LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

Méthodologie en philosophie (dissertation): QUE FAUT-IL SAVOIR?

Méthodologie

Aperçu du corrigé : Méthodologie en philosophie (dissertation): QUE FAUT-IL SAVOIR?



Publié le : 3/2/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Méthodologie en philosophie (dissertation): QUE FAUT-IL SAVOIR?
Zoom

• à «planifier» son travail en distinguant des phases bien précises dans l’élaboration et en ayant pour souci l’achèvement de la copie dans des limites strictes.

Effectuer un travail préparatoire méthodiquement conduit

La quasi-totalité des défauts que nous avons décrits précédemment tient en fait à une insuffisance, voire à une absence totale de travail préparatoire. Celui-ci, comme nous le verrons, est indispensable dans la mesure où il permet de bien saisir le sujet, de définir le problème sur la base duquel il faudra entreprendre une réflexion ordonnée, et surtout d’assurer une approche aussi complète que possible de l’énoncé proposé.

Savoir utiliser son temps

La difficulté de l’épreuve en temps limité peut être surmontée si l’on sait ■ s’organiser. Voici, pour y parvenir, une fiche méthodique d’organisation du temps de l’épreuve. Il ne s’agit pas d’un programme strictement minuté du « déroulement des opérations », mais d’un ensemble ordonné d’indications sur les phases possibles d’élaboration de la dissertation. Cet ensemble constitue notre parcours méthodologique général à l’intérieur duquel nous pourrons insérer des parcours particuliers. Le candidat pourra adapter et moduler ce parcours selon son propre rythme. Mais l’idée générale de cette proposition est de l’inciter à «passer à l’action» dès qu’il a son sujet, en engageant la réflexion dans des directions précises.

Méthode

1. Travail préparatoire (au brouillon)

a) Analyse du sujet, définition d’un problème à étudier

analyse des termes du sujet ;

mise en évidence de ses implications, de ses présupposés ;

recherche des domaines où la question prend un sens ;

définition des types d’analyse à effectuer. Variation des points de vue envisageables.

b) Mise en place d’une problématique (synthèse)

termes du problème à analyser (définition) ;

caractérisation de ce problème ;

enjeu théorique et pratique de ce problème ;

définition des principales directions de réflexion (recensement des approches possibles).

c) Mise au point d’un cheminement ordonné




L\'inspiration

Le sujet vient d’être choisi. On cherche des idées. Elles ne « viennent pas ». Alors on sèche... Que va-t-on pouvoir dire sur un tel sujet? N’aurait-on pas mieux fait de prendre le commentaire de texte, car là, au moins, on a un support...

Puis on « trouve » quelques idées. « On met celles-ci au brouillon. » Pêle-mêle. La phase de « recherche » tous azimuts des « idées » se termine tant bien que mal par un inventaire des idées « trouvées », et alors naît un nouveau problème : comment ordonner tout cela ?

La mise en plan

Les idées sont là, séparées comme des cubes de différentes couleurs qu’il va falloir classer...

Quel type de plan adopter ? Thèse-antithèse-synthèse : oui - non - oui. Mais comment relier les idées entre elles ? À quel endroit placer tel auteur qui a raconté telle chose sur la question ?

Tant bien que mal, on « classe » les idées puis on « fait » un plan, généralement préfabriqué... C’est la « mise en plan » du « matériau brut » livré par l’inspiration... La rédaction commence... Mais comment faire? Bien vite, au cours de la rédaction, le plan se révèle être un obstacle à l’essor des associations d’idées... Une idée en appelle une autre mais cette dernière n’est plus intégrable au plan... Le plan-carcan se substitue au plan-organisation et la copie piétine... C’est l’impasse, le blocage...

A retenir

Avoir un comportement à la fois créateur et méthodique devant le sujet, tel doit être l’objectif fondamental du travail, car les idées ne « viennent » pas d’elles-mêmes. Elles émergent dans une démarche progressive qui s’enrichit en «sollicitant» l’énoncé du sujet de multiples façons. Il ne s’agit pas de « faire mousser » artificiellement un sujet, mais de mobiliser d’emblée, le jour de l’épreuve, des moyens précis pour susciter, alimenter et ordonner la réflexion que le sujet appelle. Les libellés sont d’ailleurs conçus pour stimuler la réflexion et celle-ci ne doit pas s’évanouir dans les stéréotypes d’usage, les tronçons de cours ou d’ouvrages qui réduisent les devoirs à de simples montages.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3600 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Méthodologie en philosophie (dissertation): QUE FAUT-IL SAVOIR?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit