LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2011-2-15


Titre du document Nom de l'auteur
Biographie de Samuel Beckett Evanna
essais sur le libre arbitre polginette123
pere goriot kiouk77
Aeroport Max93700
Suis-Je Responsable De Ce Dont Je N'ai Pas Conscience? alexoune
Dissertation " La crainte de la différence " Cherichou13
Devoir sur la phénylcétonurie theobigboss93
patrick suskïnd maxime28
L'apologue gucantine
louis 14 jordi1994
Les chaises d'Eugène Ionesco Djudju85
lettre à un marsien babacoul23
Expose sur le port du voile en France lola1993
Doit on considérer la liberté comme un fardeau? Damdidam
Jeanne D'arc blanche264
Montaigne Essais: III - 3 chapitre 13 Massaloux59302
la guerre en 1916 (histoire) khady9494
Est ce facile de penser contre l'opinion ? Mina Cauchemar
Style direct/Style indirect nicolebosgosse
Les acteurs de la mondialisation Morgaane92
Meursault: écriture d'invention lewis64
Commentaire: Molière, Tartuffe, Acte I, scène 2
Scène III - Acte I - Mithridate de Racine (commentaire)
Scène IV - Acte II -Mithridate, Monime (Racine)
Paul VERLAINE : Puisque l'aube grandit, puisque voici l'aurore (commentaire)
La Bonne Chanson, de Verlaine (Commentaire complet)
Wanda de Alfred de VIGNY - Recueil : "Les Destinées"
Lettre à Mme Denis, de Voltaire
Union européenne mamina99
Zadig de Voltaire - Chapitre 2 (II) - Commentaire
Les Caractère de La Bruyère: De la Société et de la Conversation : Acis
Lettre de Monsieur de Pompone, de Mme de Sévigné. Perrine48129
Le Jardinier et son Seigneur, de La Fontaine
L'énergie konohamaru
Lecture analytique de la fable intitulée "Les animaux malades de la Peste", de Jean de La Fontaine".
Suis-je la somme de mes expériences vécues ?
Vous essayerez de découvrir les raisons qui ont valu à la langue française une réelle universalité au XVIIe et au XVIIIe siècle. Bastien48124
« Toutes les nouveautés durables de la première moitié du XIXe siècle, en poésie, en histoire, en critique, ont reçu de Chateaubriand ou la première inspiration ou l'impulsion définitive» (Nisard). Commentez et discutez. On ne saurait suspecter Nisard de tendresse pour tout ce qui touchait au mouvement romantique. Classique plein de prévention, il jugeait avec sévérité toutes les nouveautés de son temps. On n'en est que plus étonné de la clairvoyance du jugement qu'il porte sur l'influence de Chateaubriand : « Toutes les nouveautés... »
Chateaubriand écrit dans les « Mémoires d'Outre-Tombe » : « Je me suis rencontré entre deux siècles comme au confluent de deux fleuves ; j'ai plongé dans leurs eaux troublées m'éloignant à regret du vieux rivage où je suis né, nageant avec espérance vers une rive inconnue ». Expliquez par ce que vous savez de la vie et de l'½uvre de Chateaubriand. Marie48122
«RENÉ» - PLAN D'ÉTUDE louis48121
LES MÉMOIRES D'OUTRE-TOMBE - PLAN D'ÉTUDE Martin48120
Vous essayerez de définir la portée historique du « Génie du Christianisme ». Fefefe48119
LE SENTIMENT DE LA NATURE DANS CHATEAUBRIAND Baptou48118
« Grimm, qui fut l'ami de Diderot, s'était chargé, peu après 1750, de tenir les cours étrangères au courant de la vie intellectuelle et artistique en France. Imaginez une lettre de lui dans laquelle il décrirait le milieu où vivent les gens de lettres à Paris, cafés, salons, théâtres, en somme les « à-côtés » de la littérature qui ont aidé à l'éclosion et au succès des idées, au XVIIIe siècle. » yop48117
Expliquez ce mot de Vinet sur Marivaux : « C'est un Racine en miniature. » yop07048116
Grimm écrit dans sa Correspondance, à propos de quelques scènes du Barbier de Séville et du Mariage de Figaro tout entier : « Beaumarchais traite avec une hardiesse dont nous n'avions pas eu d'exemple les grands, leurs m½urs, leur ignorance, leur bassesse ; il ose parler gaîment de la liberté de la presse, de la police et même des censeurs ». Charlotte48115
LE BARBIER DE SÉVILLE LE MARIAGE DE FIGARO teddy48114
ANDRÉ CHÉNIER FUT-IL UN NOVATEUR ?
L'OEUVRE D'ANDRÉ CHÉNIER
Commentez cette parole de Goethe: « Avec Voltaire finit un monde, avec Rousseau commence un monde nouveau » alexis48111
Rousseau écrit en tête des Confessions : «Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et qui n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature et cet homme, ce sera moi. » Commentez et discutez. Lucas48110
NOUVEAUTÉ DE ROUSSEAU Thomas48109
On a voulu voir en Rousseau le premier des Romantiques français. Cette opinion vous paraît-elle juste ? Caroline48108
«J.-J. ROUSSEAU ? Il n'y a pas d'écrivain plus propre à rendre le pauvre superbe », a écrit Joubért. Que pensez-vous de cette interprétation de la pensée de Rousseau ?
LES IDÉES DE ROUSSEAU
Vous connaissez la phrase : « Rousseau a mis du vert dans la littérature ». Montrez que Rousseau a aimé la nature et Va introduite dans son ½uvre. Précisez quelle nature il a aimée, comment il l'a aimée. Marie48105
« Il faut voir Rousseau vivre avant de l'écouter parler ». Montrez combien est exacte la relation ainsi introduite entre la vie d'une part, et, d'autre part, les idées et le style de Rousseau. Aurelie48104
Les Goncourt ont écrit : « Voltaire est immortel et Diderot n'est que célèbre. Pourquoi ? Voltaire a enterré le poème épique, le conte, le petit vers, la tragédie. Diderot a inauguré le roman moderne, le drame et la critique d'art. L'un est le dernier esprit de l'ancienne France, l'autre est le premier génie de la France nouvelle ». Expliquez ce jugement et demandez 'Vous s'il est entièrement exact et s'il n'est pas incomplet ? tazke48103
LES IDÉES DE DIDEROT
En 17589 d'Alembert, excédé par les persécutions et les ennuis de toutes sortes que lui avait attirés la publication de l'Encyclopédie, en abandonna la direction, qu'il partageait avec Diderot. Vous supposerez que ce dernier lui écrit, pour essayer de le faire revenir sur sa décision ; Diderot mettra en évidence l'importance de la publication, les espérances qu'elle a suscitées, les services qu'elle pourra rendre. Le but que les Encyclopédistes se proposent mérite bien que, pour l'atteindre, ils s'exposent à tous les périls. Manuel48101
EXPOSE ANGLAIS - Sujet : la prohibition. BUGS MORAN. Thomas48100
CORNEILLE
MALHERBE Serena48098
MONTAIGNE
RONSARD
DU BELLAY Chloe48095
RABELAIS Philipe48094
MALLARMÉ bony0francis48093
RIMBAUD 9348092
VERLAINE
BAUDELAIRE Jeanne48090
LE SYMBOLISME lalane48089
Littérature engagée et art pour art Charlotte48088
Pourquoi les Parnassiens, qui ont jugé sévèrement la poésie romantique, ont-ils admiré Hugo ?
LE PARNASSE - Leconte de Lisle écrit : « Nous sommes une génération savante ; l'art de la science doivent tendre à s'unir étroitement, si ce n'est à se confondre ». Expliquez. mauro48086
SULLY PRUDHOMME simon48085
J.-M. DE HEREDIA Sylviane48084
LECONTE DE LISLE Ireene48083
LE PARNASSE Doriane48081
Le déterminisme de Taine Nobel48080
Sainte-Beuve a écrit que la « critique était l'histoire naturelle des esprits ». Que pensez-vous de cette définition ? Hanane48079
LA CRITIQUE AU XIXe SIÈCLE Maeelle48078
LE PETIT LEXIQUE DE LITTERATURE
BAUDELAIRE: LES FLEURS DU MAL : Harmonie du soir Mar48076
J.-M. de HEREDIA: BRISE MARINE (Les Trophées, La Nature et le rêve) Momo48075
V. HUGO: SONNEZ, SONNEZ TOUJOURS... (les Châtiments)
CHÉNIER: LA JEUNE TARENTINE Amandine48073
J..J. ROUSSEAU: LES CONFESSIONS : Livre I, Ch. III ; de : « Deux choses presque inaliénables... » à... « à peine m'entend-on quand on la lit ». Sandra48072
VOLTAIRE: Lettre de Voltaire à Madame Necker (Ferney, Mai 1770). Note : Madame Necker est la femme de celui qui sera le ministre de Louis XVI et la mère de Madame de Staël. Arthur48071
LA BRUYÈRE: ONUPHRE ET TARTUFFE Emilie48070
LA FONTAINE: LE LION ET LE MOUCHERON (II, fable IX) Helene48069
RACINE: ANDROMAQUE. IV sc. v du début de la scène à la fin de la première tirade d'Hermione. Neilla48068
MONTAIGNE VOYAGEUR (Essai III, ch. IX) de « Le voyager me semble un exercice... » à « guère de manières qui ne valent les nôtres ». joanna48067
L'EXPLICATION DE TEXTE - CONSEILS GÉNÉRAUX
ALCESTE - personnage de Molière Hugo48065
Le progrès technique
Commentez cette maxime de La Bruyère : « L'ON EST PLUS SOCIABLE ET D'UN MEILLEUR COMMERCE PAR LE C¼UR QUE PAR L'ESPRIT» (les caractères, iv-78.) sylvestre48063
Expliquez et discutez cette opinion de Montaigne. (essais III-10): «IL FAUT JOUER DUMENT NOTRE RÔLE, MAIS COMME ROLE D'UN PERSONNAGE EMPRUNTÉ» fougniguee0adama4806
SAINT-EXUPÉRY : Argent et Aventure.
QUE PENSER DE L'AMBITION ? rayane48060
Textes de MONTAIGNE et de VAUVENARGUES sur l'ambition.
LA MORALE DES FABLES DE LA FONTAINE
LA CONSCIENCE... SELON ROUSSEAU (Emile, Livre IV.)
MONTESQUIEU: Combien il faut être attentif à ne point changer l'esprit général d'une nation.
Des hommes et des dieux. la violence est-elle toujours perdante ? kathriin
Peut on douter de tout ? jojo15320
MOLIÈRE D'APRÈS SA PEINTURE DES HYPOCRITES ET DES CHARLATANS Bernadette48053
PORTRAIT DE DU BELLAY d'après son ½uvre antoine48052
DU BELLAY - FRANCE, MÈRE DES ARTS... (REGRETS, 9) Lorise48051
QUEL OU QUELS ASPECTS DU GÉNIE DE DIDEROT PRÉFÉREZ-VOUS ? merveille48050
LE GOÛT DE CHATEAUBRIAND Farge48049
LE GOÛT ET LE GÉNIE monclerc48048
RONSARD IMITATEUR DES ANCIENS Kevin48047
L'ART DU PLAIDOYER DANS LES « CONFESSIONS » Cleemence48046
BOSSUET: Exorde du SERMON SUR LA MORT nico48045
PASCAL - L'ART D'AGRÉER - Application de la théorie dans les Pensées. lylie48044
RAPPORTS ENTRE LA PÉDAGOGIE ET LA PERSONNALITÉ DE RABELAIS Goulven48043
L'IDÉE DE PROGRÈS (Etude analytique des principaux aspects de la question.) Oceeane48042
LE THÉÂTRE DE MOLIÈRE ET LES PROBLÈMES RELATIFS A LA FAMILLE Pierre0alexis48040
Rapports entre le rire de Rabelais et sa philosophie. John48039
L'homme est-il bon ? Est-il méchant ? Bichon48038
QUELLES RÉFLEXIONS LA BÊTISE VOUS INSPIRE-T-ELLE ? jor48037
« ...LE DÉPLORABLE ORESTE » - Personnage de Racine Nana48036
« Auguste n'est pas une grande âme inaccessible aux faiblesses humaines, un héros né : il le devient. » (D. Mornet). Examinez ce jugement. Coralie48035
Le philosophe. Myra48034
L'honnête homme. Christopher48033
Humanisme et christianisme yume48032
L'humaniste. jessica48031
Le Christianisme. Tom48030
Le stoïcisme. Elsa48029
Les Mystères orphico-pythagoriciens Sarah48028
Platon ceedric48027
L'épicurisme. Yeliz48026
LES MORALISTES, dans leur ensemble, nous donnent-ils pour l'établissement DE NOTRE ART DE VIVRE ? Vanessa48025
AGRÉMENT ET UTILITÉ DE LA POÉSIE Alix48024
RIMBAUD: Mystique (ILLUMINATIONS - L. et M.) florie48023
VALÉRY: Les pas. Jonas48022
BAUDELAIRE: Elévation. Alexandre48021
D'après VICTOR HUGO : Le Satyre (v. 709-726) - Commentaire Casie48020
VICTOR HUGO, POÈTE ÉPIQUE dans « O soldats de l'an deux... » (extrait de : A L'OBEISSANCE PASSIVE). Lucas48019
VERLAINE: Après trois ans paul48018
VICTOR HUGO « Elle avait pris ce pli... » (CONTEMPLATIONS IV - 5) mabrouk48017
RONSARD : « Il faut laisser maisons... » Anais48016
RONSARD: L'an se rajeunissait... Martin48015
L'ÉLÉGIE LAMARTINIENNE DES « MÉDITATIONS » Joh48014
LE LYRISME DE LA FONTAINE jerome48013
LA POÉSIE RACINIENNE Ireene48012

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit