Devoir de philosophie.com : le site d'aide à la dissertation et au commentaire de texte en philosophie

»Créer un compte Devoir-de-philo
»
bandeau_philo
 

Rechercher un sujet précis

 

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser

 
Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

Publiez et gagnezPubliez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents en suivant la démarche ci-contre.

Documents rémunérés

Chosisissez votre document puis sa catégorie et son titre


Titre :


Titre :


Titre :


Titre :

 

La question du jour

Question N°302

La beauté esthétique d'une oeuvre d'art dépend-elle de la beauté naturelle du modèle ?

A)

Oui

B)

Non

C)

???

 Voir la correction 


Nombre d'inscrits : 1


Bienvenue sur Devoir de philosophie !

Ce site, conçu pour les collégiens et les lycéens, comporte 461478 documents dans toutes les matières de l'enseignement primaire et secondaire.


Derniers sujets disponibles

Santos-Dumont

Après ces tentatives, il construit un aileron pour pouvoir contrôler des mouvements latéraux de ses appareils. Son triomphe du 12 novembre déclenche en France un réel enthousiasme pour l'aviation. Le producteur de Champagne Ruinart propose 12 500 francs pour la première traversée...
Bourdieu Pierre Sociologue français

ou celle de la fréquentation des musées ("L'Amour de l'art", 1966) lui permettent d'étayer l'idée que les échanges culturels peuvent être considérés en termes de marché ("Le marché des biens symboliques"). Opposé à la constitution d'une "école de pensée", mais soucieux d'offrir...
Aristide Maillol

En 1893, il rencontre Pierre Bonnard, Maurice Denis et Édouard Vuillard, membres du groupe des Nabis. Ces symbolistes de la fin du XIXe siècle ont tiré leur nom de l'hébreu nabi (voyant). Maillol, qui s'occupe à l'époque de tentures murales, ouvre un...
L'écrivain Helen Keller

Helen Keller devient célèbre. Avec l'aide de son professeur qui "interprète" ses paroles, elle donne de nombreuses conférences aux États-Unis et rencontre des personnalités comme Charlie Chaplin, le roi d'Angleterre George VI, ainsi que le président Kennedy. Elle lutte pour une meilleure...
Robert Peary

En juillet 1908, il part encore une fois. À la fin de la nuit polaire, il rassemble les membres de son expédition au cap Columbia, le point le plus au nord du Canada. Le 1er mars 1909, il lance son équipe à...
Mussolini Benito, appellé "il Duce" ("le chef")

En septembre 1938, lors des accords de Munich, il se pose encore en médiateur entre l'Allemagne et les Alliés et Rome reste neutre au début de la Seconde Guerre mondiale. Mais en 1940, l'Italie intervient au côté de l'Allemagne nazie. Cependant, les...
Le fauvisme

Quelques mois avant que lesfauves ne provoquent un choc auprès des visiteurs du Salon à l'automne 1905, l'association d'artistes Die Brücke venait de se constituer en Allemagne autour de Fritz Bleyl, Erich Heckel, Ernst-Ludwig Kirchner et Karl Schmidt-Rottluff, pour la plupart des...
Céline (Louis-Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand)

||Travaillée tout entière - pamphlets et romans - par la réflexion sociale et politique, l'oeuvre de Céline est, tout comme son auteur, anarchiste, contre tous les conformismes, contre la guerre et la bêtise. Céline, personnage aux prises de position politiques pour le...
Renoir Jean Cinéaste français

Après la parenthèse importante du "Fleuve" (1951), situé dans l'Inde coloniale, oeuvre contemplative qui s'imprégne d'un pays et de sa mystique, ses dernières grandes réalisations le ramènent à l'Europe et à des portraits de femmes en représentation, que ce soit dans la...
Arnold Schonberg

Plus Schonberg progresse dans sa technique de composition atonale, plus il ressent le désir de systématisation.   La montée du nazisme l'oblige à quitter son pays en 1936. Il s'enfuit à Paris, puis s'installe aux États-Unis où il se fixe définitivement. Il enseigne alors...
Les oeuvres de Mahler en font le précurseur de l'avant-garde

L'oeuvre de Mahler a de quoi surprendre: elle bat les records de longueur et d'accumulation. Mahler n'a rien négligé pour donner à ses dix symphonies et à ses lieder un maximum de puissance, de couleur et d'émotion.   Tous les qualificatifs ont été employés...
odéon

odéon. (gr. odeion, lat. odeum). En Grèce, théâtre construit pour des auditions musicales et, à la différence des autres théâtres grecs, pourvu d’un toit. Un odéon fut construit par Périclès à l’est du théâtre de Dionysos à Athènes, vers 444 av. J.-C.,...
Octavie

Octavie. 1. Sœur d’Octave, plus tard l’empereur Auguste; elle fut d’abord mariée à C. Claudius Marcellus, et en eut trois enfants dont M. Claudius Marcellus, qui épousa la fille d’Auguste, Julia (voir marcellus 2). En 40 av. J.-C. son époux mourut, et...
Octave ou Octavien

Octave ou Octavien (Gaius Octavius, 63 av. J.-C. - 14 apr. J.-C.). Plus tard connu sous le nom d’Auguste, premier empereur romain ; voir aussi ROME 7, 9. Petit-neveu et fils adoptif de Jules César (lors de son adoption il prit le...
Ocnos

Ocnos («paresse», mais voir infra). Dans la mythologie grecque, figure symbolique dans l’au-delà, représentée dans la célèbre peinture de Polygnote à la Lesché de Delphes (salle publique décrite par Pausanias). L’his toire dit qu’Ocnos était un homme travailleur marié à une femme...
Océan

Océan. Dans la mythologie grecque, un Titan, fils d’Ouranos (Ciel) et de Gaia (Terre), époux (et frère) de Té-thys; ses filles sont les Océanides et ses fils les dieux-fleuves. Comme Ou-ranos et Gaia, il a aussi une valeur cosmologique dans la pensée...
obole

obole (gr. obolos). A Athènes, broche en fer, également utilisée comme numéraire à l’époque archaïque; à partir du vie siècle av. J.-C., petite monnaie d’argent de valeur équivalente, un sixième de drachme. L’obole était également une unité de poids ;...
Octavie

Octavie. Tragédie romaine, la seule fabula praetexta qui nous soit parvenue, mettant en scène le destin de la première épouse de l’empereur Néron (voir octavie 2, supra). Elle nous a été transmise par les manuscrits de Sénèque le Philosophe (2), qui apparaît...
lustration (lustratio)

lustration (lustratio). Dans la religion romaine, cérémonie destinée à purifier, à protéger des mauvaises influences et à inviter la bonne fortune dans l’endroit purifié (comparer avec lupercales). Elle comporte la procession solennelle d’un objet bénéfique, par exemple un animal que l’on va...
Lycaeos (le Lycée)

Lycaeos (le Lycée). Nom d’une montagne à l’ouest de l’Arcadie, près de Bassae, d’où l’on voit une grande partie du Péloponnèse. C’était un des principaux centres du culte de Zeus auquel on donne parfois, pour cette raison, l’épithète de Lycaeos. Au sommet...
Lysistrata

Lysistrata (Lysistratè). Comédie grecque d’Aristophane, produite au printemps de 411 av. J.-C. (probablement aux Lénéennes plutôt qu’aux Diony-sies ; on ne sait si cette pièce emporta le premier prix). C’était pour Athènes un moment de crise: l’expédition de Sicile s’était achevée par...
Lupercales (Lupercalia)

Lupercales (Lupercalia). Très ancienne fête romaine, à l’origine une fête de bergers, célébrée chaque année le 15 février; elle avait lieu en l’honneur de Faunus, révéré sous le nom de Lu-percus (et avait probablement à voir avec l’idée d’écarter les loups, lupi,...
Mithra

Mithra. Ancien dieu indo-iranien de la lumière et de la vérité ; dans la réligion zoroastrienrie, allié de la puissance bénéfique Ahuramazda. Son culte arriva à Rome dans la secondé moitié du Ier siècle av. J.-G., sous la forme d’une religion à...
Monnaie et antiquité

Monnaie et antiquité. 1. En Grèce. On s’accorde en général pour dire que le monnayage, entendu comme des pièces de métal marquées et d’un poids déterminé, a été utilisé pour la première fois en Asie Mineure, dans la seconde moitié du viie...
Métamorphoses, les («transformations »)

Métamorphoses, les («transformations »). 1. Poème épique latin, en quinze livres, la seule œuvre d’Ovide composée en hexamètres qui ait survécu, et la plus longue (plus longue que l'Énéide de Virgile). Le poème est essentiellement fait d’une série de récits légendaires classiques...
Lucien

Lucien (lat. Lucianus, gr. Loukianos, v. 115 - après 180 apr. J.-C.). Né à Sa-mosate sur l’Euphrate en Syrie, auteur (en grec) de plus de quatre-vingts ouvrages en prose de formes diverses, essais, discours, lettres dialogues et histoires, la plupart de ton...
Lois, les (Nomoi).

Lois, les (No moi). Dialogue de Platon*, sa dernière œuvre, la plus longue (en douze livres), probablement laissée inachevée à sa mort. Elle n’a pas la vigueur et le charme des dialogues an   térieurs; le style est tortueux et les phrases très longues....
livres et écriture

livres et écriture. 1. L’écriture s’était développée au Proche-Orient et en Égypte bien avant d’atteindre la Grèce. En Grèce, à la fin de l’âge du bronze, une écriture que l’on appelle le linéaire* B était utilisée sur des tablettes d’argile, mais, pour...
Lucrèce

Lucrèce (Titus Lucretius Carus, 98 -v. 55 av. J.-C.). Poète et philosophe romain, auteur du De natura rerum (De la Nature), la seule œuvre qu’on lui connaisse. De sa vie on ne sait pratiquement rien. Jerome*, dans sa traduction de la chronique...
Lucrèce

Lucrèce. Dans l’histoire romaine, épouse de L. Tarquinius Collatinus, neveu de Tarquin F Ancien (voir rome 2). Selon la légende elle fut violée par Sextus, le fils de Tarquin le Superbe ; après avoir révélé ce viol à son époux, elle se...
Lucilius, Gaius

Lucilius, Gaius (v. 180-102 av. J.-C.). Poète satirique latin, né à Suessa Au-runca en Campanie, membre du cercle littéraire de Scipion* Émilien ; célèbre pour avoir créé une forme de littérature purement romaine, la satire poétique. Lucilius fit de l’hexamètre le vers...
Lucain (Marcus Annaeus Lucanus

Lucain (Marcus Annaeus Lucanus, 39-65 apr. J.-C.). Poète latin de l’âge d’argent, né à Corduba (Cordoue) en Espagne. C’était le petit-fils de Sénèque le Rhéteur et son père était le frère de Sénèque le Philosophe (et le frère du Gallio qui apparaît...
Lotophages

Lotophages («mangeurs de lotos»). Dans Homère, au chant IX de L ’Odyssée, peuple fabuleux dont Ulysse visite le pays. Ils vivent du fruit du lotos, qui a la propriété de faire oublier à ceux qui en mangent leur pays natal et leur...
Longs Murs

Longs Murs. À Athènes, les deux longs murs reliant Athènes à ses ports au sud-ouest, le Pirée et Phalère, furent construits entre 461 et 456 av. J.-C. Vers 445 av. J.-C., après la paix de trente ans (voir Athènes 2, n) et...
Longinus, Cassius

Longinus, Cassius (v. 213-273 apr. J.-C. ; à distinguer de l’auteur présumé du traité Du sublime). Éminent rhéteur et philosophe grec. Néo-platonicien (voir néo-platonisme), il enseigna à Athènes et fut le maître de Porphyre*. Dans les dernières années de sa vie il...
logographes (logographoi)

logographes (logographoi). 1. En Grèce archaïque, écrivains en prose qui ont précédé les historiens proprement dits (voir historiographie 1), et vivaient pour la plupart en Ionie (Asie Mineure grecque) aux vie et ve siècles av. J.-C. On n’a rien conservé de leurs...
livres lintéins

livres lintéins (libri lintei, «livres de lin »). Listes (aujourd’hui perdues) des magistrats romains, à partir de 509 av. J.-C., daté de fondation de la République; il semble qu’elles aient comporté parfois des lacunes. On les supposait d’une très grande ancienneté, mais...
Livius Andronicus, Lucius

Livius Andronicus, Lucius (v. 284-   204 av. J.-C.). Ecrivain romain. C’était   probablement par son origine un Grec de Tarente, emmené à Rome, comme prisonnier de guerre, après la chute de cette cité en 272 (voir rome 4). (Une   autre chronologie antique le faisait   venir à Rome...
Livie

Livie. 1. Plus tard connue sous le nom de Julia Augusta (née en 58 av. J.-C.), elle épousa d’abord Tiberius Claudius Nero (que Cicéron aurait aimé donner comme époux à sa fille Tullia) et dont elle eut pour enfants l’empereur Tibère et...
Lityersès

Lityersès. Dans la légende grecque, fils de Midas*, roi de Phrygie. On dit qu’il avait l’habitude de réquisitionner tous ceux qui passaient pour aider aux moissons, et s’ils ne le surpassaient pas par leur activité il les mettait à mort ou les...
liturgie

liturgie (leitourgia). À Athènes, aux ve et ive siècles av. J.-C., service public impliquant une forte dépense, re- quis sous la contrainte, des citoyens les plus riches et des métèques*. En étaient exemptés les archontes* et les membres de la boulé* durant l’année...
littérature grecque d’époque impériale

littérature grecque d’époque impériale. Expression employée pour désigner la littérature grecque écrite à partir du moment où Rome domina le monde méditerranéen, c’est-à-dire de la seconde moitié du 11e siècle av. J.-C. jusqu’en 529 apr. J.-C., quand l’empereur Julien ferma les écoles...
linéaire A et linéaire B.

linéaire A et linéaire B. Au cours du deuxième millénaire av. J.-C. se développa en Crète*, tout d’abord, une forme d’écriture pictographique que l’on trouve sur des sceaux, incisée sur des tablettes d’argile et sur d’autres objets, puis une forme d’écriture simplifiée...
lieux

lieux (communes loti, «lieux communs»). En rhétorique*, «arguments qui peuvent être placés en de nombreux endroits», publiés dans les manuels de rhétorique et étudiés dans les écoles. Ils semblent avoir été élaborés à l’origine par les sophistes* grecs Gorgias et Protagoras. ...
licteurs (lictores)

licteurs (lictores). Personnages qui précédaient en permanence les magistrats romains titulaires de l’imperium* ainsi que certains prêtres; ils avançaient sur une seule file, chacun d’eux portant sur l’épaule gauche les fasces*, symbolisant le pouvoir qu’avait le magistrat d’arrêter, de convoquer en justice...
liciniennes et sextiennes, lois

liciniennes et sextiennes, lois (rogations liciniennes). Selon la tradition, dans l’histoire romaine, propositions faites à l’origine en 376 av. J.-C. par les tribuns de la plèbe P. Licinius Stolo et L. Sextius Lateranus, et adoptées, après une longue lutte, en 367 av....
Liber

Liber. Dieu italien de la Fertilité, couramment assimilé au dieu grec Dionysos, bien que Liber ne semble pas avoir eu de rapport avec le vin. Il n’avait pas de temple à Rome, mais un culte sur l’Aventin, associé à son équivalent féminin...
Lucullus

Lucullus, Lucius Licinius (v. 114-57 av. J.-C.). Membre d’une famille noble mais appauvrie, neveu de Metel-lus* Numidicus, pour lequel il plaida afin qu’il revînt d’exil. Il se montra général habile dans la guerre Sociale sous les ordres de Sylla*; en 88 av. J.-C.,...
latin, langue

||latin, langue. 1. Le latin était la langue de la cité de Rome et du territoire du Latium au sud ; il se répandit avec le pouvoir de Rome jusqu’à devenir la langue de presque toute l’Europe occidentale. On sait que c’est...
Libanios

Libanios (314- v. 393 apr. J.-C.). Rhéteur grec d’Antioche en Syrie. Il étudia à Athènes (336-40) puis enseigna la rhétorique à Constantinople (jusqu’en 346) et à Nicomédie (en Bithynie, sur les rivages de la Propontide). Après avoir refusé une chaire de rhétorique...
lettres

lettres. 1. Grecques. Les lettres attribuées à des Grecs célèbres et qui nous sont parvenues sont presque toutes fausses. Les séries les plus importantes que nous ayons sont attribuées à Isocrate, à Platon et à Démosthène.   Il est possible qu’aucune ne soit authentique.   2....
Léto (lat. Latona)

Léto (lat. Latona). Dans le mythe grec, déesse appartenant à la génération des Titans* ; fille de Cœos et de Phœbé. C’est un des rares Titans qui reçoive un culte en Grèce à l’époque historique. Elle est importante en tant que mère...
Léthé («oubli»)

Léthé («oubli»). Chez le poète grec Hésiode, personnification de l’oubli, fille d’Eris («querelle»); dans la littérature grecque postérieure, lieu d’oubli dans l’Au-delà et, dans le mythe final de la République de Platon, plaine où coule le «fleuve d’insouciance» (ameles potamos). Chez les...
Lesbos

Lesbos. La plus grande des îles grecques au large des côtes d’Asie Mineure, occupée par des immigrants grecs éoliens au moment des migrations*. Ses principales villes étaient Mytilène et Méthymne. Les poètes Ter-pandre, Arion, Sapho et Alcée y sont nés. Le poète...
Lépide

Lépide (Marcus Æmilius Lepidus, triumvir). En tant que préteur en 49 av. J.-C., il soutint Jules César; il fut consul en 46 et magister* equitum de César en 46-44. Après la mort de César, il joignit ses forces à celles de Marc...
Lénéennes

Lénéennes. A Athènes, fête en l’honneur de Dionysos Lénaios, cette épithète signifiant soit «du lenos» (le pressoir), soit « des lénai » (ménades) ; elle avait lieu le 12 du mois appelé Lénaios chez les Ioniens, à cause de cette fête, et...
lémures ou fantômes

lémures ou fantômes (lat. lemures et larvae). Dans la religion romaine, esprit des morts ; on croyait que les membres défunts de la maison venaient la hanter le 9, 11 et 13 mai, lors de la fête des Lemuria, les plus terribles...
Lemnos

Lemnos. Grande île du nord-est de la mer Égée, où Héphaistos, dit-on, tomba lorsqu’il fut jeté du ciel; son volcan éteint, qui rendait l’île fertile, était considéré comme la forge d’Hé-phaistos. Le héros Philoctète fut exilé sur son rivage désert. Sur l’histoire...
Léda

Léda. Dans le mythe grec, fille de Thestios, roi d’Étolie, épouse de Tyndare, roi de Sparte, et mère de Clytem-nestre, d’Hélène de Troie, de Castor et de Pollux (les Dioscures). Elle était aimée de Zeus, qui l’approcha en prenant l’apparence d’un cygne...
lectisterne

lectisterne. Équivalent romain du grec théoxénie, au cours duquel un ou plusieurs dieux étaient invités à prendre part à un festin sacrificiel ; un ou plusieurs lits (lectus) étaient préparés pour eux, comme pour des banque-teurs ordinaires. La cérémonie eut lieu pour...
Léandre

Léandre (Leandros). Jeune homme d’Abydos (sur la côte asiatique de l’Hellespont) qui, selon la légende, était amoureux de Héro, la belle prêtresse d’Aphrodite à Sestos, sur le rivage grec opposé. Léandre nageait chaque nuit pour rejoindre Héro, guidé dans sa course par...
Latium

Latium. A l’origine, petit territoire de l’Italie occidentale autour du mont Albain (env. 20 km au sud-est de Rome), placé entre les Apennins et la mer Tyrrhénienne, et dont les frontières s’étendirent progressivement au nord jusqu’au Tibre, au sud jusqu’à Sinuesse. Dans...
Latinus

Latinus. Dans la légende romaine, héros éponyme des Latins, roi du Latium et, selon Virgile, fils du dieu Faunus et de la nymphe Marica ; ainsi, par le père de Faunus, Picus, il descendait de Saturne. C’était le père de Lavinia, qu’Enée...
latine, Ligue

latine, Ligue. En Italie, association des villes latines, à partir du vne siècle av. J.-C., en particulier pour honorer en commun les divinités reconnues par les Latins. La plus importante était la fête du Jupiter latin (Jupiter Latiaris) sur le mont Albain...
latin, droit

latin, droit   Droits réservés aux cités latines qui n’avaient pas été incorporées dans l’État romain (comme Tibur et Pré-neste) et aux colonies latines. Les Latins, par leur origine (voir latium et rome 1 et 2) et leur position particulière parmi les alliés de...
latifundia

latifundia. En Italie, grandes propriétés agricoles à l’origine constituées à partir des distributions de l'ager publicus («terre appartenant à F État») au début du IIe siècle av. J.-C. Chacune comportait une grande ferme (villa) avec une importante équipe d’esclaves (familia) qui fournissait...
Lasos

Lasos (né v. 548 av. J.-C.). D’Hermione en Argolide, poète lyrique grec d’époque archaïque, connu comme le fondateur de l’école athénienne de poésie dithyrambique (on dit qu’il fonda les concours dithyrambiques) et maître de Pindare. C’était un contemporain de Simonide; comme lui...
lares

lares. Dans la religion romaine, esprits (numina, voir numen) dont le caractère originel est discuté. Les lares compitales étaient honorés lors de la fête agricole des Compitalia*. À un carrefour (compitum) où se rejoignaient les limites de trois ou quatre fermes, on...
Laomédon

Laomédon. Dans le mythe grec, roi de Troie, père de Priam. Lorsque les dieux Apollon et Poséidon furent condamnés à se mettre au service d’un mortel (en punition de leur révolte contre Zeus), Laomédon les employa à construire les murs de Troie;...
Laocoon

Laocoon. Prince troyen, frère d’Anchise ; sur son histoire voir troie, cheval de. Laocoon est surtout connu par la statue qui le représente avec ses deux fils, statue sculptée à Rhodes vers 25 av. J.-C. (par Hagésandros, Athénodoros et Polydoros) et apportée...
lampadédromie (course aux flambeaux)

lampadédromie (course aux flambeaux). Forme de compétition sacrée commune à de nombreux cultes dans toute la Grèce. A Athènes, elle fait partie des Panathénées et des fêtes en l’honneur des dieux du Feu, Promé-thée et Héphaistos. Dans le cas de Pro-méthée, la...
lamiaque, guerre

lamiaque, guerre (323-322 av. J.-C.). Guerre qui suivit la révolte des cités grecques contre la domination macédonienne après la mort d’Alexandre le Grand. Athènes s’associa aux cités de la Grèce du Nord, et, sous la direction du général athénien Léosthène, les Grecs...
Lamachos

Lamachos. Général athénien du temps de la guerre du Péloponnèse; il avait été stratège vers 435 av. J.-C. lorsqu’il fut caricaturé par Aristophane dans sa comédie Les Acharniens. En 415 il fut désigné avec Alcibiade et Nicias pour commander l’expédition de Sicile...
Laevius «Melissus»

Laevius «Melissus» (v. 100 av. J.-C.; le cognomen, parfois précisé, s’appuie sur une identification dans Suétone). Poète romain dont on ne sait pas grand-chose sinon qu’il écrivit des Erotopaegnia («jeux amoureux »), poèmes d’amour écrits avec une grande diversité métrique. Il n’est...
Laelius, Gaius

Laelius, Gaius. Consul à Rome en 140 av. J.-C. et proche ami de Scipion* Émilien. C’était un bon soldat; il mena l’assaut décisif contre Carthage alors qu’il était légat de Scipion dans la troisième guerre punique (149-146 av. J.-C.). C’était un membre...
Lactance

Lactance (Lucius Caecilius [ou peut-être Caelius] Firmianus Lactantius). Vers 245-325 apr. J.-C., auteur latin et apologiste chrétien, originaire d’Afrique du Nord, élève du rhéteur Amobe. Sa renommée était telle qu’il fut appelé par l’empereur (païen) Dioclétien (284-305) à enseigner la rhétorique latine...
Lacédémone

Lacédémone (Lakedaimon, lat. Laco-nica et Laconia). Ancien nom grec de Sparte, employé par Homère aussi bien pour le pays (au sud-est du Péloponnèse) que pour sa capitale. Les auteurs grecs postérieurs ont souvent appelé le pays Lakonikè (de Lakon, «un Spartiate »,...
labyrinthe (labyrinthos)

labyrinthe (labyrinthos). Construction complexe construite, dit-on, par Dédale pour le roi de Crète Minos, dans laquelle était enfermé le Mino-taure et d’où personne ne pouvait s’échapper (voir thésée). Le mot est peut-être d’origine prégrecque (voir indo-européen), sans doute dérivé de labrys, qui,...
Laberius, Decimus

Laberius, Decimus (v. 105-43 av. J.-C.). Chevalier romain, auteur célèbre de mimes*. Selon Macrobe, ses critiques ouvertes de Jules César lui valurent (peut-être en 45 av. J.-C.) l’humiliation d’avoir à se présenter sur scène dans ses propres mimes et de concourir contre...
Labéon

Labéon (Marcus Antistius Labeo, mort en 10 ou 11 apr. J.-C.). Juriste éminent du temps de l’empereur Auguste. D’opinions républicaines, on dit qu’il refusa le consulat que lui offrait Auguste. C’était un grand érudit, qui aurait écrit près de 400 livres connus...
Karneia

Karneia. Fête célébrée à Sparte et dans d’autres cités doriennes lors des moissons, et d’où vient le nom dorien du mois kameios (août-septembre). Elle avait lieu en l’honneur d’Apollon, qui avait probablement pris la place d’un dieu plus ancien, Kamos ou Kameios....
kalos kagathos

kalos kagathos (pl. kaloi kagathoï). Adjectif grec marquant une forte approbation sociale et morale, s’appliquant à des hommes (et à des actes). Il a à peu près la connotation de l’anglais gentleman à l’époque victorienne; il implique non seulement qu’un homme ainsi...
libations

libations (lat. libationes, gr. loibai ou spondai). Offrandes aux dieux, habituellement de vin pur, mais parfois de lait, de miel ou d’autres liquides, y compris d’eau pure, versés sur le sol. Au début d’une beuverie (symposion*), un peu de vin pur était...
ZAÏRE ET LITTERATURE

ZAÏRE (littér.). Absent de la plupart des anthologies et ouvrages critiques qui, à partir de 1950, consacrent l'émergence d une littérature africaine d'expression française, l'ex-Congo belge a longtemps fait figure de parent pauvre dans le domaine littéraire. Les causes de ce retard...
YOURCENAR (Marguerite de Crayencour, dite Marguerite)

YOURCENAR (Marguerite de Crayencour, dite Marguerite), femme de lettres française (Bruxelles 1903). Orpheline de mère, elle reçoit une éducation privée, à base d'humanités, de confiance paternelle et d'indépendance d'esprit. Elle voyage beaucoup (Angleterre dès 1914 ; Italie, Grèce), débute dans les lettres...
William Shakespeare de Hugo

||William Shakespeare, ouvrage critique de Hugo (1864), publié à l'occasion du 3e centenaire de la naissance du dramaturge anglais et de la traduction qu'en donnait son fils François Victor. Après les Misérables (1862) — le moi réel : Marius, le moi moral...
ZOLA (Émile)

ment, mais aussi le Petit Journal, le Figaro, la Tribune, le Rappel, le Gaulois, le Voltaire parmi d'autres, en attendant 1‘Aurore) ou étrangers \le Messager de l'Europe de Saint-Pétersbourg). La presse apporte à Zola non seulement les revenus que cet écrivain sans...
WOLFF (Albert)

WOLFF (Albert), écrivain français d'origine allemande (Cologne 1835 - Paris 1891). Il s'établit en 1857 à Paris, où   Alexandre Dumas père le prit quelque temps comme secrétaire. Naturalisé après la guerre de 1870, il devint chroniqueur théâtral au Figaro et écrivit des pièces...
WITTIG (Monique)

WITTIG (Monique), romancière française (Dannemarie, Haut-Rhin, 1935). Elle recherche un langage qui échappe aux règles de la rationalisation et de la morale et aux conventions du sexisme (l'Opoponax, prix Médicis, 1964; les Guérillères, 1969 ; le Corps lesbien, 1973). Dans Brouillon pour...
WINTER (Conrad)

WINTER (Conrad), poète français de langues française, allemande et dialectale (Strasbourg 1931). Son œuvre lyrique, qui va d'une inspiration philosophique et hermétique à la redécouverte de la vie de tous les jours, exprime un fort sentiment du terroir {Pour l'homme sans condition,...
WILMOTTE (Maurice)

WILMOTTE (Maurice), philologue belge (Liège 1861 - Bruxelles 1942). Professeur à l'université de Liège, il y fonda l'enseignement de la philologie romane, qui acquit, grâce à lui, un vif éclat. Il est notamment l'auteur de le Wallon, histoire et littérature des origines...
WILLY (Henry Gauthier-Villars, dit)

WILLY (Henry Gauthier-Villars, dit), écrivain français ( Villiers-sur-Orge 1859 - Paris 1931). Fils de l'éditeur scientifique Gauthier-Villars, il publia des vers dans les revues les Guêpes et la Plume. Il donna à l'Écho de Paris, sous le pseudonyme de « l'Ouvreuse du...
WILLIAM-PONTY (génération de)

WILLIAM-PONTY (génération de) : c'est à partir de 1915 que l'école normale d'instituteurs (primitivement installée à Saint-Louis du Sénégal, puis transférée ensuite dans l'ile de Gorée) prend le nom d'école normale William-Ponty, dans le même temps où elle étend ses attributions en...
WILLEMS (Paul)

WILLEMS (Paul), écrivain belge d'expression française (Edegem 1912), fils de la romancière Marie Gevers. Après avoir publié quatre romans (Tout est réel ici, 1941 ; l'Herbe qui tremble, 1942 ; Blessures, 1945 ; la Chronique du cygne, 1949), il se consacre essentiellement...
WIESEL (Élie)

WIESEL (Élie), écrivain américain d'origine hongroise et d'expression française (Sighet, Hongrie, 1928). Issu d'une famille juive de Transylvanie, il est déporté à 16 ans à Birkenau, Auschwitz et Buchenwald. Seul (ou presque) survi-   vant de sa famille, il place toute son œuvre sous...
WEUSTENRAAD (Théodore)

WEUSTENRAAD (Théodore), écrivain belge de langue française (Maastricht 1805 - Jambes 1849). La révolution de 1830 attira ce Hollandais à Bruxelles, où il découvrit les idées de Claude de Saint-Simon. Son premier recueil, Chants du réveil (1831), publié sous le pseudonyme de...
WEINGARTEN (Romain)

WEINGARTEN (Romain), acteur et auteur dramatique français (Paris 1926). Avec Akara, sa première pièce, il remporte, en 1948, le prix des Jeunes Compagnies. Il écrit cependant, en exerçant divers métiers pour vivre (typographe, instituteur, encadreur). En 1961, il fait jouer les Nourrices...
WEIL (Simone)

WEIL (Simone), philosophe et essayiste française (Paris 1909 - Londres 1943). Sœur du mathématicien André Weil, l'un des fondateurs du groupe Bourbaki, elle fut l'élève d'Alain et devint agrégée de philosophie en 1931. C'est alors qu'elle était professeur au Puy qu'elle découvrit...
WEIDELI (Walter)

WEIDELI (Walter), auteur dramatique suisse de langue française (Genève 1927). Traducteur de Ludwig Hohl, de Friedrich Dürrenmatt, essayiste (Brecht, 1961), il est l'un des principaux auteurs de théâtre de Suisse française : Un banquier sans visage (1964), Éclatant Soleil de l'injustice (1968),...
ZUMTHOR (Paul)

ZUMTHOR (Paul), critique français (Genève 1915). Spécialiste de littérature du Moyen Âge {Langue et Techniques poétiques à l'époque romane, 1963 ; Essais de poétique médiévale, 1972 ; Langue, Texte, Enigme, 1975), il place les textes médiévaux dans la perspective des théories modernes...
ZOBEL (Joseph)

ZOBEL (Joseph), écrivain martiniquais (Rivière Salée 1925). Après un roman paysan, Diab'la, interdit par la censure en 1942, publié en 1945, ses ouvrages ultérieurs, la Rue Case-Nègres (1948), la Fête à Paris (1953), racontent l'évolution d'un écolier aux prises avec l'acculturation et...
ZIMMERMANN (Jean-Paul)

ZIMMERMANN (Jean-Paul), écrivain suisse de langue française (Cemier, canton de Neuchâtel, 1899-La Chaux-de-Fonds 1952). Professeur au gymnase de La Chaux-de-Fonds (1919-1950), il a fortement marqué plusieurs générations d'élèves, et fonda, dans cette même ville, la revue les Voix (1919). Poète fidèle à...
ZIEGLER (Jean)

ZIEGLER (Jean), écrivain suisse de langue française (Berne 1934). Sociologue et juriste formé à Berne, Genève, Paris et New York, professeur à l'université de Genève et conseiller national, il s'intéresse à la situation politique et économique des États du tiers monde et...
ZIEGLER (Henri de)

ZIEGLER (Henri de), écrivain suisse d'expression française (Genève 1885-id. 1970). Il a enseigné la littérature italienne à l'université de Genève et a été président de la Société des écrivains suisses. Romancier, voyageur, il a témoigné d'une curiosité multiple : le Monde occidental...
Z'GRAGGEN (Yvette)

Z'GRAGGEN (Yvette), femme de lettres suisse de langue française (Genève 1920). Responsable d'émissions littéraires à la radio de Suisse romande, elle est l'auteur de romans [La vie attendait, 1947 ; 1‘Herbe d'octobre, 1950 ; le Filet de l'oiseleur, 1957 ; Un été...
ZÉVACO (Michel)

ZÉVACO (Michel), écrivain français (Ajaccio 1860 - Eaubonne 1918). Militaire (le Boute-charge, 1888) avant d'être militant (Roublard et 1889) et de travailler avec Lucien Pemjean, ancien anarchiste évadé de Clairvaux et réfugié à Londres, il collabora à de nombreux journaux populaires (l'Éga-lité,...
ZERMATTEN (Maurice)

ZERMATTEN (Maurice), écrivain suisse de langue française (Saint-Martin, Valais, 1910). Lauréat, entre autres, du grand prix de l'Académie française pour le rayonnement de la langue française, il est l'un des écrivains les plus représentatifs de la littérature de la Suisse romande, et...
ZERBIN (Gaspard)

ZERBIN (Gaspard), écrivain français de langue d'oc (1590- ?). Avocat au parlement de Provence, il est l'auteur de La perlo dey Musos et coumediés prouven-salos (la Perle des Muses et Comédies provençales, 1655), qui sont dans la filiation de Brueys et de...
ZAZIE DANS LE MÉTRO de Raymond Queneau

ZAZIE DANS LE MÉTRO, roman de Raymond Queneau (1959). Dans ce récit au titre antiphrastique (Zazie ne verra pas le métro, car il est en grève), Queneau parodie le roman d'éducation et le roman familial, mais aussi les parodies secondes que sont...
ZANI

ZANI, personnage central du Libre de l'Amor (Livre de l'Amour) de la Miu-grana entre doberta (la Grenade entrouverte, 1860) de Théodore Aubanel (1829-1886). Zani est le pseudonyme de Jenny Manivet, dont le poète fut éperdument amoureux et qui se fit religieuse. Elle...
ZAMACOÏS (Miguel)

ZAMACOÏS (Miguel), écrivain français (Louveciennes 1866-Paris 1955). Il débuta au Chat noir {En stupid-car, 1899), collabora au Figaro, donna au théâtre le Gigolo (1905), puis une pièce en vers, les Bouffons (1907). On retrouve sa facilité de versificateur dans ses recueils de...
ZAÏRE, de Voltaire

ZAÏRE, tragédie de Voltaire (1732). Nérestan, chevalier chrétien, tente de dissuader sa sœur, captive et amoureuse du prince musulman Orosmane, d'épouser celui-ci ; mais, ignorant leur parenté et surprenant le rendez-vous, Orosmane se croit trahi, poignarde Zaïre, découvre son erreur et se...
ZADIG OU la DESTINÉE, de Voltaire

ZADIG OU la DESTINÉE, conte de Vol taire (1748 ; paru en 1747 sous le titre de Memnon). Devenu Premier ministre par son seul mérite, le jeune et sage   Zadig, injustement soupçonné d'être l'amant de la reine Astarté, doit fuir Babylone. Au terme...
YVON (Claude, abbé)

YVON (Claude, abbé), écrivain français (Mamers 1714-Paris 1791). Prêtre converti aux Lumières, il donna à l'Encyclopédie les articles « Âme », « Athée », « Dieu », et participa aux polémiques qui l'engagèrent à rédiger son Apologie de l'abbé de Prades, malgré...
Zacharie de Lisieux

Zacharie de Lisieux (Louis Fontaine Lambert, dit), religieux et écrivain français (Lisieux 1582 - Évreux 1661). Il abandonna la carrière des armes, sous l'influence de Benoît de Canfield, pour le noviciat des capucins de Rouen (1612). Prédicateur renommé (il prêcha notamment à...
YVES de Paris

YVES de Paris, théologien et écrivain français (Paris v. 1593-1678). Avocat après des études de droit à Orléans, il se fit capucin (1620) et débuta par une apologie de la vie religieuse (les Heureux Succès de la piété, 1632). Il s'engagea dans...
Yves de Chartres (saint)

Yves de Chartres (saint), théologien français (en Beauvaisis v. 1040 - Chartres 1116). Élève de Lan-franc à l'abbaye du Bec, prévôt des chanoines réguliers de Saint-Quentin à Beauvais (v. 1075), il fut désigné comme évêque de Chartres (1090) à la place d'un...
YVER (Jacques)

YVER (Jacques), seigneur de la Bigoterie, conteur français (Niort 1520-1571 ? ). Né dans une famille bourgeoise anoblie par les charges, il fit ses études de droit à Poitiers et y fréquenta un cercle de lettrés auquel appartenaient notamment Tahureau, Toutain, Vauque-lin...
Yvain ou le Chevalier au lion, de Chrétien de Troyes

Yvain ou le Chevalier au lion, roman de Chrétien de Troyes, composé vers 1177, à la même époque que Lancelot ou le Chevalier à la charrette, sur une formule que l'on peut appeler emblématique ; à la honte symbolisée par la charrette...