LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentaire littéraire: la bête humaine chapi ... DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET CRITIQUE, Pierre ... >>


Partager

Que vous inspire cette définition de stendhal dans la vie de henri brulard : « un roman est un archet. la caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur. »

Littérature

Aperçu du corrigé : Que vous inspire cette définition de stendhal dans la vie de henri brulard : « un roman est un archet. la caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur. »



Publié le : 22/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Que vous inspire cette définition de stendhal dans la vie de henri brulard : « un roman est un archet. la caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur. »
Zoom

En effet le bon roman ne peut pas se contenter deraconter une belle histoire pour intéresser le lecteur, il faut aussi que le lecteur puisse se reconnaître dans les mots du romancier. Un roman peut être une recherche de vraisemblance, une quête d’une nouvelle réalité. Le romancier peut vouloir changer l’homme, il y a des lectures après lesquelles nous ne serons plus jamais les mêmes. Le roman de Malraux La condition humaine nous expose la réalité de la lutte des communistes en Chine, le récit intéresse le lecteur car il cherche à lui montrer la réalité de cet affrontement, les hommes qui ont combattus ne doivent pas être des étrangers. Malraux expose la réelle condition du lecteur dans sa pire acceptation : « Il est très rare qu’un homme puisse, comme dire ? Accepter sa condition d’homme. » Ce roman s’adresse donc autant à nos émotions, quand Katow, emprisonné, donne sa dose de cyanure à d’autres on sait qu’il va être torturé et son sacrifice nous touche, mais aussi à notre raison, il nous montre ce à quoi nous pensons souvent : notre misérable condition. 
Le bon roman peut donc être utile au lecteur car il lui permet peut être d’apprendre certaines choses plus facilement grâce à la force des images et à l’impression que font sur nous les mots. Un récit d’apprentissage par exemple est plus utile qu’un recueil de conseils lourds. Le roman « estun archet » car comme la musique il nous met face à nous même : « la caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur. ». Le bon roman dégage le vrai sens de la réalité et réveille notre esprit car il nous pousse à la réflexion. Ainsi le roman peut devenir le laboratoire de l’écrivain car il peut produire dans son roman tout ce qu’il souhaite, le roman devient un moyen pour créer des hommes fictionnels. Dans L’Emile Rousseau décrit l’éducation idéale d’un jeune garçon fictif en ce qui concerne sa socialisation et sa vision du monde, ce traité d’éducation sert de laboratoire à Rousseau.

La citation de Stendhal dans La vie de Henri Brulard : « le roman est un archet. La caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur » montre donc que si le roman n’inspire par le lecteur il n’a aucune raison d’exister. Or certains romans plaisent à certains et pas à d’autres, ainsi un roman reste personnel. Il est parfois difficile de se plonger dans un roman, de se reconnaître dans l’œuvre, c’est en cela que la position du lecteur peut être difficile car il veut lire jusqu’au bout mais n’y trouve pas d’intérêt. Or sans lecteur il n y a pas de roman puisque l’œuvre est sans cesse repensée. Ainsi le romancier doit s’occuper aussi de son lecteur pour que son œuvre prenne toute son importance.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2312 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Que vous inspire cette définition de stendhal dans la vie de henri brulard : « un roman est un archet. la caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur. »" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit