


Partager

Le roman et l'Histoire

Littérature

Aperçu du corrigé : Le roman et l'Histoire



document rémunéré

Document transmis par : ani-296141


Publié le : 20/2/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le roman et l'Histoire
Zoom



I. La lecture des romans nous renseigne sur l’Histoire

Tout d’abord, on peut dire que le roman fait vivre l’Histoire, on y attache par la suite plus d’importance. Par exemple grâce aux outils d’écriture (narration, description, dialogue etc…) il peut rendre l’Histoire plus vivante. On cite dans le texte de Flaubert « L’Education sentimentale » l’auteur nous donne à voir la révolution française comme si on y était, il montre le déroulement et les ressorts des événements de 1848 de février aux massacres des journées de juin. De plus les mouvements réalistes et naturalistes dominent le XIXe siècle concernent surtout le genre du roman. Les écrivains réalistes situent l’intrigue de leur roman dans l’époque dans laquelle ils vivent et font évoluer leurs personnages dans les milieux sociaux du XIXe dont ils font l’analyse sur l’individu. Le romancier peint la société afin de nous donner un véritable caractère à une réalité passée comme on peut le voir dans « La Princesse de Clèves » l’auteur nous montre les pratiques sociales de la société noble du XVIe. Mais encore le romancier reste fidèle à l’histoire car le réalisme et plus particulièrement celui du XIXe cherche à donner une véritable impression de réel au lecteur, son objectif étant de représenter fidèlement la réalité de son époque, il nous apporte donc des renseignements sur la société, c’est le cas dans « La préface de Pierre et Jean », de Guy de Maupassant où l’auteur nous informe sur sa société. La réalité va toucher le lecteur et permettre de créer une identification forte en montrant des situations ou des événements connus du lecteur, et va nous faire passer le message. « Il a donc fallu doubler l’INTÉRÊT en y ajoutant le SOUVENIR. » comme disait Alfred de VignyII. Le but du romancier est de nous raconter une histoire

Ensuite, le roman comporte une part de « FAUX » relié aux nécessités narratives, d’abord par le biais des personnages ainsi que par le décor qui est mis en scène. Le romancier privilégie l’histoire à l’Histoire il prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l'issue et la transforme ainsi à son goût, c’est le principe de l’uchronie par exemple. On peut le qualifier donc de reflet infidèle, On peut donner comme exemple le roman de Mathias Enard, Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants dans lequel on suit une rencontre fictive entre Michel-Ange et le sultan Bazaret. Les lieux sont réels, les projets architecturaux de l’œuvre de Enard ou les événements du roman de Priest ont existé mais les éléments historiques sont réécrits au service de la narration. Un roman ne peut jamais être tout à fait fidèle à la réalité. En effet, le point de vue de l'auteur est toujours plus ou moins perceptible. L...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le roman et l'Histoire Corrigé de 2253 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le roman et l'Histoire" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Le roman et l'Histoire

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit