NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< YOURCENAR (Marguerite de Crayencour, dite Mar ... libations >>


Partager

ZAÏRE ET LITTERATURE

Littérature

Aperçu du corrigé : ZAÏRE ET LITTERATURE



Publié le : 1/6/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
ZAÏRE ET LITTERATURE
Zoom

ZAÏRE (littér.). Absent de la plupart des anthologies et ouvrages critiques qui, à partir de 1950, consacrent l\'émergence d une littérature africaine d\'expression française, l\'ex-Congo belge a longtemps fait figure de parent pauvre dans le domaine littéraire. Les causes de ce retard sont à rechercher à la fois dans la politique scolaire mise en œuvre du temps de la colonisation et sans doute aussi, pour une part difficilement appréciable, dans les violents soubresauts qui, avec la sécession du Katanga, ont secoué le Zaïre au lendemain de son indépendance.

 

Il ne faut pourtant pas oublier que dès les années 1930 s\'était formée à Léopold-ville une classe d\'« évolués » qui, à l\'instar de leurs compatriotes sénégalais ou dahoméens, entendaient se manifes-ter et qui purent s\'exprimer soit dans des revues comme la Voix du Congolais, soit



à l\'occasion de concours littéraires comme celui qui fut institué à partir de 1948 dans le cadre de la Foire coloniale de Bruxelles. À cette préhistoire des lettres zaïroises sont associés un certain nombre de noms parmi lesquels il faudra au moins retenir ceux d\'Antoine-Roger Bolamba et de Paul Lomami-Tshibamba. Le premier, qui présida pendant longtemps aux destinées de la Voix des Congolais, était présent aux deux grands congrès des artistes et écrivains noirs de Paris et de Rome, et il est l\'auteur d\'un recueil de poèmes, Esanzo (Chants pour mon pays), salué par Léopold Senghor comme un chef-d\'œuvre de la sensibilité bantoue. Quant au second, Lomami-Tshibamba, il a été étroitement associé au destin de plusieurs revues littéraires comme la Croix du Congo, puis, à partir de 1950, Liaison, revue des cercles culturels d\'A.-E. F., éditée à Brazzaville.

 

Après une période de marasme politique, l\'essor culturel reprend cependant au lendemain de la prise du pouvoir par le président Mobutu, en 1965. Il se manifeste surtout par l\'activité, souvent brouillonne, de très nombreux cercles littéraires relayés par des revues estudiantines éphémères, le lancement de plusieurs prix littéraires et la création de maisons d’édition aux moyens limités et d\'une diffusion incertaine. Le second champ d\'expression qui manifeste la vitalité de la culture zaïroise est celui du théâtre. Dès ses origines, que l\'un de ses pionniers, Mongita Likeke, fait remonter aux années 1925-26, le théâtre zaïrois d\'expression française s\'engage dans la voie de l\'imitation. 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 989 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "ZAÏRE ET LITTERATURE" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit