NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ANEAU Barthélemy : sa vie et son oeuvre Le théâtre japonais (Histoire de la littératu ... >>


Partager

Le roman historique (Histoire de la littérature)

Littérature

Aperçu du corrigé : Le roman historique (Histoire de la littérature)



Publié le : 14/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le roman historique (Histoire de la littérature)
Zoom

DE WALTER SCOTT A CHRISTIAN JACQ

 

Certains font remonter le roman historique à l\'Odyssée du célèbre auteur de l’Antiquité Homère. D\'autres y incluent les romans de la Table Ronde, écrits au Moyen Âge. Mais si ces œuvres romancées reflètent bien l\'histoire de leur époque, elles y mêlent toujours des légendes et une part de fantastique. L\'aspect proprement historique est difficile à cerner dans le domaine romanesque. Même s\'il a eu des précurseurs - au xviie siècle notamment -, le roman historique n\'a pris son essor qu\'au xixe siède. Contemporain du romantisme et du mouvement des nationalités, il a parfois joué un rôle dans la reconnaissance de certaines littératures nationales.

Son maître incontesté est l\'Écossais Walter Scott (1771-1832) dont l\'influence fut profonde tant en France qu\'à l\'étranger.

Les œuvres de Scott inspirèrent aussi des productions plus légères, les romans dits « de cape et d\'épée ». Au xx\' siècle, la postérité du roman historique s\'établira, entre autres, sous la forme de cycles romanesques. Aujourd\'hui, les assises du roman historique sont solidement établies à travers une production très diversifiée dont le succès est attesté par l\'abondance des adaptations cinématographiques et théâtrales.

À L\'ORIGINE DU ROMAN HISTORIQUE

UN GENRE HYBRIDE

 

L\'expression désigne un genre hybride. En effet, le roman est œuvre de fiction alors que l\'histoire est considérée comme une science à part entière.

Le roman historique n\'échappe pas à cette ambiguïté. C\'est pourquoi il suscite des réactions contradictoires : souvent méprisé par les puristes tant de la littérature que de l\'histoire, il fait le plaisir d\'un grand nombre de lecteurs qui aiment « les » histoires du temps passé mais exigent aussi, au nom de la vraisemblance, le respect de l\'« Histoire ».

Les œuvres des précurseurs

L\'Astrée (1607-1627) d\'Honoré d\'Urfé. Son action est censée se dérouler au v\'siècle apr. J.-C., alors que les préoccupations sentimentales qui y sont exposées sont celles de l\'auteur, contemporain de Louis XIII.

Le Roman comique (1651-1657) de Paul Scarron. Divers milieux sociaux y sont décrits avec réalisme.

La Princesse de Cléves (1678) de Mme de Lafayette. Le premier grand

roman épistolaire est également un « roman historique». Son auteur situe l\'intrigue à la Cour des Valois, sous Henri II. Tout en rendant compte de l\'ambiance de la Cour, Mme de Lafayette s\'attache à analyser les détours du cœur humain pour éclairer une destinée individuelle.

LE ROMAN HISTORIQUE EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

Le roman a toujours puisé dans l\'histoire des individus et des peuples les matériaux de ses fictions. Cependant, c\'est au xixe siècle que

 

le roman historique prend son essor.

 

Avec le romantisme triomphant, l\'intérêt porté au passé, Antiquité et Moyen Âge surtout, s\'accroît.

 

À cela, il faut ajouter l\'influence de Walter Scott, profonde et durable en Europe, notamment en France.

À partir de 1820 et pendant un demi-siècle, ses imitateurs sont légion. C\'est à cette époque que le roman historique acquiert une fonction culturelle et idéologique en participant à la formation des consciences nationales.

Un genre prisé par les grands MAÎTRES DE LA LITTÉRATURE

Stendhal (1783-1842)

Dans le Rouge et le Noir (1830), l\'auteur s\'appuie sur l\'histoire de la Restauration pour dresser une satire de la société.

Dans la Chartreuse de Parme (1839), il s\'intéresse à l\'histoire, mais en privilégiant les destinées individuelles par rapport au sort des États. À Waterloo, alors que se joue le sort de l\'Europe, c\'est le destin de Fabrice del Dongo qui importe, et c\'est à travers lui que les grands événements nous sont contés.

Alfred de Vigny (1797-1863) Dans Cinq-Mars ou Une conjuration sous Louis XIII (1826), le roi Louis XIII, Richelieu, le marquis de Cinq-Mars et le père Joseph - éminence grise du cardinal -deviennent des «types» historiques qui éclairent un conflit politique : la résistance d\'une noblesse qui se sent bafouée par Richelieu.

 

Honoré de Balzac (1799-1850) Avec les Chouans ou la Bretagne en 1799 (1829), l\'auteur pose la première pierre de sa « Comédie humaine ». Dans la terrible lutte des Bleus contre les Blancs, Balzac choisit le moment où Bonaparte arrive au pouvoir.



Né à Édimbourg en 1771, Walter Scott est attiré très jeune par le passé médiéval de son pays. Ses talents naturels de conteur et la recherche d\'un style nouveau dans la reconstitution du passé le poussent à adopter le genre romanesque.

En 1814, il fait paraître Waverley ou II y a soixante ans, roman dans lequel il évoque les difficultés d\'intégration des montagnards écossais des Highlands sous le régime de la monarchie constitutionnelle vers 1745.

En 1819, il connaît un énorme succès avec Ivanhoé, une œuvre majeure du roman historique. Quelques-uns des épisodes du livre sont restés célèbres : le tournoi où Ivanhoé écrase les chevaliers du prince Jean l\'usurpateur, l\'assaut du château de Torquilstone, la délivrance de Cedric, Rowena, Athelstone et Rebecca par une bande commandée par Robin des Bois et le roi Richard Cœur de Lion.

Suivront d\'autres œuvres importantes mais moins connues comme Kenilworth (1821), Quentin Durward (1823) et Redgauntlet (1824). Il écrivit également une Vie de Napoléon (1827).

Chez Scott, l\'histoire ne sert pas seulement à décrire un cadre ou à créer une ambiance : elle devient le sujet du roman. Les personnages, le milieu, les objets historiques apparaissent au premier plan, et l\'intrigue est subordonnée à la reconstitution du passé. Celle-ci impulse au roman un mouvement continuel qui fixe des étapes et provoque des événements en fonction des forces en présence : l\'histoire revit.

Les personnages portent et défendent les valeurs de leur milieu social. Ils témoignent ainsi des conflits qui agitent leurs semblables et leur époque. La société, et les êtres humains qui la composent, devient la véritable actrice du roman.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3270 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le roman historique (Histoire de la littérature)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit