LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2011-2-12


Titre du document Nom de l'auteur
Biographie de Voltaire chloedge
La comédie Miskin
la prospérité et ses limites dans les années 1920 so-exciited
phili timooooooooooo
Commentaire sur "Paix" de Damilaville Simon48672
article paaix assassincss
« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »
... cassandra.meskine
princesse de cleves la scene de bal shehadet
gbb toulde
le rire fifine
Un bon personnage de roman est-il un reflet de la réalité ou sort-il tout droit de l'imaginaire de son auteur ? kl3an
whaaaaaaa WHAWHA
La civlisation wech
presentation de Berenice emelinegoulon
GF samad
Biographie de Sartre elodossantosmartinez
La plaine - Émile Verhaeren, Les Villes tentaculaires Seebastien47738
Balistique - René de Obaldia, Innocentines Erwan47737
Chanson - Marie Noël Helene47736
Le temps de vivre. Anna de Noailles, Le Coeur innombrable (commentaire) Hugo47735
Victor Hugo, Les Misérables: Cosette dans la forêt Cleement47734
La distinction entre l'art et la technique
Commentaire du texte de Chateaubriand, Mémoires d'outre tombe.
Victor Hugo: Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme ! Charlotte47731
Jean Guéhenno, Journal d'un homme de quarante ans garba47730
Un Provençal à Paris - Jean Giono, Les Vraies Richesses
Paul Éluard, Le Temps déborde: Ma morte vivante Brossard47728
Paul Éluard, Une Leçon de Morale (commentaire) Victoria47727
Colette, Les Vrilles de la Vigne, Forêt de Crécy. burhan47726
Colette, Sido: Il y avait dans ce temps-là de grands hivers Kelly47724
Jacques Brel, Il nous faut regarder. Gaeelle47723
Aragon, Les Poètes: Ce qu'on fait de vous hommes femmes Jennifer47722
Un air d'octobre. Aragon, Le Nouveau Crève-coeur yannick47721
« L'éducation première ne doit plus avoir pour objet, comme au temps d'Érasme et de Pic de la Mirandole (1), de transmettre à un enfant de quinze ans la totalité des connaissances réunies à son époque. Elle doit consister à cultiver son esprit par une discipline quelconque, pour lui donner la faculté d'acquérir la connaissance, lui en donner le goût et lui en enseigner les méthodes et les moyens. L'éducation de base, c'est la culture, l'art d'apprendre et le plaisir d'apprendre. L'enseignement sera ensuite donné et sans cesse révisé, pendant tout le cours de l'existence par l'éducation permanente et la formation professionnelle ». Philippe Lamour et J. Chalendar, Prendre le temps de vivre. Vous ferez part dans un développement composé des réflexions que vous inspire cette citation sans oublier de vous appuyer sur des exemples précis. Maxime47717
La Pluralité des Cultures fait elle obstacle à l'unité de l'Humanité ? Cornebri
«La fête traditionnelle est vécue par la communauté comme un moment intense en rupture complète avec la vie ordinaire... Elle est l'occasion d'une réelle communion effaçant les antagonismes entre les hommes, les villages, les provinces... Elle reste aujourd'hui un besoin social, le besoin de communiquer avec l'autre... » Chantal Thévenin, École ouverte. En vous appuyant sur les différents points du jugement de Chantai Thévenin, développez toutes vos réflexions sur le thème de la fête.
«Méfie-toi des fausses vocations ! », dit à un jeune homme un personnage de Martin du Gard, dans «Les Thibault»; «sois obsédé par la crainte de te tromper sur toi... Ceux qui ratent leur vie, ce sont le plus souvent ou bien ceux qui, au départ, se sont trompés sur leur nature et se sont fourvoyés sur une piste qui n était pas la leur, ou bien ceux qui, partis dans la bonne direction, n'ont pas eu le courage de s'en tenir à leur possible.» Vous commenterez ces conseils en vous efforçant de définir «fausse vocation* et « vraie vocation» et en vous demandant quelle influence elles peuvent exercer l'une et Vautre sur la réussite d'une vie.
On a dit que l'impatience est une vertu du vingtième siècle. En vous référant à votre expérience et à vos lectures, vous expliquerez cette idée; vous vous demanderez si l'impatience n'est pas condamnable dans certains cas.
«On rencontre enfin ses voisins quand on contemple avec eux son immeuble en feu.» Vous étudierez dans quelle mesure cette phrase pleine d'humour, rend compte des rapports humains tels que vous pouvez en avoir l'expérience dans la zone urbaine que vous habitez.
L'indifférence est dénoncée comme l'une des tares les plus angoissantes de notre monde moderne. Vous vous efforcerez de montrer par des exemples précis comment ce mal se manifeste, et quelles en sont les conséquences. Amandine47711
Au siècle dernier, Chateaubriand envisageait avec réticence certains aspects du progrès : il s'interrogeait : « Est-il bon que les communications entre hommes soient devenues aussi faciles? Les nations ne conserveraient-elles pas mieux leur caractère en s'ignorant les unes les autres, en gardant une fidélité religieuse aux habitudes et aux traditions de leurs pères ? » Les craintes de l'auteur étaient-elles justifiées? Les régions ou les pays ont-ils perdu aujourd'hui tout caractère propre et la facilité des communications en est-elle seule cause? Exposez votre point de vue sur la question. Sophie47710
Puisqu'on ne peut leur imposer de vivre ensemble, ni admettre que [jeunes et vieux] s'ignorent, se tournent le dos et en viennent à se détester sans chercher à se comprendre, où est la solution ? Violaine47689
«Les techniques de diffusion, "si elles ont en commun les traits essentiels, ne se recouvrent pas exactement. Chacune d'elles a un rôle propre à jouer".» Explication et discussion de cette affirmation de B. Voyenne. Omar47688
Vers une civilisation du loisir ? Anthony47686
« Toute société, toute communauté aussi limitée soit-elle ne peut exister sans quelques idées, quelques valeurs connues. Le rite les fond, les soude dans des pratiques intégrées, confondues aux comportements. » De47685
«On peut ... se demander quelle est l'importance du maître notamment en fin de primaire et au long du secondaire. Est-ce un simple pion sur cet échiquier complexe? Ne peut-on pas, à la limite, le remplacer par un magnétophone?» Explication et discussion de cette opinion de Leprince-Ringuet. florian47684
«J'attache personnellement un grand prix à la tradition humaniste. » Que penser de cette affirmation de Bettelheim ? Meely47683
• « Victoire de Prométhée, notre victoire : il est naturel que la foule admire, applaudisse et chante. Et il est juste que l'esprit de l'homme, comme celui de Dieu après la création, se réjouisse de ce qu'il a fait. Mais précisément, l'homme n 'est pas Dieu, et il lui est plus facile de prendre à Jupiter son feu que sa sagesse»... Explication et discussion. • « Prométhée dans sa plus haute victoire n 'est pas délivré de son vautour»... Explication. Discussion. koko47682
« Toutes les histoires d'amour sont tristes, ou plutôt, toutes celles qui font le thème d'un livre ou d'un film. » Vous présenterez vos réflexions sur cette déclaration récente du metteur en scène Roman Polanski, en vous appuyant sur votre expérience personnelle de la littérature et du cinéma. mamadou47681
Quel est-il donc cet homme cultivé que l'on veut nous donner pour modèle ? Bastien47680
Éclair - Simone WEIL Myriam47679
Trafalgar Square la nuit - Valéry LARBAUD, Poésies d'A.O. Barnabooth Tim47678
Claude ROY, Clair comme le jour Yoann47677
Jules VALLÈS, Le Bachelier. Myriam47676
VERLAINE, Sagesse: Le son du cor s'afflige charles47675
«Pour moi, Monsieur, je n'ai point étudié comme vous, Dieu merci, et personne ne saurait se vanter de m'avoir jamais rien appris; mais, avec mon petit sens, mon petit jugement, je vois les choses mieux que tous les livres... », dit Sganarelle à Dont Juan. Vos études littéraires vous permettent-elles de répondre à Sganarelle ? marie47674
A la question qui lui avait été posée : «Que peut la littérature?», Jean-Paul Sartre a répondu : «En face d'un enfant qui meurt, La Nausée ne fait pas le poids. » Vous direz, d'après votre expérience personnelle de la littérature, ce que vous pensez de la réponse de Sartre. Lisa47673
Dans les Mémoires d'Hadrien, Marguerite Yourcenar prête cet aveu à l'empereur romain : «Tantôt ma vie m'apparaît banale au point de ne pas valoir d'être, non seulement écrite, mais même un peu longuement contemplée, nullement plus importantes, même à mes propres yeux, que celle du premier venu. Tantôt, elle me semble unique, et par là même sans valeur, inutile, parce qu'impossible à réduire à l'expérience du commun des hommes. » A la suite d'Hadrien, vous vous interrogerez sur la valeur de l'exemplarité et de l'utilité de l'oeuvre autobiographique. julie47672
De nombreux écrivains, de nombreux artistes ont été, depuis des siècles, inspirés par le thème de la mer, que l'on retrouve dans des genres aussi différents que l'épopée, la poésie lyrique, la chanson, le roman, le récit d'aventures... En vous appuyant sur quelques exemples de votre choix — que vous pourrez emprunter aussi à la musique et au cinéma — vous direz ce qui fait, selon vous, la richesse de ce thème. Tatiana47671
Roland BARTHES a écrit : «N'exigeons pas de l'histoire plus qu'elle ne peut nous donner : l'histoire ne nous dira jamais ce qui se passe dans un auteur au moment où il écrit. Il serait plus efficace d'inverser le problème et de nous demander ce qu'une oeuvre livre de son temps. » Matthieu47670
Les livres, films, pièces de théâtre comiques ont souvent la faveur du public. Comment l'expliquez-vous? Les oeuvres comiques ont-elles selon vous autant d'intérêt que les oeuvres dites sérieuses? Vous justifierez votre opinion à l'aide d'exemples précis. Fairuz47669
Mozambique Lessieur46886

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit