LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2009-6-22


Titre du document Nom de l'auteur
Y a-t-il lieu de distinguer des vérités d'expérience et des vérités de raison ? Les vérités de raison ne sont-elles elles-mêmes que d'anciennes acquisitions de l'expérience? Ou bien faut-il penser qu'elles sont déjà nécessaires à l'homme pour comprendre les enseignements de l'expérience ?
La notion d'égalité dans le domaine économique et dans le domaine politique. ?
En quel sens l'homme peut-il prendre pour règle morale unique : « Réaliser pleinement sa nature » ?
La politesse est-elle une création artificielle de la vie sociale ou correspond-elle à certains besoins de la nature humaine ?
Quelle est l'Origine de la notion de droit ?
Quelle valeur morale attribuez-vous au précepte : « Fais ce que dois, advienne que pourra » ?
Quelle part peut-on faire à l'enthousiasme dans le développement de la moralité ?
Peut-on accorder toute confiance au témoignage spontané de notre conscience morale ?
La vertu est-elle la sage recherche du bonheur ?
Commenter le mot de Descartes : « Il suffit de bien juger pour bien faire. » ?
De l'expérience du plaisir et de l'épreuve de la douleur, quelle est celle qui contribue le plus à la formation morale de l'homme ?
Connaissez-vous des auteurs qui aient voulu tirer une morale de la science ? Comment s'y sont-ils pris ? Peut-on soutenir crue l'inverse serait mieux justifié. ?
Un bon moraliste ne doit-il pas être un bon psychologue ?
La science et la morale. Peut-il y avoir une morale scientifique ?
SOCIOLOGIE ET HISTOIRE.
Que pensez-vous de cette expression : « sciences morales » ? Existe-t-il des sciences morales ? et diffèrent-elles des sciences expérimentales ?
Dans son Autobiographie (trad., p. 256), l'écrivain anglais Wells écrit : « Je considère sincèrement que les mathématiques sont sur un niveau intellectuel plus bas que la biologie. » Etes-vous de cet avis ?
En quoi les sciences de raisonnement diffèrent-elles des sciences d'observation ?
Pourquoi suffit-il d'un tableau noir et d'un morceau de craie pour établir des vérités mathématiques, alors que le physicien a besoin d'observer et d'expérimenter ?
On a dit : « La science moderne est née le jour où Galilée s'est demandé non pas pourquoi les corps tombent mais comment ils tombent. » Expliquez et discutez. ?
Quelle différence faites-vous entre « phénomène » et « événement » ?
Quelle différence y a-t-il, dans les sciences physiques, entre une loi, un principe et une théorie ?
Le doute du scientifique est-il de même nature que celui du sceptique ?
Découvrir et vérifier une loi scientifique, est-ce la même chose ? (Découverte et vérification des lois en science) ?
Que pensez-vous de cette formule : « Il n'y a de science que du général » ?
La volonté et l'attention.
Discutez cette pensée de Pascal : « Instinct et raison, marques de deux natures. » ?
L'affectivité est-elle sous la dépendance de la volonté ?
Les passions intellectuelles.
Définition classique des passions et définition moderne. ?
Maine de Biran écrit dans son journal, en 1822 : « Une personne que je croyais spirituelle me niait aujourd'hui qu'il y ait énergie sans passion et elle paraît avoir lié étroitement ces deux idées. J'ai soutenu fortement que là où il y avait passion entraînante, il n'y avait point de véritable énergie, malgré tous les signes de la plus grande force déployée. La véritable énergie est employée à combattre, et non à suivre les passions. » A qui donnez-vous raison : à Maine de Biran ou à Stendhal, son interlocuteur ?
 partir de deux ou trois cas concrets d'émotion, de passion, ou de sentiment, tâchez de préciser le rôle du physiologique, du psychologique et du social dans la vie affective et de déterminer quel est le facteur essentiel de l'affectivité. ?
La psychologie du désir.
Quel est le Rôle du sentiment dans la vie intellectuelle ?
Y a-t-il un plaisir du repos ?
La parole intérieure.
Faut-il distinguer ou identifier « être intelligent » et « avoir du jugement » ?
Rôle de la société dans la formation intellectuelle de l'homme.
Peut-on appeler l'imagination « créatrice » ?
Vous analyserez les caractères qui permettent de distinguer le rêve de la veille. ?
L'association des idées. Quelle est, dans cette fonction, la part de l'automatisme, et quelle est la part de l'activité de sélection ?
Expliquez cette remarque d'un philosophe : « On a les souvenirs dont on est capable; et c'est pourquoi la mémoire est tellement liée à la conscience morale. » ?
Mémoire et imagination.
Discutez le mot célèbre du philosophe Ravaisson : « C'est la matérialité qui met en nous l'oubli. » ?
Comment la psychologie peut-elle expliquer le sentiment que nous avons de l'identité de notre moi ?
Sur quelles raisons psychologiques se fonde notre croyance à l'unité et à la continuité de notre moi ?
La psychologie du caractère apporte-t-elle une confirmation ou un démenti à cette pensée d'Amiel : « L'homme n'est que ce qu'il devient, vérité profonde; l'homme ne devient que ce qu'il est, vérité plus profonde encore » ?
Un philosophe a écrit : « Tout état psychologique, par cela seul qu'il appartient à une personne, reflète l'ensemble de la personnalité. » Expliquez et dites ce que vous en pensez. ?
Examinez ce mot d'un philosophe contemporain : « Conscience signifie mémoire. » ?
La psychologie de la personnalité a-t-elle besoin de faire appel à la notion d'inconscient ?
Discutez ce mot de W. James : « La plus grande découverte psychologique du XIXe siècle a été celle du subconscient. » ?
Percevoir et comprendre.
Vous examinerez sur quelques exemples comment une habitude se forme et comment elle se défait ?
Quels sont les rapports de la volonté et de l'habitude ?
Peut-on étudier la vie psychique sans se préoccuper du corps ?
Comment comprenez-vous ce jugement de Montaigne : « Ce grand montre est le miroir où il faut se regarder pour se bien connaître » ?
Les difficultés proprement psychologiques d'une sincérité intégrale. ?
« En psychologie, a dit Maine de Biran, l'observation n'est que le recueillement. » Expliquez cette pensée et discutez-la. ?
Notre vie affective est un « jardin secret ». Cependant on lui a assigné des conditions sociales. Y a-t-il contradiction entre ces deux assertions ?
La psychologie peut-elle se contenter de l'introspection ?
Quelle est la valeur de l'introspection en psychologie et en philosophie ?
L'introspection. Ses limites. Ses qualités propres et irremplaçables. ?
Expliquez et, si vous le jugez à propos, discutez cette formule de Ch. Blondel : « La raison et la volonté sont les deux splendides présents que la société a mis dans notre berceau. » ?
Quels sont les caractères des faits psychologiques ? En quoi se distinguent-ils des faits physiologiques ?
En quoi consiste le « fait psychologique » ?
Que pensez-vous de ce mot de Mme de Lambert : « L'admiration est le partage des sots » ?
Commentez cette pensée de Vauvenargues : « C'est un grand signe de médiocrité que de toujours louer modérément. » ?
Discutez cette pensée de Joubert et vérifiez-la par des exemples empruntés à la littérature des trois derniers siècles : « Les écrivains qui ont de l'influence ne sont que des hommes qui expriment parfaitement ce que les autres sentent, et qui réveillent dans les esprits les idées ou les sentiments qui tendaient à éclore. » ?
Comment comprenez-vous cette pensée de Joubert : « Pour bien écrire, il faut une facilité naturelle et une difficulté acquise » ?
Commentez cette opinion d'un écrivain moderne : « La Rochefoucauld, tant son livre est douloureux, donne envie de lire Corneille. » ?
La philosophie peut-elle se concilier avec la religion ?
"Deux excès: exclure la raison, n'admettre que la raison" disait PASCAL. Qu'en pensez-vous ?
« La raison, c'est quand on a couru, qu'on a soif et qu'on ne boit pas », disait un enfant pour définir la raison. Et le philosophe Rauh après avoir cité la formule, ajoute : « Voilà le devoir intellectuel. » Expliques et discutez. ?
Que signifie et que vaut la formule : « Physique, méfie-toi de la métaphysique » ?
Dans quelle mesure est-il vrai de dire que la psychologie pose des problèmes métaphysiques ?
Existe-t-il des plaisirs contre nature ?
Peut-on regretter que le temps passe ?
Les catégories du langage et de la grammaire correspondent-elles à celles de la pensée ?
Donnez les bases d'une morale de la dignité humaine ?

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit