SCHWOB (Marcel)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< SCHWEITZER (Albert) SCRIBE (Eugène) >>


Partager

SCHWOB (Marcel)

Littérature

Aperçu du corrigé : SCHWOB (Marcel)



Publié le : 13/5/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
SCHWOB (Marcel)
Zoom

SCHWOB (Marcel), écrivain français (Chaville 1867 - Paris 1905). D\'origine juive, il grandit à Nantes où son père possédait un journal, le Phare de la Loire, puis fit ses études à Paris et débuta par une Étude sur l\'argot français ( 1889) et un article sur le Jargon des coquil-lards en 1445 (1890), dans lequel il soutient que Villon composa ses ballades argotiques dans la langue d\'une association de malfaiteurs. Esprit ironique et tendre, attiré par l\'étrange, le milieu des truands, des prostituées ou des aventuriers, et nanti d\'une insatiable curiosité à l\'égard de toute forme de culture tant historique que philosophique (Schopen-hauer le marqua profondément), ou littéraire avec une préférence pour les littératures grecque, latine, médiévale ou anglo-saxonne, il acquit une culture encyclopédique que manifeste l\'ensemble de son œuvre. L\'âme de l\'Inde, de l\'Italie ou de la Bretagne, les guerres antiques et modernes, les paradis artificiels hantent ses recueils de contes [Cœur double, 1891 ; le Roi au masque d\'or, 1893). Sa Croisade des enfants (1896) lui fut inspirée par des récits hagiographiques du Moyen Âge ; ses Vies imaginaires (1896), par ses lectures de textes anciens et son goût pour l\'art d\'Hokusai, celui d\'Holbein et d\'Aubrey. On lui doit encore des poèmes en prose : Mimes (1894) et le Livre de Monelle ( 1894), qu\'on a comparé aux Nourritures

 

terrestres; un Spicilège (1896) et la Lampe de Psyché (1903), ainsi que des traductions de Hamlet en collaboration avec E. Morand, et de Moll Flanders de Daniel de Foe. Il avait épousé Marguerite Moreno.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : SCHWOB (Marcel) Corrigé de 656 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "SCHWOB (Marcel)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

SCHWOB (Marcel)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit